The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX PÈLERINS VENUS DE TCHÉCHOSLOVAQUIE

Dimanche 21 juillet 1963

   

Nous sommes heureux de recevoir un groupe si nombreux et si représentatif d’un peuple qui Nous est très cher.

Votre présence Nous rappelle combien votre histoire est liée à la civilisation chrétienne de l’Europe, et combien votre Pays a contribué à l’épanouissement de la pensée, de l’art, du travail, pendant le moyen-âge et les temps modernes. Nous avons autrefois visité votre Pays et Nous en gardons un souvenir ineffaçable à cause surtout de la beauté de ses villes, de ses églises et de son paysage. Mais ce n’est pas seulement un motif personnel qui Nous rend si chère la Nation à laquelle vous appartenez; c’est surtout sa foi catholique, dont le Saint-Siège et l’Eglise tout entière apprécient les traditions magnifiques. Et voilà que votre visite Nous donne une occasion très favorable d’exprimer ces sentiments d’estime et de sympathie pour la Nation Tchéchoslovaque, du fait que vous venez pour Nous dire votre intention de célébrer le onzième centenaire de l’arrivée des Saints Cyrille et Méthode dans la grande Moravie, c’est-à-dire dans la région immense et bénie, qui est votre Patrie.

Oh, le souvenir de ces Saints, combien il Nous remplit d’émotion et d’espoir! Ils sont vos Protecteurs, et dans une certaine mesure, vos Fondateurs; et en même temps ils sont catholiques, ils sont romains! Quels amis communs! Quels frères au Ciel pour nous aider à bien aimer la terre qu’ils ont évangélisée et cette ville de Rome qu’ils ont vénérée, et pour donner à nos âmes le désir et l’espérance de leurs destinées spirituelles et éternelles!

En les invoquant avec vous et pour vous, et aussi bien pour votre chère Nation, Nous vous remercions de votre aimable visite, et Nous vous donnons à tous Notre bénédiction apostolique.

           

top