The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À S. E. M. SEISHIRO OGAWA,
NOUVEL AMBASSADEUR DU JAPON PRÈS LE SAINT-SIÈGE*

Jeudi 4 février 1965

 

Monsieur l’Ambassadeur,

Les nobles paroles que Votre Excellence vient de Nous adresser en Nous remettant ses Lettres de Créance Nous ont vivement touché. Nous tenons à lui dire, en particulier, combien Nous sommes sensible à la reconnaissance que son Gouvernement veut bien Nous exprimer, par sa voix, de ce que le Saint-Siège a fait naguère pour le Japon en des moments difficiles.

Nous pouvons assurer Votre Excellence qu’elle trouvera ici estime, compréhension et appui dans l’accomplissement de sa mission. Le Saint-Siège, en effet, apprécie vivement les efforts du Gouvernement nippon pour ce qui regarde, en particulier, la formation de la jeunesse et la défense de la moralité publique. Les catholiques japonais – est-il besoin de le dire? – ont à cœur d’apporter leur généreuse contribution dans ces domaines où leur foi leur fait un devoir de ne pas rester inactifs. Nous savons d’ailleurs que les Autorités de votre Pays apprécient l’activité que déploie l’Eglise Catholique au Japon, notamment dans les domaines de l’éducation et de l’assistance sociale.

Il Nous est donc agréable, au moment où s’inaugure votre mission, Monsieur l’Ambassadeur, de voir ouvertes les plus heureuses perspectives pour le développement de relations de plus en plus cordiales entre le Saint-Siège et votre Patrie.

Les festivités centenaires qui vont y être célébrées au cours de l’année 1965 ne pourront que resserrer encore ces liens. Nous avons voulu, vous le savez, être représenté en cette circonstance par un Légat, et Notre choix s’est porté sur la personne d’un grand connaisseur et ami de votre Pays, le Cardinal Paolo Marella. Nous aurons plaisir à confier à cet éminent Prince de l’Eglise un message personnel pour l’Empereur Hirohito. Mais dès maintenant Nous voudrions prier Votre Excellence de vouloir bien se faire auprès de Sa Majesté l’interprète de Nos sentiments de vive et déférente sympathie. Nous invoquons de grand cœur la divine assistance sur la Famille impériale, ainsi que sur le Gouvernement et sur le peuple japonais, et de grand cœur également Nous souhaitons ici la bienvenue à Votre Excellence, en lui offrant, avec l’assurance de Notre bienveillance, les vœux que Nous formons devant Dieu pour elle et pour le plein succès de sa mission.


*AAS 67 (1965), p.253-254.

Insegnamenti di Paolo VI, vol. III, p.71-72.

L’Osservatore Romano, 5.2.1965, p.1.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n. 7 p.1, 3.      

            

top