The Holy See
back up
Search
riga

Discours à l’Ambassadeur du SALVADOR,
S.E.M. D. Ernesto Trigueros Alcaine*

Lundi 9 novembre 1964

 

Nous vous remercions pour les chaleureux propos qui ont accompagné la remise des Lettres de Créance qui vous accréditent en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de votre Pays auprès de ce Saint Siège.

Votre brillante carrière au service de la diplomatie du Salvador, vos interventions constantes comme représentant de votre patrie en réunions et congrès internationaux, les connaissances que vous avez de Rome acquises en des séjours antérieurs, vous offrent une sûre garantie du succès dans la mission que votre Gouvernement vous a confiée.

Dans Notre coeur d’humble Vicaire du Christ, le Salvador occupe une place spéciale. Ce fut pour Nous un réconfort de pouvoir le proclamer lorsque, à la clôture du récent Congrès Eucharistique National, Nous eûmes le plaisir de lui faire parvenir Notre parole à travers la Radio. En des temps anciens, des religieux Franciscains et Dominicains apportèrent à votre terre la Foi chrétienne. Déposée sur un sol fécond, elle a germé et s’est transformée en un riche patrimoine dont l’héritage est un titre de gloire. En prendre soin et le développer réclame aujourd’hui les plus grandes énergies.

Votre pays se présente à Notre esprit avec la vision de ses lacs et de ses montagnes, de ses volcans altiers et de ses fleuves qui se déversent dans le Pacifique. Nous savons qu’à cette heure le Salvador est engagé dans une entreprise de redressement qui lui permettra, animé d’un noble élan, d’améliorer le niveau de sa production et d’augmenter le bien-être de ses citoyens. De tout cœur Nous formulons des vœux pour que des idéaux si élevés, toujours illuminés par les principes de justice sociale et sublimés par les valeurs de l’esprit, obtiennent l’assentiment et la collaboration responsable de tous et touchent aux buts recherchés au profit de la paix sociale entre tous les membres de la communauté nationale.

Soyez assuré, monsieur l’Ambassadeur, que Notre bienveillance vous accompagnera dans l’accomplissement de votre mission, que vous pouvez compter sur Notre appui le plus décidé afin de conserver les bonnes relations qui existent entre votre Gouvernement et le Saint Siège. En souhaitant la plus grande prospérité au peuple catholique du Salvador, Nous invoquons sur lui et tout spécialement sur le Président de votre République et sur Votre Excellence, les bénédictions du Ciel.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.47 p.1.

 

top