The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX PARTICIPANTS À LA VII SESSION DE
LA CONFÉRENCE INTERGOUVERNEMENTALE
POUR LA FONCTION PUBLIQUE EUROPÉENNE*

Mardi 6 avril 1965

 

Chers Messieurs,

C’est avec grand plaisir que Nous vous souhaitons la bienvenue dans Notre demeure, vous qui participez à la septième session de la Conférence intergouvernementale pour la fonction publique européenne. Il Nous est toujours agréable, vous le savez, d’accueillir des personnalités qui travaillent avec désintéressement à construire l’Europe de demain, à en élaborer les structures, à en faciliter la mise en œuvre.

Il s’agit certes là d’une œuvre de longue haleine; vous le savez mieux que quiconque, vous qui, venus d’horizons divers, mais animés d’un même esprit de collaboration, vous efforcez, au tours de sessions répétées, de confronter les diverses législations en vue d’élaborer le Statut-type du fonctionnaire européen.

L’accueil que Nous vous réservons vous est une preuve, chers Messieurs, de l’intérêt avec lequel Nous suivons vos travaux. Le Saint-Siège, il Nous plaît de le redire ici publiquement, est membre du Conseil de coopération culturelle du Conseil de l’Europe. C’est dire qu’il entend bien ne pas rester étranger à cet immense effort qu’accomplissent ensemble les peuples de cette Europe, que des liens si étroits, aujourd’hui comme hier, unissent à l’Eglise.

Le Saint-Siège, nul ne l’ignore, se tient au-dessus des discussions de caractère politique, à travers lesquelles les partenaires de bonne volonté échangent leurs légitimes points de vue pour élaborer peu à peu cette Europe que tant d’hommes et de citoyens appellent de leurs vœux impatients. Mais il est de cœur avec tous ceux qui, sans arrière-pensées, travaillent à surmonter les inévitables difficultés, à aplanir les différends, à faciliter le dialogue constructif entre Européens. Et il souhaite voir naître un jour une réalité nouvelle, qui sera à la fois riche de tous les apports du passé et animée d’une commune détermination de bâtir le meilleur avenir possible pour ces millions d’hommes ayant en commun le même idéal: assurer dans la paix une vie fraternelle, où chacun puisse s’épanouir avec les siens dans un respect partagé pour autrui, et où tous puissent réaliser leur destin d’hommes libres et responsables.

Nous ajouterons que cet idéal européen, Nos fils catholiques sont bien préparés à l’accueillir et a travailler à sa réalisation. Aussi est-ce avec une bienveillance particulière que Nous vous souhaitons une heureuse continuation de vos travaux et que Nous demandons à Dieu de les bénir, comme Nous les bénissons Nous-même de grand cœur.


*AAS 57 (1965), p.394-395.

Insegnamenti di Paolo VI, vol. III, p.215-216.

L’Osservatore Romano, 7.4.965, p.1.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.16 p.2, 3.

La Documentation catholique, n.1447 c.771-772.

top