The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE À GENÈVE

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX DÉLÉGATIONS GOUVERNEMENTALES
(OIT - GENÈVE)*

Mardi 10 juin 1969

 

Chers Messieurs,

Après avoir commémoré solennellement, devant la Conférence générale, le cinquantième anniversaire de l’Organisation Internationale du Travail, Notre désir aurait été de pouvoir approcher personnellement chacun de ceux qui composent les trois grandes branches de cette magnifique institution : les hommes de gouvernement, les délégués des travailleurs, les représentants des employeurs.

Un horaire très chargé Nous oblige à Nous contenter d’un salut collectif à chacun de ces groupes: soyez sûrs, du moins, que la brièveté qui Nous est imposée n’enlève rien, en ce qui Nous concerne, au plaisir et à la cordialité de cette rencontre.

Le groupe hautement qualifié auquel Nous avons l’honneur de Nous adresser présentement est sans doute celui dont le rôle est prépondérant et la responsabilité la plus grande : dans les décisions élaborées ici en fraternelle collaboration avec les délégués des travailleurs et des employeurs, vous apportez le point de vue des gouvernements, autant dire de l’autorité qui sera ensuite chargée d’appliquer, dans les différents pays, vos communes décisions. Est-il exagéré d’affirmer que vous tenez ainsi dans vos mains le sort d’innombrables travailleurs sur toute la surface de la terre ? Et que de vos délibérations peut sortir pour eux l’allégement de charges parfois intolérables, la reconnaissance effective de droits essentiels, en un mot une plus haute qualité de vie et de bonheur humain ?

C’est là, vous le comprendrez, une tâche à laquelle l’Église ne peut être indifférente, et c’est la raison de Notre présence à Genève aujourd’hui. En acceptant l’invitation de votre directeur général, Nous entendions montrer une fois de plus que l’Église est passionnément intéressée par le sort des travailleurs et par l’action de tous ceux qui s’emploient à l’améliorer : vous. Messieurs, les délégués des gouvernements à l’OIT, vous êtes au premier rang de ceux-là. Et c’est pourquoi Nous désirons vous adresser une salutation toute particulière, Nous voudrions presque dire un remerciement: le remerciement de l’Église catholique, pour toute l’excellente activité que vous déployez ici en faveur de vos frères du monde du travail.

Nous formons des vœux fervents, Messieurs, pour le succès croissant de ces activités. Et de grand cœur Nous invoquons sur vos personnes, vos familles et vos patries, les abondantes bénédictions du Dieu Tout-Puissant.


* Insegnamenti di Paolo VI, vol. VII, p.382-383.

L’Osservatore Romano, 11.6.1969 p.3.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.25 p.11.

La Documentation catholique n.1543 p.622.

 

top