The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX MEMBRES DU COMITÉ D’ETUDES POUR LA PAIX

Samedi 22 mars 1975

 

Chers Frères et chers Fils du Comité d’Études pour la Paix,

Nous sommes heureux de dialoguer avec vous tous, durant quelques instants, à l’occasion de la cinquième réunion de votre Comité, pour vous dire le prix que Nous attachons à votre travail, à votre service. Car il s’agit d’un service très apprécié, particulièrement par le Saint-Siège, auquel vous apportez, à l’intérieur de la Commission Justice et Paix, vos informations, vos réflexions et votre concours actif pour l’application de ses directives. Nous suivons également avec plaisir le service que vous voulez contribuer à rendre à l’humanité elle-même, dont vous scrutez avec attention les misères et les espoirs sur le difficile chemin de la vie fraternelle.

Le service de la paix est bien la tâche spécifique, la raison d’être de votre Comité, qui s’inscrit dans la mission d’ensemble et dans la structure de la Commission Pontificale «Iustitia et Pax», dont il est un organe interne et technique de consultation pour ce qui touche à la paix et à la Communauté internationale.

Vous savez combien Nous tient à cœur la cause de la paix, avec quelle sollicitude Nous accueillons tout ce qui peut la favoriser, avec quelle douleur Nous observons les multiples conflits qui se déroulent actuellement dans le monde. Il y a tout d’abord le drame angoissant que vivent ces jours-ci les populations du Viêt-Nam, où la lutte s’est rallumée avec intensité au mépris des accords conclus; il y a la situation au Cambodge,  qui n’est pas moins dramatique; il y a aussi la lutte armée qui sévit en Ethiopie, et les tensions qui maintiennent les populations de Chypre dans la division; sans parler du climat d’anxiété qui pèse encore sur l’état de trêve au Moyen-Orient. Et comment ne pas évoquer les craintes suscitées par la situation qui se développe au Portugal? De plus, au moment où la communauté internationale et chaque peuple auraient besoin de renforcer le sentiment de leur unité au service de la paix, Nous voyons naître et se développer des tensions dangereuses en différents pays tandis que la production et le commerce des armements continuent à croître, à alimenter les conflits et à multiplier les risques de guerre.

Pour lutter contre l’idéologie qui inspire ces antagonismes au mépris de la justice et des légitimes aspirations de ceux qui en sont victimes, le service de la paix exige un renouvellement des mentalités et un processus permanent de réconciliation. Cet impératif moral et spirituel, qui caractérise la vie de l’Eglise, spécialement durant cette Année Sainte, appelle à son tour une œuvre immense d’éveil et d’éducation, pour que le peuple de Dieu donne sa contribution positive et spécifique à l’édification d’un monde plus juste et pacifique.

Dans cette animation, Nous voudrions souligner le concours que votre Comité a apporté à l’approfondissement et à la préparation concrète des thèmes de la Journée Mondiale de la Paix, dont Nous avons voulu faire un «temps fort» privilégié dans la pédagogie continue et dans le programme d’ensemble d’une Pastorale de la Paix.

Il s’agit là d’une œuvre délicate, qui exige à la fois audace et humilité. D’une part, il faut témoigner hardiment de l’Evangile d’amour, de justice, de paix, de réconciliation, à la façon de Jésus et des prophètes, rejoignant ainsi le meilleur des aspirations humaines et préparant la cité de demain; mais il faut en même temps que ce message rejoigne aujourd’hui ce monde concret, dans toute la complexité des droits en cause et des tensions réelles, sans se substituer à la responsabilité de ceux qui, légitimement, doivent peser sur le terrain tous les éléments de la situation et les conséquences de leurs décisions techniques. Nous retrouvons là, pour les chrétiens et pour vous spécialement, comme pour Nous-mêmes, le rôle de serviteurs, qui, avec la lumière et le levain de l’Evangile, contribuent à éclairer et à soulever la marche des hommes sur les sentiers de la paix.

En vous renouvelant nos encouragements pour se service, Nous prions le Seigneur de faire fructifier votre méritant labeur, avec notre Bénédiction Apostolique.

                                            

top