The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AU COLLÈGE DE DÉFENSE DE L'OTAN*

Samedi 2 février 1974

Vous saluant ce matin, au moment où votre séjour romain touche à sa fin, Nous voudrions, Mesdames et Messieurs, évoquer brièvement à votre intention quelques uns des enseignements que peut vous laisser la ville éternelle.

Ne convient-il pas d’abord de retenir, du passé complexe de Rome, le sens de l’universel? Bien des peuples avaient contribué à sa grandeur. Tous purent, en retour, bénéficier finalement de ses bienfaits: son ordre, son droit, sa paix furent pour un temps la gloire du monde antique. Par la suite, lorsque sa mission civilisatrice eut acquis sa pleine dimension, Rome devint, plus que jamais, un pôle d’attraction. Combien ont continué alors, grâce à leur génie et à leur idéal, à édifier la cité plus de deux fois millénaire!

Plus profondément, en effet, Rome, capitale du monde chrétien, fondée sur la tombe des Apôtres, apprend à découvrir la véritable paix, celle qui vient du Christ. Rassemblant déjà des hommes de toutes nations et de toutes races, elle voudrait offrir comme une image du monde à venir: «Beata pacis visio!». Or la paix de notre monde, c’est-à-dire son seul avenir véritablement conforme à la vocation humaine, reposera demain pour une part entre vos mains.

Comme Nous l’affirmions dans notre récent message de début d’année: la paix dépend aussi de vous. Nous demandons au Seigneur d’affermir en vous cette conviction et de bénir cette volonté de service, vos personnes et tous ceux qui vous sont chers.


*Insegnamenti di Paolo VI, vol. XII, p.147-148.

L'Osservatore Romano, 3.2.1974, p.1.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.7 p.12.

 

top