The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX MEMBRES DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA SOCIÉTÉ
DE SAINT VINCENT DE PAUL

Lundi 9 novembre 1964

               

Chers Fils, membres du Conseil Général de la Société de Saint Vincent de Paul, soyez les bienvenus!

Vous avez eu, en la personne de votre éminent Protecteur, le Cardinal Aloisi-Masella - que Nous sommes heureux d’accueillir ici avec vous aujourd’hui - le meilleur des avocats; et bien volontiers Nous avons accédé à ses filiales instances et au désir que Nous exprimait en votre nom votre méritant Président Général: celui d’etre reçus quelques instants par Nous pour pouvoir Nous exposer vos problèmes et recevoir de Nos lèvres directives, encouragements et bénédictions sur vos bienfaisantes activités.

Ces activités, Nous les suivons, vous le savez, depuis de longues années, et il Nous fut donné - notamment sous le pontificat de Notre Prédécesseur Pie XII - d’entretenir les meilleurs rapports avec les hommes remarquables qui se succédèrent à la tête de la Société de Saint Vincent de Paul. Nous sommes heureux de renouer aujourd’hui officiellement, pour ainsi dire, ces excellentes relations de jadis, et nulle occasion ne pouvait mieux s’y prêter que la réunion ici, autour de Nous, de votre Conseil Généra!, porteur des soucis et des espoirs des membres de la Société répandus dans le monde entier.

Ce n’est sans émotion que Nous avons pris connaissance du Rapport que vous Nous avez fait parvenir dernièrement, Monsieur le Président Général, sur la situation actuelle de la Société. La sobre éloquence des chiffres suffit à montrer sa magnifique extension, qu’accompagne une judicieuse adaptation au monde moderne et un afflux inattendu et si heureux d’éléments jeunes. Que de motifs d’espoir et d’optimisme dans tout cela! Mais ce qui Nous a semblé le plus touchant, et le plus prometteur pour l’avenir, c’est ce que vous Nous dites de la prise de conscience, par un nombre croissant de chrétiens de tous pays, de ce que vous appelez si justement la «vocation vincentienne»: vocation exigeante, qui ne saurait se contenter d’un soulagement - forcément limité - apporté à des misères matérielles, mais entend ouvrir les coeurs jusqu’aux dimensions totales de la véritable charité chrétienne. Et c’est ainsi qu’on peut assister à ce phénomène étonnant, mais si conforme à la logique de la foi: le jaillissement de conférences de Saint Vincent de Paul dans les pays du Tiers-Monde et jusque parmi les chrétiens les plus déshérités, que leur foi incite à entrer dans vos rangs pour secourir leur frères aussi pauvres qu’eux-mêmes.

C’est bien là l’esprit de votre admirable Fondateur, Frédéric Ozanam, ce professeur d’Université, ce modèle d’époux et de père de famille, si profondément épris de justice et de charité! Comme vous, soyez-en sûrs, Nous souhaitons voir un jour ce grand serviteur de Dieu placé sur les autels et proposé en exemple aux laïques chrétiens de notre temps.

Continuez, chers Fils, à marcher dans sa lumière, à être fidèles à la «vocation» qu’il vous a léguée. Poursuivez, dans la ligne qu’il vous a tracée - toujours en plein accord avec les Autorités ecclésiastiques - votre belle tâche, sur laquelle Nous appelons, ainsi que sur vos personnes et sur tous les membres de la Société de Saint Vincent de Paul, les plus abondantes bénédictions.        

 

top