The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À L’EMPEREUR DE L’ETHIOPIE*

Lundi 9 novembre 1970

 

Majesté,

Nous vous remercions vivement des paroles si nobles et si élevées que vous venez de prononcer. Si Votre Majesté veut bien manifester sa satisfaction de se trouver ici, Nous pouvons l’assurer que c’est pour Nous une vraie joie de lui souhaiter la bienvenue dans Notre demeure. Il y a longtemps, Majesté - Nous le disons dans la sincérité de Notre coeur - que Nous attendions votre visite. Et c’est pourquoi Nous nous étions permis, lors de Notre entrevue à Genève l’an dernier, de formuler personnellement devant vous l’espoir de vous revoir ici.
Votre présence est en effet significative à bien des égards. D’abord parce que l’Ethiopie a des liens anciens et très particuliers avec le Saint-Siège. La fondation du monastère et de l’église de Saint Etienne des Abyssins, au chevet de la basilique vaticane, remonte bien haut dans les annales de la Rome chrétienne. Et par le fait de sa fidélité à une longue tradition, l’Ethiopie se trouve être aujourd’hui la seule nation du monde à posséder un collège ecclésiastique sur le territoire de la Cité du Vatican.
C’est en effet par la volonté de Pie XI que, lors de la constitution en Etat indépendant du petit territoire délimité par les Accords du Latran, cette communauté reçut, sur la colline vaticane, un siège moderne et digne de votre patrie: le Collège éthiopien d’aujourd’hui.

A Pie XII son successeur était réservée la satisfaction d’accueillir un représentant permanent de votre Pays auprès du Saint-Siège. Lui-même voulut se faire représenter à Addis-Abéba en 1955, lors du vingt-cinquième anniversaire du Couronnement de Votre Majesté.
Tout récemment enfin, le Représentant de l’Ethiopie auprès du Saint-Siège assumait le rang d’Ambassadeur, tandis que l’Internonciature Apostolique à Addis-Abéba était élevée au rang de Nonciature.
C’est assez dire l’ancienneté et la solidité des liens qui unissent votre Patrie au Saint-Siège. Mais Nous manquerions à la vérité si Nous ne faisions par ici une mention explicite de ce que Votre Majesté personnellement a fait et continue à faire en faveur de l’Eglise catholique et de ses institutions. Nous savons en particulier avec quelle générosité elle s’est intéressée au sort de l’université d’Asmara et de tant d’autres fondations catholiques à but religieux ou éducatif. Cette bienveillance active de Votre Majesté appelle de Notre part un sentiment de vive gratitude, auquel Nous sommes heureux de donner ici expression. C’est pour Nous la précieuse garantie d’une cordialité toujours croissante entre l’Autorité civile et la Hiérarchie catholique en Ethiopie. C’est aussi, pour les catholiques éthiopiens, une assurance pour la solution de questions qui leur tiennent à cœur, spécialement le rapprochement avec l’Eglise éthiopienne.

La sollicitude de Votre Majesté va bien au-delà des frontières de son Pays. Elle rejoint la Nôtre sur un terrain qui intéresse aujourd’hui de façon dramatique l’humanité tout entière: la grande cause de la paix entre les nations et de l’accélération du développement dans les pays du Tiers-Monde. Qu’il Nous soit permis de rendre hommage ici publiquement, puisque l’occasion nous en est donnée, à la contribution apportée par Votre Majesté en mainte circonstance à cette double cause. Votre Majesté a montré combien elle est sensible au rôle des valeurs morales et spirituelles dans un monde où la force brutale semble parfois menacer de vouloir tout submerger.
Dieu veuille bénir les efforts de Votre Majesté en ce domaine et lui accorder, au lendemain du quarantième anniversaire de son Couronnement, l’occasion de déployer encore longtemps ses énergies au service de son Pays qui, dans le respect des droits de l’homme et la compréhension entre les peuples qui le composent, trouvera les chemins du progrès et de la tranquillité. C’est le voeu que Nous formons de tout coeur, en remerciant à nouveau Votre Majesté de sa visite, qui Nous honore, et en invoquant sur sa Personne, sur la famille Impériale, sur les Autorités religieuses et civiles de son Pays et sur toute la chère nation éthiopienne, les plus abondantes Bénédictions Divines.

 


*AAS 62 (1970), p.773-774.

Insegnamenti di Paolo VI, vol. VIII, p.1120-1122.

L’Attività della Santa Sede 1970, p.495-497.

L’Osservatore Romano, 9-10.11.1970, p.1.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.46 p.1, 11.

                           

top