The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À L’AMBASSADEUR DU LUXEMBOURG
PRÈS LE SAINT-SIÈGE*

Jeudi 20 novembre 1975

 

Monsieur l’Ambassadeur,

C’est avec joie que nous vous souhaitons la bienvenue au Vatican, et nous vous remercions vivement des paroles aimables et des vœux que vous nous avez adressés au nom de Son Altesse Royale le Gran Duc et du Gouvernement luxembourgeois, que vous représentez désormais officiellement auprès de nous. Veuillez être auprès d’eux l’interprète de notre gratitude et des souhaits fervents que nous formons de tout cœur pour le bonheur et la prospérité de votre pays.

En des termes qui ont retenu toute notre attention, Votre Excellence a évoqué les grands problèmes de notre temps, et le plus important de tous, celui de la paix. Cet objectif doit bien être en effet celui de tous les peuples, en particulier de ceux qui savent faire aux valeurs spirituelles leur juste place, et à plus forte raison de ceux auxquels leur tradition chrétienne permet de donner son sens le plus profond à la fraternité humaine. Et nous savons que le Luxembourg tient à honneur d’apporter son concours aux entreprises visant à promouvoir la paix entre les nations.

Il serait vain cependant de chercher à apaiser les conflits et à assurer un climat général de sécurité si les intérêts matériels de chaque peuple continuaient à déterminer égoïstement les perspectives d’avenir. Il faut créer au contraire un souci de justice plus grande pour tous, et donc faire appel constamment au sens de la personne présent en tout être humain, pour promouvoir une civilisation respectueuse de la liberté de chacun et soucieuse de lui garantir des conditions de vie qui permettent son épanouissement physique, moral et religieux.

Telles sont les perspectives que Votre Excellence a heureusement soulignées et qui guident effectivement l’action internationale que le Saint-Siège poursuit avec persévérance. Comment n’apprécierions- nous pas les efforts accomplis par le Luxembourg pour faire face aux problèmes de notre époque et contribuer ainsi à leur solution internationale? L’Eglise y travaille pour sa part selon sa mission spirituelle par la formation de la conscience et le rappel de ses exigences imprescriptibles. Elle s’adresse d’abord à ses fidèles, mais étend volontiers son dialogue à tout homme de bonne volonté.

En cette circonstance solennelle, Monsieur l’Ambassadeur, nous saluons avec affection tous nos fils du Luxembourg. Dans le souvenir de l’aimable visite qu’il nous a rendue en compagnie de Son Altesse Royale la Grande Duchesse, nous exprimons nos sentiments d’estime à Son Altesse Royale le Grand Duc, à tout le peuple luxembourgeois et à ses dirigeants. Nous implorons sur eux les bénédictions du Seigneur, et nous y joignons, Monsieur l’Ambassadeur, les vœux cordiaux que nous formons pour votre mission auprès du Saint-Siège.     


*AAS 67 (1975), p.719-720.

Insegnamenti di Paolo VI, vol. XIII, p.1303-1304.

L’Attività della Santa Sede 1975, p.386-387.

L'Osservatore Romano 21.11.1975, p.1.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.48 p.9.

                                         

top