The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DE SA SAINTETÉ PAUL VI
AU MOMENT DE QUITTER L'INDE

Samedi 5 décembre 1964

   

Au moment de quitter le sol de l’Inde où Nous avons vécu A des journées fraternelles et pacifiques, comment ne pas penser à ces régions du monde où, en ces jours mêmes, la paix semble encore en péril, pour adjurer les gouvernants et toutes les personnes de qui dépend le maintien de ce bien si précieux pour toute l’humanité? Préoccupés par les graves tensions qui subsistent entre les peuples et au sein même des nations, Nous avons fait monter Nos supplications ardentes au Christ, Prince de la paix, pour qu’Il écarte les obstacles sans cesse suscités sur le chemin d’une véritable et durable réconciliation entre les hommes. Des ombres menaçantes continuent à peser sur le monde, à troubler les âmes de bonne volonté, à paralyser les énergies honnêtes et constructives. Tant que ces menaces ne seront pas écartées, la tranquillité ne règnera pas sur la terre. Nous adjurons donc tous ceux dont l’action peut être déterminante pour le maintien et la consolidation de la paix dans le monde, à mesurer la gravité de leurs responsabilités et à tout entreprendre pour empêcher le déclanchement d’un nouveau cataclysme, toujours susceptible de dégénérer en un conflit mondial, qui serait la ruine de l’humanité. Dieu veuille écarter les desseins d’orgueil, de violence, de vengeance et despotisme. Qu’II veuille au contraire inspirer des pensées de paix à tous, aux hommes politiques, aux militaires, aux promoteurs de l’opinion publique, aux peuples et aux gouvernants. C’est l’objet de Notre instante prière et de Nos vœux les plus ardents.

   

top