The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À L’AMBASSADEUR DES PAYS-BAS
PRÈS LE SAINT-SIÈGE*

Jeudi 23 octobre 1975

 

Monsieur l’Ambassadeur,

Nous vous remercions vivement pour les aimables paroles que vous venez de prononcer à notre endroit. Nous désirons aussi vous exprimer combien nous sommes sensible aux sentiments que vous nous avez transmis au nom de Sa Majesté la Reine Juliana, et nous vous prions de bien vouloir être auprès de votre Souveraine l’interprète des souhaits déférents et chaleureux que nous formons pour son auguste personne et le Royaume des Pays-Bas.

En ce jour où vous assumez la charge de représenter votre noble pays auprès du Saint-Siège en qualité d’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, nous formons les meilleurs vœux pour l’accomplissement de votre haute mission aux côtés des représentants distingués de nombreux peuples de tous les continents. Cette heureuse circonstance nous permet d’exprimer encore une fois les sentiments d’affection que nous éprouvons pour la chère nation hollandaise, si riche de vitalité, toujours prompte aux généreuses initiatives dont un grand nombre lui sont inspirées par ses traditions chrétiennes et, parmi elles, nous rappellerons notamment la méritante contribution donnée par tant de ses fils à l’œuvre de l’évangélisation et à la promotion humaine dans le monde.

Vous avez brièvement évoqué, Excellence, les orientations principales énoncées tout récemment dans le Discours du Trône prononcé par Sa Majesté la Reine; elles inspirent déjà les engagements internationaux de votre pays. Nous sommes persuadé, comme nous avons eu l’occasion de le rappeler à de multiples reprises, que le service actif et dévoué de la paix est non seulement le meilleur service qu’un pays puisse rendre à l’humanité, mais qu’il est aussi la meilleure manière d’assurer humainement son propre avenir.

Nous nous réjouissons donc de voir les Pays-Bas prendre au sérieux les devoirs qui sont ceux de tous les pays développés vis-à-vis de ceux qui sont moins favorisés. Nous souhaitons que, dans tous les domaines où une perception exacte de toutes les dimensions éthiques de l’homme, au plan familial comme au niveau social, conditionne l’efficacité des mesures proprement économiques, cette juste conception inspire et soutienne une action qui se veut généreuse et désintéressée. L’Eglise catholique, dont le rôle propre est de porter aux hommes le message de salut contenu dans l’Evangile, ne peut que se réjouir lorsqu’elle voit des orientations d’un pays qui lui est cher à tant de titres s’inspirer d’un idéal vraiment humain, et elle invite de grand cœur tous ses fils à collaborer à un tel effort.

C’est vous dire dans quel esprit nous vous recevons aujourd’hui, Monsieur l’Ambassadeur. En vous renouvelant nos vœux pour le fructueux accomplissement de votre mission, nous demandons au Seigneur de vous accorder, ainsi qu’aux populations des Pays-Bas et à leurs gouvernants, l’abondance de ses bénédictions.


*AAS 67 (1975), p.654-655.

Insegnamenti di Paolo VI, vol. XIII, p.1168-1169.

L’Attività della Santa Sede 1975, p. 343-344.

L'Osservatore Romano, 24.10.1975, p.1.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.44 p.3.

                                      

top