The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX PROFESSEURS ET AUX ÉLÈVES DU
«COLLÈGE DE DÉFENSE» DE L' O.T.A.N.*

Samedi 11 avril 1964

           

Chers Messieurs, 
Professeurs et Elèves 
du «Collège de Défense de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord»
,

Un voyage d’instruction vous a amenés en Italie, et vous n’avez pas voulu traverser Rome sans venir Nous rendre visite. Nous vous sommes reconnaissant de cette déférente attention et vous souhaitons de tout coeur la bienvenue dans Notre demeure, où vos devanciers, et peut-être même certains d’entre vous, avaient été accueillis déjà par Nos Prédécesseurs.

Ce n’est pas, vous vous en doutez, que le Pape ait une compétence spéciale dans les domaines politique, économique et militaire, dans lesquels s’exercent vos principales activités. Il lui est même imposé, par la charge qu’il revêt, d’y rester étranger, ou plutôt de les transcender en se maintenant toujours dans la sphère morale et religieuse qui est proprement la sienne. Mais si sa haute mission ne lui permet pas de prendre parti au sein des intérêts purement terrestres, dans les rivalités, les idéologies qui divisent les hommes, elle lui impose, en revanche, la très douce obligation de les accueillir tous comme des fils quand ils frappent à sa porte, de bénir et d’encourager tout ce qu’il y a de bon, de valable, de conforme aux vrais intérêts de l’homme, dans les idéaux qu’ils défendent, et dans les causes aux-quelles ils consacrent leurs forces physiques et morales.

Nous le faisons bien volontiers en ce qui vous concerne, chers Messieurs, heureux de reconnaître le sérieux de vos travaux, le souci d’information exacte qui vous anime, l’application que vous apportez à l’étude des structures et des problèmes du monde moderne, notamment au fonctionnement des grands organismes internationaux de coopération et d’aide aux Pays en voie de développement. Vous voyez vous-mêmes combien tout ce qui a trait à l’amélioration de la vie de l’homme sur la terre, à la défense des hautes valeurs de dignité, de liberté, de progrès, Nous touche de près et Nous intéresse. C’est que Nous y voyons une contribution non indifférente à l’avènement de cette juste et véritable paix, qui est au coeur des désirs et des efforts de l’Eglise, comme elle est l’aspiration de tous les hommes de bonne volonté. Que ces grands idéaux restent toujours présents à votre esprit, chers Messieurs, qu’un véritable amour des hommes, de tous les hommes, guide toujours vos travaux et vos entreprises, c’est le souhait que Nous Nous plaisons à former pour vous en ce jour, et que Nous vous laissons comme souvenir de cette audience, en vous accordant bien volontiers, comme gage des meilleures grâces d’En-Haut, la Bénédiction Apostolique que vous êtes venus Nous demander.

 


*Insegnamenti di Paolo VI, vol. II, p.859-860.

L' Osservatore Romano 12.4.1964, p.1.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.17 p.2.

La Documentation catholique, n. 1424 col. 618.

 

top