The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI  
AUX PÈLERINS JAPONAIS PROTESTANTS

Lundi 11 mai 1964

        

En voyant votre groupe, venu du cher pays du Soleil Levant, Il Nous semble contempler dans sa réalité tangible cette parole de Dieu par son prophète Malachie: «De l’Orient à l’occident, une offrande pure est présentée à mon nom» (Mal. 1, 11). Vous êtes en effet les représentants d’un grand nombre de frères qui louent le nom du Seigneur là où le soleil se lève; et vous avez parcouru vers le couchant la moitié de la terre, dans le but exprès d’offrir votre oblation de prières aux lieux mêmes où le Seigneur est né, a vécu et a souffert pour notre salut; puis, continuant encore votre route vers l’Occident, vous êtes venus en cette ville de Rome où l’apôtre Pierre posa le siège de l’Eglise: siège sur lequel se sont assis après lui en une série ininterrompue tous les évêques de Rome, jusqu’à Celui qui a la grande joie de vous accueillir et de vous adresser aujourd’hui la parole.

Nous avons tenu à faire Nous-mêmes, récemment, en sens inverse, ce pèlerinage des lieux saints, pour aller prier au berceau même de la religion chrétienne, et pour y implorer la réalisation du voeu suprême de Notre-Seigneur: «qu’eux aussi soient un en nous» (Jean 17, 21): l’unité de tous ceux qui croient dans le Seigneur.

Votre présence ici serait déjà, à elle seule, une marque suffisante de votre sympathie pour l’Eglise catholique; mais Nous connaissons par ailleurs les preuves. nombreuses que vous avez données dans le passé de cette affection et de ce sens de fraternité, qui est d’ailleurs au Japon, d’après ce qu’on Nous a rapporté, la règle générale des relations entre chrétiens de diverses confessions. De tout coeur souhaitons que votre visite à Rome resserre encore ces liens, jusqu’à ce que nos pas, quand il plaira à Dieu, se rejoignent tout à fait.

Dans votre grand pays, où les chrétiens ne constituent encore qu’une bien faible minorité, ceux-ci doivent sentir plus qu’ailleurs !e besoin de collaborer s’ils veulent que le nom du Seigneur soit loué davantage, et que soient toujours plus nombreux, dans les régions du Soleil Levant - «ab ortu, solis» - ceux qui offrent au Seigneur «une oblation pure».

Vous avez certainement suivi Nos efforts durant le Concile, et entendu l’expression de Nos ardents désirs pour un rapprochement toujours plus étroit de ceux que les circonstances historiques ont séparés; et Nous ne croyons pas Nous tromper en devinant dans vos coeurs un désir analogue.

Au Japon, vous constituez un groupe plus important par la qualité que par le nombre; vos fonctions et les positions que vous occupez vous permettent d’exercer une influence considérable sur vos concitoyens. Nous prions Dieu de daigner bénir et accroître en vos mains cette possibilité de rayonnement, et de vous aider à vous en servir pour sa gloire comme aussi pour le bonheur de votre pays.

C’est dans ces sentiments que Nous invoquons sur vous tous, sur vos familles et vos amis, les plus abondantes bénédictions du Ciel.

      

top