The Holy See
back up
Search
riga

  DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX SOUVERAINS DE LA BELGIQUE*

Lundi 1er juillet 1963

  

C' est pour Nous une joie profonde d’accueillir aujourd’hui Vos Majestés dans Notre demeure et de les remercier personnellement d’avoir bien voulu honorer de leur présence la cérémonie de Notre Couronnement.

Il y a longtemps que Nous connaissons et aimons votre Pays. Des liens de respectueuse admiration Nous unissaient à votre grand Cardinal Mercier, de vénérée mémoire, dont un souvenir personnel a été à une place d’honneur sur Notre table de travail pendant tout le temps de Notre service comme Substitut de la Secréterie d’Etat. Et son successeur aujourd’hui sur le siège de Malines a, vous le savez, toute Notre affectueuse estime.

Ce que la Belgique, présente d’abord à Notre esprit c’est l’image d’un peuple jeune et dynamique, riche de valeurs spirituelles et de fidélité à l’Eglise; d’un peuple généreux qui n’hésite pas à envoyer au loin, par toute la terre, les meilleurs de ses fils et de ses filles, si bien préparés par une solide formation humaine et chrétienne, pour y annoncer l’Evangile du Christ; d’un peuple héritier d’une brillante tradition dans le domaine des sciences ecclésiastiques: tradition dont le seul nom de Louvain suffit à évoquer tout le prestige.

Et comment ne pas faire une mention spéciale de l’essor qu’a pris en Belgique, depuis plusieurs décades - à l’avantgarde, en quelque sorte, de toute la chrétienté - l’enseignement des sciences sociales? Où les directives du Pape Léon XIII trouvèrentelles des disciples plus enthousiastes et plus décidés?

C’est dire à Vos Majestés toute la place que tient leur noble Pays dans le coeur du nouveau Pape, qui, à l’égal de ses prédécesseurs, n’éprouve à son égard que des sentiments de bienveillance, Nous voudrions même dire de gratitude pour tout ce dont il a enrichi, au cours de son histoire, le patrimoine intellectuel, spirituel, apostolique de l’Eglise.

Permettez-Nous d’ajouter qu’à l’estime que Nous nourrissons pour la Belgique s’ajoute celle, très sincère, qui Nous anime à l’égard de ses Souverains, dont Nous connaissons les hautes qualités et dont Nous apprecions les sentiments profondément chrétiens.

C’est donc de grand coeur qu’en remerciant Vos Majestés de leur aimable visite Nous invoquons la divine assistance sur leurs Personnes et sur leurs nobles et difficiles tâches au service de leur Pays et que Nous leur accordons, ainsi qu’à toute la Belgique, une très paternelle Bénédiction Apostolique.


*AAS 55 (1963), p.648.

Insegnamenti di Paolo VI, vol. I, p.33-34.

L'Osservatore Romano 3.7.1963, p.1.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.28 p.2.

La Documentation catholique, n.1404 col.941-942.

top