The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À L’AMBASSADEUR DU ZAÏRE
PRÈS LE SAINT-SIÈGE*

Lundi 7 janvier 1974

 

Monsieur l’Ambassadeur,

En ce jour où débute votre mission auprès du Saint-Siège, nos premières paroles seront pour vous souhaiter la bienvenue. Bienvenue franche, cordiale, symbolisant les excellents rapports que Nous souhaitons, ainsi que nos collaborateurs, entretenir avec vous pendant tout la durée de votre séjour romain.

Il Nous faut aussi vous remercier de vos sentiments déférents et de votre volonté d’œuvrer à l’affermissement des liens entre le Saint-Siège et votre pays, votre grand pays. Car le Zaïre est bien l’une des plus vastes contrées d’Afrique, disposant de richesses humaines indéniables, l’une des plus anciennement chrétiennes. Autant de raisons pour attacher une valeur spéciale à la solution des problèmes communs, à la qualité des relations mutuelles, mieux, au renforcement de la compréhension basée sur le respect et la confiance. L’assurance que vous Nous donnez de poursuivre cet objectif, conformément aux instructions de Son Excellence le Général Mobutu Sese Seko, Nous donne aujourd’hui un motif de satisfaction et Nous permet d’augurer le meilleur pour tous vos compatriotes. Vous voudrez bien, en transmettant nos sentiments de gratitude au Président de la République du Zaïre pour ses vœux, lui faire part également de notre vif espoir.

Nous avons montré il y a un instant le prix que Nous attachons à la chrétienté zaïroise. Notre pensée rejoint plus particulièrement nos chers Fils catholiques du pays, dont le zèle et le dynamisme suscitent l’admiration. En bons citoyens, ils ont à cœur de travailler loyalement à l’entreprise nationale du développement, dans tous ses domaines. Encouragés par leurs Evêques, auxquels Nous rendons ici hommage, ils ont pleinement conscience du témoignage qu’ils peuvent donner: témoignage d’une foi qui ne leur est pas imposée comme une culture étrangère, puisqu’elle provient d’un don de Dieu les atteignant au plus profond d’eux-mêmes; témoignage d’une communauté de croyants, unie à l’Eglise universelle, mais qui, loin de renier le patrimoine humain et civil de ses membres, est fière au contraire de le promouvoir de tous ses moyens. Dans la liberté, dans le dialogue avec les responsables de l’Etat, il sera possible de progresser encore en ce sens.

Nos souhaits accompagnent donc Votre Excellence pour l’exercice de ses hautes fonctions. Ils s’étendent à votre famille, aux Autorités et à tous les habitants de votre pays. Sur tous et sur chacun, Nous invoquons les bienfaits de Dieu, ses grâces et sa protection.


*AAS 66 (1974), p.64-65.

Insegnamenti di Paolo VI, vol. XII, p.22-23.

L’Attività della Santa Sede 1974, p.14-15.

L'Osservatore Romano, 7-8.1.1974, p.1.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.3 p.2.

La Documentation catholique n.1648 p.156.

                      

top