The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DE SA SAINTETÉ PAUL VI
AUX POPULATIONS DU CONGO

Jeudi 10 décembre 1964

   

La vision d’une nation africaine jouissant de la liberté et tendue vers son développement moral, culturel et économique demeure pour Notre esprit comme un idéal et une espérance, qui devraient trouver au Congo leur meilleure réalisation moderne. Aussi les désordres sanglants qui affligent le Congo retentissent-ils d’autant plus douloureusement dans Notre coeur, et le souci de Notre charge pastorale Nous presse d’adresser un vibrant appel à tous les responsables pour qu’ils comprennent que rien ne se construit dans les luttes fratricides, et que seule une paix véritable fondée sur la vérité, la justice, la charité et la liberté, peut permettre à la jeune République du Congo d’édifier pour ses fils un solide avenir et de tenir avec honneur la place qui lui revient dans le concert des nations. Notre pensée va vers tout le peuple congolais et en particulier vers toutes les malheureuses victimes des récents événements, vers tous ceux - sans distinction - qui ont souffert en ces tragiques circonstances.

Nous ne saurions oublier qu’il y avait aussi parmi eux nombre de missionnaires, de religieux, et de religieuses, qui ont porté témoignage jusqu’au sang de leur fidélité à l’Evangile ainsi que de leur amour pour la patrie congolaise. Ils étaient venus mettre leurs meilleures énergies au service de la nouvelle nation et ne souhaitaient certes rien davantage que sa prospérité et son développement pacifique.

Nous appelons tous les hommes de coeur à unir leurs efforts et à conjuguer leurs énergies pour tenir en échec la discorde et la haine qui sapent les fondements mêmes de toute société. Trop de ruines matérielles et morales se sont déjà accumulées. Il est temps pour chacun de réapprendre à respecter son frère, comme lui fils d’un même Père. Il est temps d’opposer une digue aux passions et d’empêcher que leur incendie ne gagne de proche en proche. L’Eglise pour sa part n’a cessé de s’y employer. Et en ce moment si douloureux Nous adjurons solennellement tous Nos fils et tous les hommes de bien de s’employer par tous les moyens en leur pouvoir à faire ceuvre de paix.

Nous prions le Tout-Puissant de couronner leurs efforts pacifiques, et de grand coeur Nous les bénissons.

Du Vatican, le 10 décembre 1964.

PAULUS PP. VI

     

top