The Holy See
back up
Search
riga

  DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX MISSIONNAIRES OBLATS DE MARIE IMMACUL
ÉE

Samedi 5 février 1966

 

Chers fils Missionnaires Oblats de Marie Immaculée.

C’est pour Nous une joie profonde de vous accueillir en Notre demeure. Nous vous remercions d’avoir eu la pensée délicate d’interrompre les importants travaux de votre vingt-septième Chapitre général pour venir saluer et écouter le successeur de Pierre. Nos paroles seront très simples: des félicitations pour l’œuvre accomplie par votre Institut, un encouragement dans votre labeur présent et une exhortation à demeurer profondément fidèles à l’idéal de votre fondateur.

Et tout d’abord, comment ne pas saisir l’occasion de votre présence, en ce cent-cinquantième anniversaire de la fondation de votre Congrégation, pour revenir sur les vœux que Nous vous avons déjà fait parvenir par les soins de Notre Secrétaire d’État? Un siècle et demi de mission dans l’Église! Un Institut florissant dont les membres sont appliqués aux tâches d’évangélisation dans les zones les plus froides et les plus torrides du monde! Des missionnaires désireux de faire connaître Jésus-Christ aux plus humbles! Dans divers pays, de nombreux et zélés prélats, et jusqu’à un membre de Notre Collège cardinalice! Que de motifs d’action de grâces et de félicitations! Remerciez Dieu avec Nous et continuez, chers Fils, votre tâche si belle et si indispensable à la mission de la sainte Église.

Mais il est bien évident que le maintien et l’efficacité de vos efforts ne se conçoivent que par une mise à jour courageuse, une adaptation sérieuse de vos constitutions à la situation d’aujourd’hui. Vous l’avez bien compris, puisque vous avez voulu vous réunir, au lendemain du Concile, pour étudier et décider les modifications que le décret Perfectae caritatis sur la vie religieuse entraîne pour vous. Déjà vous aviez senti un besoin similaire, après la promulgation du Code de Droit canonique, et votre Congrégation avait convoqué en 1926 un Chapitre général destiné à vous faire mieux entrer dans les vues de l’Église. C’est à un travail analogue que vous êtes attachés actuellement. Ce travail est bon et salutaire: il est aujourd’hui indispensable. Nous appelons sur lui l’abondance des lumières de l’Esprit-Saint et Nous voulons que l’audience de ce jour soit pour vous un encouragement dans votre labeur difficile et délicat.

Il s’agit en effet d’accomplir cet «aggiornamento» en demeurant fidèle à la pensée profonde de votre grand fondateur, Monseigneur de Mazenod, qui avait choisi comme devise de sa jeune Congrégation les paroles toujours actuelles et riches de sens de Notre Sauveur: «Evangelizare pauperibus misit me». Cette œuvre n’est pas facile et requiert certainement de chacun d’entre vous compréhension, intelligence, désir d’adaptation et volonté d’entente fraternelle. Notre pensée vous accompagne pendant ces jours où vous travaillez ensemble et Nous souhaitons de tout cœur que votre Institut se trouve, grâce à vos décisions, à la fois plus authentiquement attaché à ses buts propres et à sa spiritualité, plus uni dans ses membres, plus dynamique et adapté à ses tâches présentes. Et c’est dans cette confiance que Nous bénissons de grand cœur non seulement vous qui Nous entourez, mais tous les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée et toutes les âmes dont ils ont la charge dans le monde.

                                                             

top