The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX MEMBRES DE LA SECTION AGRICOLE
DU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL
DE LA COMMUNAUTÉ ÉCONOMIQUE EUROPÉENNE*

Samedi 3 avril 1965

 

Nous sommes heureux d’accueillir ici ce matin les membres de la Section Agricole du Comité Économique et Social de la Communauté Économique Européenne, qui ont voulu prélever quelques instants de leurs brèves journées d’études pour Nous rendre visite.

Nous avons suivi par la presse, en ces derniers temps, les difficultés auxquelles se heurte l’harmonisation du marché agricole européen et Nous accompagnons de Notre sympathie et de Nos vœux les efforts que font les Gouvernements intéressés pour surmonter ces obstacles.

C’est vous dire, chers Messieurs, que Nous ne sommes pas tout-à-fait étranger à vos travaux, malgré le caractère principalement spirituel de Notre ministère apostolique. Nous dirons même que ce ministère Nous fait un devoir de promouvoir et d’encourager tout ce qui peut contribuer à abaisser les barrières entre les hommes et les nations, et les amener à une fraternelle entente. Et si ce devoir est d’une portée universelle, il s’applique d’abord aux groupes de nations qu’une communauté historique de destin a rapprochés et. qu’une affinité de traditions invite de façon plus spéciale à fraterniser.

C’est bien le cas de l’Europe, et c’est pourquoi tout ce qui peut hâter son unification Nous semble constituer une contribution importante à l’édifice de la paix du monde, que désirent si ardemment tous les hommes de bonne volonté.

Dieu veuille bénir vos efforts, chers Messieurs, Nous le Lui demandons de tout cœur, en formant les meilleurs vœux pour vos personnes, vos familles et vos travaux au service de la cause de l’Europe.


*Insegnamenti di Paolo VI, vol. III, p.896;

L’Osservatore Romano, 4.4.1965, p.1;

ORf n°16, p.2;

La Documentation catholique, n.1447 col 770-771. 

top