The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI À L’OCCASION
DES COURS DE PERFECTIONNEMENT POUR CADRES TECHNIQUES
DES PAYS EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT

Mardi 15 juin 1965

 

Chers Messieurs,

Nous avons vraiment un très grand plaisir à vous souhaiter la bienvenue dans Notre demeure. Vous venez de passer des mois extrêmement enrichissants aux cours de perfectionnement pour cadres techniques des pays en voie de développement, organisés à votre intention par l’Institut pour la reconstruction industrielle. Et vous n’avez pas voulu repartir dans vos pays respectifs sans venir saluer le Pape et écouter sa parole.

C’est bien volontiers, croyez-le, que Nous répondons à votre désir. Vous le savez, Nous n’avons, en ce qui Nous concerne, aucun intérêt personnel d’ordre temporel: dépositaire du message de salut apporté par le Christ sur la terre, Nous ne nourrissons d’autre ambition que de travailler à la défense des valeurs spirituelles et d’aider tous les hommes à marcher ensemble vers plus de progrès et à s’épanouir pacifiquement au sein des communautés naturelles où ils vivent, en conformité avec la vérité, la justice, la charité et la liberté.

C’est donc avec un grand respect et une haute estime que Nous vous accueillons. Respect et estime vont à vos personnes, à vos activités de travailleurs, à votre soif d’apprendre et de perfectionner votre savoir théorique et pratique, pour pouvoir ensuite mieux servir le bien commun des nations auxquelles vous appartenez. Respect et estime vont aussi à ces nobles peuples que votre présence évoque à Notre pensée, peuples qui courageusement unissent les efforts persévérants de tous leurs fils pour offrir à chacun plus de bien-être; un niveau de vie amélioré, et des possibilités accrues d’épanouissement. Nous applaudissons de grand cœur, vous le savez, à ce programme pacifique et Nous souhaitons que, de toutes vos forces, vous contribuiez à le réaliser.

C’est pour vous préparer à y travailler que vous êtes venus dans un pays de la vieille Europe, y cherchant un enseignement adapté, qui vous permette ensuite de collaborer activement au développement de votre pays. Votre séjour vous a permis de nombreux contacts et vous avez pu ainsi mieux connaître la civilisation occidentale.

Mais, vous l’aurez constaté, beaucoup de choses, d’usages, de manières de penser et de vivre sont différents des vôtres. Et cela est très légitime, vous ne l’aurez pas oublié en jugeant l’attitude des personnes autour de vous.

Et puis aussi vous aurez vu vivre les chrétiens, vous aurez vu vivre l’Eglise. Sans vous laisser déconcerter, là encore, par des attitudes et des usages qui tiennent à des coutumes ancestrales et à des comportements qu’expliquent le temps et l’histoire, vous aurez su aller à l’essentiel, et découvrir ces valeurs morales et religieuses dont l’Eglise est la gardienne: elles valent pour tous les temps et sous tous les cieux, car elles sont vraies, et donc sont universelles.

Aussi, chers Messieurs, si Nous avions une exhortation à vous faire, c’est que vous emportiez de votre séjour, non seulement le perfectionnement technique que vous êtes venus chercher, mais encore la connaissance d’un monde différent du vôtre et qui a lui aussi ses valeurs, et une meilleure compréhension de ce qu’est la religion chrétienne qui, tout en assumant ce que les divers peuples de la terre ont de meilleur et en s’exprimant à travers leur culture, est substantiellement la même partout. Car c’est le message de salut donné au monde et offert à tous, sans distinction de race, ni d’origine, ni de rang social: c’est l’amour de Dieu qui se donne à nous et qui nous appelle à y répondre.

Soyez donc, chers Messieurs, légitimement fiers de votre liberté et de votre indépendance, dont l’Eglise se réjouit avec vous. Sachez donner à ces nations nouvelles, dont vous êtes l’élite et l’espoir, de solides fondements moraux. Construisez votre société dans le respect des valeurs spirituelles et religieuses, avec le souci de donner toujours à celles-ci la place qui leur est due: la première. C’est en formant ce vœu pour vous-mêmes, pour vos familles, et pour vos nations, que Nous appelons de grand cœur sur elles et sur vous l’abondance des divines grâces et des célestes bénédictions.

                                                

top