The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX HAUTS DIGNITAIRES DE L’ISLAM

Vendredi 25 octobre 1974

 

Monsieur le Ministre,
Excellences,

Soyez les bienvenus en notre demeure, vous qui venez de cet Orient si cher au cœur de tous ceux qui mettent leur foi dans la grandeur et la miséricorde de Dieu! Nous vous remercions de votre respectueuse et courtoise visite dont la signification spirituelle n’échappera à personne.

Nous savons les hautes responsabilités religieuses, juridiques et culturelles que vous assumez dans votre patrie, berceau de l’Islam et dépositaire de tant de valeurs morales. Nous savons aussi que, au cours de votre voyage en Europe, vous souhaitez vivement contribuer au respect et à la promotion des Droits de l’Homme, selon les exigences propres de votre foi, et en accord avec les autres familles religieuses. Malgré les différences qui ‘nous séparent, Nous apprécions vivement cette préoccupation.

Ici Nous avons bon espoir que vos contacts avec notre Secrétariat pour les non-chrétiens, vous aideront, entre autres, à réaliser un tel objectif. Tout ceci Nous porte à souligner l’intérêt de votre séjour romain. Il montre en effet que musulmans et chrétiens arrivent à se mieux comprendre et à se mieux aimer. On ne peut que s’en réjouir. C’est, pour une grande part, un fruit du Concile Vatican II qu’ils Nous est réconfortant de cueillir et de goûter! C’est aussi le résultat d’autres contacts: Nous ‘pensons en particulier à la visite effectuée en votre pays, au mois d’avril dernier, par Monsieur le Cardinal Pignedoli, Président de Notre Secrétariat pour les non-chrétiens. Nous pensons également aux Colloques islamo-chrétiens des récentes années. Tout en évitant un syncrétisme qui ne serait pas de mise, ces visites et ces Colloques font peu à peu converger des forces spirituelles. Et nous sentons tous l’urgence, en notre temps de matérialisme envahissant et oppressant, de témoigner du Dieu très grand et très miséricordieux dont la présence aimante nous entoure sans cesse.

Enfin, Nous nous réjouissons de savoir Votre ferme désir de faire aboutir ces forces spirituelles et ces échanges culturels à des réalisations concrètes en faveur de tous les hommes, croyants ou non. Dans ce sens, Nous relevons avec une particulière satisfaction cette exigence si solennellement et si fréquemment réaffirmée au niveau de vos instances les plus autorisées: que la fidélité à Dieu soit manifestée dans des œuvres multiples de justice et de miséricorde.

A ce plan de l’engagement au service de l’homme et de ses droits, il n’est pas besoin de répéter ici les appels fervents si souvent adressés au cours de Notre Pontificat, spécialement dans notre Encyclique «Populorum Progressio». Nous ne voudrions pas omettre de rappeler par ailleurs la déclaration finale du sommet islamique de Lahore, en février dernier. Les responsables musulmans ont tenu à préciser que leurs efforts pour la promotion d’une paix mondiale, fondée sur la liberté et la justice sociale, émanaient d’un esprit d’amitié et de coopération avec les autres confessions.

Au terme de ce bref et cordial entretien, et après vos échanges avec la Délégation du Saint-Siège, Nous vous souhaitons d’emporter le ,meilleur souvenir de ces journées romaines, et Nous prions le Très-Haut de vous aider à chercher toujours davantage sa Volonté et à l’accomplir dans la paix et la fidélité. Enfin, Nous vous confions le soin de présenter à votre Souverain, le Roi Fayçal, qui a encouragé cette visite, l’expression de notre profond et cordial respect.

                          

top