The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AU PATRIARCHE DE CILICIE DES ARMÉNIENS
À L’OCCASION DE L’IMPOSITION DU PALLIUM

Vendredi 9 juillet 1976

 

Béatitude,

En vous conférant l’insigne liturgique réservé aux Patriarches, aux Archevêques et à certains Evêques titulaires de sièges illustres, notre intention est moins d’en évoquer l’histoire que de méditer, avec vous et ceux qui vous entourent, le sens permanent et exigeant de ce geste accompli depuis des siècles par l’Evêque de Rome.

Primitivement, il semble bien que la laine blanche, constitutive du pallium, était ornée de la figure du Bon Pasteur portant sur ses épaules la brebis égarée. Cet antique symbole du zèle pastoral et de l’humilité évangélique mérite d’être retenu. Il résume la mission salvatrice du Christ Jésus (Io. 10). Il est la hantise de tant d’Evêques aujourd’hui. Le pallium, une distinction honorifique? Non, une obligation supplémentaire de travailler à la fois au maintien et au sage renouvellement des activités pastorales de l’Eglise. Nous sommes sûr que, dans vos chères communautés arméniennes, vous continuerez de stimuler le service des brebis présentes au bercail et la recherche ardente et patiente des brebis éloignées.

Dans une mosaïque ancienne, l’Apôtre Pierre est représenté donnant le pallium à saint Léon. Nous voyons là une image très parlante de la succession apostolique. Nous y trouvons également une autre signification du pallium pour tous ceux qui le reçoivent. Il est le symbole d’une communion privilégiée avec le Successeur de Pierre, principe perpétuel et visible et fondement de l’unité (Cfr. Lumen Gentium, 23). Aujourd’hui, en cette cérémonie à la fois si simple et émouvante, vous recevez un nouvel appel du Maître à œuvrer de toutes vos forces à l’unité de l’Eglise dans la fidélité à la doctrine des Apôtres! En cette période de l’histoire où les Eglises locales doivent affronter tant de nouveaux et délicats problèmes, d’ordre doctrinal et pastoral, le ministère de l’unité, confié à l’Evêque de Rome, devient à la fois plus difficile et vitalement indispensable. Nous comptons beaucoup sur Votre Béatitude pour développer encore, à travers le Patriarcat dont Elle vient de recevoir la charge, cet esprit de compréhension et de fidélité sans faille, qui a toujours caractérisé les communautés arméniennes catholiques.

Nous voulons encore assurer Votre Béatitude de notre prière, non seulement aujourd’hui, mais dans le temps que nous consacrons quotidiennement à l’intercession pour l’Eglise du Christ et tous ses Responsables. Que le Seigneur vous bénisse surabondamment, ainsi que tous vos coopérateurs et tous vos chers fidèles arméniens, et accorde à tous le bonheur inexprimable de Le servir et de Le faire connaître dans le monde aujourd’hui!

                         

top