The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX ÉLÈVES DE L'ÉCOLE DE VELLAS (GRÈCE)

Dimanche 7 juillet 1963

   

Chers professeurs et élèves de l’Ecole de Vellas,

C 'est avec émotion que Nous accueillons aujourd’hui pour la première fois des pèlerins venus de Grèce à Rome pour vénérer le tombeau des Apôtres.

La Grèce! Ce nom prestigieux, vous le devinez, suffit à faire surgir dans Notre âme des souvenirs sans nombre. Ne sommes-Nous pas tous, à quelque titre, disciples de la Grèce? N’avons-Nous pas tous été marqués par son histoire, par sa langue, par son patrimoine de pensée et d’art, par sa position dans la tradition de la Chrétienté? Ses Saints, sa littérature patristique, sa liturgie, sont en vénération dans tout le monde chrétien et en tout cas, Nous ne craignons pas de le dire, dans tout le monde catholique.

Nous avons encore un autre motif pour Nous réjouir de la visite que vous Nous faites en ce jour: vous êtes à Rome, Nous dit-on, les hôtes de l’Association UNITAS, et donc poussés - Nous aimons le croire - per l’esprit cecuménique qui souffle aujourd’hui sur le monde.

Une visite de ce genre, dont Nous remercions Dieu, ne rentre-t-elle pas dans cette catégorie d’événements où Notre Prédécesseur Jean XXIII, qui aimait tant la Grèce, se plaisait à voir ce qu’il appelait, d’une heureuse expression, des «signes des temps»?

Vous êtes ici - et Nous aimons à vous accueillir comme tels - en qualité d’explorateurs, et d’explorateurs sincères. Nous sommes heureux que vous puissiez ainsi observer en son centre le panorama de l’Eglise Catholique, voir de près le visage de cette Rome chrétienne, ancienne et moderne, qui vous était sans doute bien connue per les livres, mais peut-être pas jusqu’ici, pour la plupart d’entre vous, par une expérience directe.

Votre attention, comme celle de tant de pèlerins, aura été attirée d’abord, peut-être, par beaucoup d’objets extérieurs, que l’art et la vie vous présentent dans la Rome d’aujourd’hui. Mais Nous avons confiance que votre regard aura eu assez d’intelligence et de pénétration pour arriver jusqu’au coeur de Rome, à la vérité religieuse profonde qui la définit et qui est la source de sa vraie vie spirituelle et historique. Et en pénétrant dans ce coeur, vous y aurez découvert, Nous en sommes sûr, de grandes et merveilleuses harmonies avec votre propre coeur, Nous voulons dire avec votre foi au Christ Seigneur.

Chers étudiants, illustres professeurs, puisse ce contact vous être à tous bienfaisant et salutaire, Nous n’avons pas de plus cher désir! Et laissez-Nous formuler devant vous le souhait que beaucoup de vos compatriotes suivent un jour vos traces et viennent, à votre exemple, faire eux aussi ce pèlerinage romain.

En attendant, c’est de grand coeur que Nous vous remercions de votre visite et que Nous invoquons sur vos personnes, sur vos études, sur votre avenir, sur votre chère et noble patrie, l’abondance des divines bénédictions.

           

top