The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE À ISTANBUL, EPHÈSE ET IZMIR 

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
DANS LA CATHÉDRALE DE SAINT JEAN

Izmir - Mardi 25 juillet 1967

 

C’est une joie pour Nous de vous trouver réunis, pour Nous accueillir, dans votre belle cathédrale, et de pouvoir évoquer avec vous les grands souvenirs chrétiens qui se sont inscrits dans cette région d’Asie Mineure, et que la Providence Nous permet de venir vénérer aujourd’hui.

Comment ne pas se sentir ému en pensant que le grand Apôtre saint Paul a parcouru toutes ces régions, prêchant l’Evangile et fondant les premières communautés chrétiennes, au milieu des péripéties, parfois si dramatiques, racontées dans les Actes des Apôtres? Il suffit de lire les merveilleuses Epîtres qu’il adressa ensuite aux Galates, aux Ephésiens et aux Colossiens, pour comprendre combien il aima ces fils de son cœur et de son apostolat, et quelle part ils avaient dans cette «sollicitude de toutes les Eglises» (2 Cor. 11, 28), qui ne lui laissait pas de repos. Vous êtes, chers Fils, les continuateurs de ces chrétiens de la primitive Eglise évangélisés par Saint Paul. C’est pour vous un premier titre d’honneur.

Il y a un autre. C’est dans cette contrée, à Nicée, à Constantinople, à Ephèse, à Chalcédoine, que l’Eglise a tenu ses premiers grands Conciles et défini avec autorité les formulations de la foi qui sont parvenues inchangées jusqu’à nous.

L’Orient et l’Occident étaient unis alors dans la profession de cette foi bénie. Et l’un des motifs de Notre voyage, vous le savez, a été le désir de hâter l’heure où se retrouvera, pour le bonheur de tous, cette union parfaite dans la profession du même Credo.

L’honneur que vous avez d’habiter ce Pays vous impose, plus qu’à d’autres, le devoir de professer avec joie et fierté cette foi, définie sur votre terre. Il vous impose aussi le devoir de prier et de travailler, selon vos moyens, à la recomposition de l’unité des chrétiens. Nous vous y exhortons de tout Notre cœur.

Bien d’autres chers souvenirs Nous remontent à l’esprit en vous voyant : le courage serein du grand martyr Saint Polycarpe, qui fut évêque de cette Cité; la joie des Ephésiens, vos voisins, acclamant la maternité divine de Marie au Concile tenu dans leur ville en 431. Comment ne pas évoquer aussi les sept Eglises auxquelles s’adressait Saint Jean dans l’Apocalypse, et qui toutes sont situées dans cet te région?

Vous êtes, chers Fils, détenteurs de richesses spirituelles auxquelles il Nous est doux de venir participer. Sachez y puiser la force d’être toujours des chrétiens exemplaires, dignes d’un si glorieux passé, dignes de l’Eglise et de son Chef, le Christ, dont l’humble Vicaire vous salue avec affection, vous encourage et vous bénit.

Beloved sons and daughters of Smyrna!

We bring you paternal greetings, and We felicitate you on the generosity and enthusiasm with which you have collaborated in the restoration and maintenance of this beautiful Cathedral Church. May it be for you and your families a source of rich divine graces, in pledge of which We lovingly bestow upon you all Our Apostolic Blessing.

                                         

top