The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX MEMBRES DU CONSEIL SUPÉRIEUR
DES ŒUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES

Vendredi 16 mai 1975

 

Nous sommes heureux d’accueillir avec vous, Monsieur le Cardinal, les membres des Conseils supérieurs des Œuvres pontificales missionnaires, Depuis mardi, vous tenez votre Assemblée plénière, attentifs aux besoins des missions et soucieux de leur apporter l’aide la plus efficace possible.

Nous voulons d’abord, chers Frères et Fils, vous féliciter, vous remercier des efforts que vous déployez, et notre pensée va, à travers vos personnes, à tous ceux que vous représentez ici, à tous les membres des diverses œuvres missionnaires, qui se dévouent chaque jour pour soutenir l’activité missionnaire de toute l’Eglise.

Vous êtes bien Placés, cependant, pour voir combien les moyens actuels, dont disposent l’Eglise et notamment les organismes consacrés à l’évangélisation des peuples et rattachés à cette Congrégation, ne vous permettent pas de répondre encore, comme vous le voudriez, à tous les appels qui vous parviennent. Car les besoins missionnaires n’ont certes pas diminué. Ils croissent du contraire continuellement, non seulement à cause des nouveaux champs d’action qui se présentent, grâce à Dieu, mais aussi à cause des nouvelles méthodes d’évangélisation. Concernant l’éducation, il faut souvent développer l’enseignement catholique aux plans élémentaire et secondaire, et aussi au niveau supérieur. Pour ce qui est de la préparation du clergé, non seulement il est nécessaire de donner aux missionnaires des possibilités d’études plus approfondies, mais il faut assurer la formation du clergé autochtone dans des conditions plus difficiles, parfois à l’extérieur de leur propre pays. La contribution des catéchistes est en maints endroits très appréciable, mais elle demande une préparation et un soutien Onéreux. De même les mouvements chrétiens, nécessaires pour soutenir ou maintenir une action apostolique du laïcat, cohérente et stable. Nous pensons encore à la presse catholique, aux émissions radiophoniques ou télévisées, aux autres moyens de communication sociale, sans lesquels aujourd’hui l’Eglise ne peut faire entendre suffisamment sa voix, alors que les consciences subissent tant d’autres influences. Oui, les besoins seraient très nombreux: nous devons même choisir les plus urgents, les mieux ordonnés à l’évangélisation. Par ailleurs, le témoignage de l’Evangile est celui de la charité, et il est normal que l’Eglise participe, à la mesure de ses moyens, à l’œuvre d’alphabétisation des adultes, à l’entraide sanitaire, au développement sous toutes ses formes, qui sont si fréquemment et à bon droit associés à l’action évangélisatrice.

C’est dire que nous vous encourageons vivement à recueillir les ressources nécessaires. Mais votre ambition ne se limite pas là, et nous apprécions tout autant l’effort que vous développez pour sensibiliser et éduquer tout le peuple chrétien au sens missionnaire: lui faire voir l’immensité des besoins matériels et spirituels, contribuer à former sa générosité et sa prière missionnaires, n’est-ce pas une excellente manière de lui donner concrètement le sens de l’Eglise?

Une telle charité envers le «prochain», même apparemment lointain, doit faire partie de la préoccupation habituelle des chrétiens et de la formation spirituelle donnée aux jeunes. Le souci des missions est toujours capable de susciter des merveilles de solidarité, même chez les plus démunis de biens matériels: tels la veuve de l’Evangile, ils savent prendre sur leur nécessaire, alors que tant d’autres n’ont pas le courage de prendre sur leur superflu. Là encore, il importe évidemment d’adopter des moyens modernes appropriés - presse, films éducatifs - pour développer ce sens missionnaire, en faisant mieux comprendre les situations, les besoins, les méthodes, les initiatives concrètes à réaliser . . .

Enfin comment ne pas souligner l’œuvre des prêtres envoyés au titre de Fidei donum? Ils continuent à se mettre au service de l’Eglise autochtone, avec beaucoup de désintéressement, et même si leur apostolat est temporaire il est très appréciable, il est, en beaucoup d’endroits, nécessaire, sans compter les liens précieux qui sont ainsi tissés entre le pays d’origine et le pays d’adoption. Oui, nous souhaitons que cet élan de solidarité missionnaire ne se ralentisse pas.

A travers tout cela - et nous n’avons pu évoquer que quelques aspects - c’est l’Esprit Saint qui est à l’œuvre, c’est Lui que nous voulons invoquer spécialement en ces jours préparatoires à la Pentecôte. Vivons nous-mêmes dans l’action de grâces pour ce Don de Dieu que nous avons reçu. Qu'il féconde votre activité! Qu’il permette ainsi à l’Eglise d’annoncer hardiment l’Evangile à ceux qui l’attendent, «à ceux qui sont au loin» (Cfr. Act. 2, 39).

De grand cœur, en signe d’encouragement, nous vous donnons notre Bénédiction Apostolique.

Peace and blessings to the members of the Pontifical Missionary Works. When you work for the missions you continue Christ’s own work and you fulfil his command to teach all people. May he help you with his grace to carry on with this work, and to make use of the wonderful means of communication which God in his goodness has allowed man to develop in modern times.

Nuestro cordial y afectuoso saludo a los Representantes de las Obras Misionales Pontificias de los Países de lengua española. Que estas reuniones de Roma os animen, amados hijos, a seguir inculcando en vuestras comunidades el ideal misionero, tan vital para la Iglesia. Con nuestra Bendición Apostólica para vosotros y para todos vuestros colaboradores.

Ein wort herzlicher Begrüßung und aufrichtiger Anerkennung richten Wir auch an jene von Ihnen, die aus den Ländern deutscher Sprache kommen. Von Herzen danken Wir einem jeden einzelnen im Namen Jesu Christi für Ihren unermüdlichen, jahrelangen Einsatz im Dienste unserer katholischen Weltmission. Sie wissen es sehr wohl und haben Ihre Tätigkeit ganz darauf eingestellt: Die pilgernde Kirche ist ihrem Wesen nach missionarisch, da sie selbst ihren Ursprung aus der Sendung des Sohnes und der Sendung des Heiligen Geistes herleitet, gemäß dem Plan Gottes des Vaters (Cfr. Ad Gentes, 2). Möge Gott Ihnen alle Opfer überreich lohnen!

                                               

top