The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À L’UNION INTERNATIONALE DES PRODUCTEURS
ET DISTRIBUTEURS D’ENERGIE ELECTRIQUE

Mardi 27 avril 1965

 

Nous sommes heureux, Messieurs, d’accueillir ici un groupe de personnalités aussi qualifiées que les vôtres. L’importance de l’Union Internationale des Producteurs et Distributeurs d’Energie Electrique nous apparaît à la fois au plan scientifique, par les données de base qu’elle suppose; au plan technique, par la maîtrise et l’emploi de l’énergie électrique qu’elle réalise; au plan de l’organisation, par les liaisons nationales et internationales qu’elle assure, et qu’exige de plus en plus aujourd’hui l’introduction de l’électricité dans tous les domaines de l’activité humaine.

Le rôle de l’électricité dans le monde moderne connaît en effet une extension qui tient du prodige. Qui pourrait énumérer les services qu’elle rend à l’homme et à la société? Et qui ne serait dans l’admiration devant les grandes centrales de production d’énergie électrique, dont la construction est sans conteste une des réalisations les plus étonnantes du génie humain à notre époque?

Nous Nous souvenons de Notre émerveillement lorsqu’au cours d’un voyage à travers l’Afrique, en 1962, il Nous fut donné de voir en Rhodésie le grand barrage de Kariba, sur le fleuve Zambèze, et au Ghana celui d’Akosombo sur la Volta: ouvrages d’art vraiment titanesques, auxquels travaillaient d’ailleurs, entre autres, des ingénieurs et des ouvriers du diocèse de Milan, ce qui accroissait encore pour Nous l’intérêt de cette visite.

Mais en présence de ces réalisations extraordinaires, une question Nous vient spontanément à l’esprit: où trouver, en tout cela, un point de référence avec les valeurs morales et religieuses que Nous représentons ? Y a-t-il un lieu de rencontre entre votre activité et la Nôtre?

Permettez-Nous de répondre à cette question par l’évocation d’un autre souvenir personnel, un peu plus ancien: celui de la visite que Nous fîmes jadis à la gigantesque digue du Tirso, en Sardaigne. Inaugurée en 1923, elle était alors, avec ses multiples arches, une des premières et des plus grandes d’Europe. Nous n’oublierons jamais l’émotion avec laquelle, Nous approchant pour lire la grande inscription dédicatoire, Nous vîmes qu’elle commençait par ces mots: A Dio Padre . . . A Dieu le Père . . .

Le voilà, Messieurs, le point de rencontre entre vous et Nous, entre ces deux univers qui pouvaient, au premier abord, sembler si étrangers l’un à l’autre: celui de la religion et celui de la technique, le monde visible et le monde invisible, l’activité de l’homme et le mystère de Dieu. L’homme fait rendre au maximum les possibilités de son génie; il les met au service des hommes; mais c’est finalement pour en faire hommage au Créateur, de qui tout procède. Car sans cette référence à Dieu, principe et fin de toutes choses, l’activité humaine, fût-elle la plus perfectionnée, demeurerait incomplète. Ces forces de la nature que l’intelligence de l’homme canalise, transforme, amplifie, c’est le Créateur qui les a mises entre vos mains.

Que votre préoccupation principale soit de tourner sans cesse vos âmes vers Lui: de telle sorte qu’en distribuant à vos frères humains les bienfaits de l’énergie électrique, vous ne quittiez jamais le souci d’alimenter vos âmes aux énergies spirituelles que seul le contact avec Dieu peut leur procurer.

Tel est le souhait que Nous formons à votre intention, chers Messieurs, en vous accordant, comme gage de la divine assistance sur vos travaux et sur vos familles, Notre Bénédiction Apostolique.

                                               

top