The Holy See
back up
Search
riga

 

DISCOURS DU PAPE PAUL VI AU PREMIER AMBASSADEUR DE L'INDE PRÈS LE SAINT-SIÈGE,
S.E. VISHNUPRASAD CHUNILAL TRIVEDI*

Jeudi 25 mars 1965

Excellence,

Nous sommes très heureux de recevoir de votre main les Lettres de créance par lesquelles Son Excellence le Président de la République de l’Inde vous a désigné comme premier ambassadeur de l’Inde près le Saint-Siège.

Des relations diplomatiques officielles ont existé entre l’Inde et le Saint-Siège depuis quelque temps, mais c’est la première fois que l’Inde est représentée par un Ambassadeur et Nous voyons en cela un signe de ce que les relations continueront pour le bénéfice réciproque de votre noble nation et du Saint-Siège. Nous sommes reconnaissant de ce que Son Excellence M. Radhakrishnan ait élevé votre représentation au rang d’Ambassade.

Nous vous accueillons aujourd’hui dans Notre maison, Excellence, avec une joie spéciale; parce que Nous avons goûté le plaisir de votre présence comme Envoyé spécial lors de Notre visite en votre beau pays à la fin de l’année dernière, même si cette visite a été, à Notre regret, très brève. En cette occasion mémorable, Nous avons expérimenté votre gracieuse hospitalité et cela reste pour Nous une expérience incomparable et un épisode précieux de Notre existence. Durant Notre séjour à Bombay, Nous avons pu constater personnellement la vitalité de l’Eglise et avons eu le réconfort de voir la riche contribution que Nos fils ont apportée à l’Inde. Tout cela a été possible parce que l’Inde, fidèle à son héritage religieux et conformément au respect naturel qu’elle professe pour la religion, a reconnu à l’Eglise la liberté d’action et d’initiative. Le système d’éducation de l’Eglise catholique est de fait largement étendu et il a pour but de préparer pour l’Inde des citoyens qui craignent Dieu, qui soient exemplaires et loyaux, des citoyens qui apporteront leur généreuse contribution au développement de leur mère-patrie. Nous avons confiance que les catholiques assumeront leur part en ce qui aidera l’Inde à prendre la juste place au sein de la famille des nations et Nous sommes heureux de ce que l’Inde ait eu de tels fils et filles. Nous prions pour que l’Inde ne perde jamais ses sentiments religieux et qu’elle veuille toujours conserver ses relations avec Dieu. Tous nous sommes enfants d’une seule famille humaine, fils et filles du Dieu unique, et dans cet esprit Nous travaillerons tous ensemble à faire du monde un lieu propice où tous les enfants de Dieu peuvent jouir comme il faut de sa création.

Nous avons le sentiment de trouver en vous, Excellence, un représentant compréhensif et expérimenté qui va se dévouer pour le bien à la fois de l’Inde et du Saint-Siège. Nous formons pour vous de bons vœux en votre nouvelle responsabilité et Nous avons confiance que vous remplirez de façon heureuse votre mission. En vous priant, Excellence, de transmettre Nos sentiments cordiaux à votre Président, à votre Gouvernement et à toute la population de l’Inde, Nous invoquons sur tous l’abondance des bénédictions et des grâces célestes.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.14 p.1.

top