The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À L’AMBASSADEUR DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
PRÈS LE SAINT-SIÈGE*

Jeudi 26 septembre 1974

 

Monsieur l’Ambassadeur,

Nous vous remercions vivement des aimables paroles que vous venez de Nous adresser en Nous présentant les lettres qui vous accréditent auprès de Nous comme Ambassadeur de la République française.

En termes élevés, Votre Excellence vient d’évoquer dans quelles perspectives Elle envisage la mission qui vient de lui être confiée par son Gouvernement.

Au service de 1’Evangile et de ses exigences salutaires, le Saint-Siège a en effet conscience, comme vous vous êtes plu à le rappeler, de contribuer aussi, pour sa part, à l’établissement de la justice, de la concorde et de la paix dans les rapports humains. Il est heureux de se rencontrer et de collaborer dans ce noble but avec tout Etat soucieux d’assurer, au niveau qui est le sien, et dans le respect des principes qui fondent l’éthique personnelle et sociale, de dignes conditions d’existence matérielle et spirituelle pour tous ses citoyens.

C’est ce que Nous souhaitons de la part des hautes autorités que vous représentez désormais auprès de Nous. Nous y voyons le gage de la poursuite de relations harmonieuses entre les responsables du bien commun de votre nation et l’Eglise, chargée de rapporter à Dieu les efforts des hommes.

Votre pays, Monsieur l’Ambassadeur, possède, au plan international, un renom justifié de culture, de soucis humanitaires et spirituels, qui lui valent l’estime et l’attrait de personnes et de peuples venus de tous les horizons. En ce qui concerne l’Eglise plus particulièrement, Nous avons présents à la mémoire tant de vos compatriotes, brillants par leur culture, profonds dans la recherche théologique, soucieux d’une pastorale adaptée, ardents à saisir l’occasion d’un renouveau religieux dans un élan de sainteté, fondant ainsi de nouvelles lignées spirituelles, au bénéfice de tous. C’est pourquoi les vœux que Nous formons pour votre pays sont tout chargés de notre estime, de notre affection et de notre confiance. Et Nous prions Dieu de bénir et de fortifier ce peuple qui Nous est cher.

Nous vous assurons vous-même, Monsieur l’Ambassadeur, des souhaits cordiaux que Nous formons pour l’heureux accomplissement de votre importante mission, et Nous sommes heureux de présenter nos salutations à Monsieur le Président de la République qui a bien voulu vous la confier.       


*AAS 66 (1974), p.553-554.

Insegnamenti di Paolo VI, vol. XII, p.886-887.

L’Attività della Santa Sede 1974, p.284.

L'Osservatore Romano, 27.9.1974, p.1.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n. 40 p.2.

La Documentation catholique n.1662 p.855.

            

top