The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX MEMBRES DU CONSEIL DE
L’UNION CATHOLIQUE INTERNATIONALE DE LA PRESSE

Mercredi 16 avril 1975

 

Il y a parmi vous un groupe très représentatif, auquel Nous tenons à dire un mot particulier: c’est le Conseil de l’Union Catholique Internationale de la Presse. Chers amis, qui venez d’être élus à ce Conseil, vous êtes bien conscients de la responsabilité des journalistes catholiques, des journaux et des agences catholiques que vous représentez; tous ceux qui vous entourent ici pourraient vous dire combien ils comptent sur vous et vos collègues pour présenter une information exacte et proportionnée à l’importance des faits, au milieu de la masse des nouvelles qui les assaillent; ils comptent sur vous pour les aider à se faire un jugement objectif, dans la vérité et la charité; ils comptent aussi trouver près de vous un témoignage spécifique de la vie des communautés chrétiennes, de leurs efforts et de leurs problèmes réels, qui ne taise pas la référence à la foi et au dessein véritables de l’Eglise. C’est bien souvent par l’intermédiaire des journaux que l’Eglise est connue, jugée, estimée, surtout de ceux qui sont au loin.

Pour rendre ces services, le monde de la Presse est à juste titre jaloux de sa liberté. Le chrétien est au premier rang de ceux qui la revendiquent, à la fois comme un honneur et une exigence, car elle demande aujourd’hui un grand courage pour servir la vérité et le progrès des consciences. C’est un métier difficile que celui de journaliste; il a besoin d’être encouragé. A vous de promouvoir sa qualité et sa fidélité parmi tous les membres de l’U.C.I.P., et d’organiser une aide efficace à la presse catholique là où sa voix est trop faible ou ses moyens trop réduits. Nous souhaitons que le public chrétien soutienne vos efforts que Nous bénissons de tout cœur.

We are happy to greet this morning a group of Catholic journalists who are returning from a visit to the Middle East. We are pleased that you have shown deep interest in the great questions affecting this entire region and all its peoples, and that it is your proposal to make known, for the benefit of all, the needs that you have witnessed and to which you can now so effectively attest. We are likewise pleased to know of your special solicitude for the Holy Land: her Christian communities and her Holy Places.

It is our hope that you will indeed succeed in sharing your personal concern and in alerting public opinion to the gravity of the problems and to their global effects. May you continue steadfast in your praiseworthy efforts as Catholic journalists to render this important service, realizing how much remains to be done and how much you personally can contribute to the cause of peace, justice, brotherhood and Christian love.

                                          

top