The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE PIE XII
AUX PARTICIPANTS À L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
DE L'ASSOCIATION INTERNATIONALE DE
CONSTRUCTEURS DE MATÉRIEL AÉRONAUTIQUE
*

Salle du Consistoire - Samedi 21 mai 1955

 

Il Nous est agréable, Messieurs, de vous accueillir ici à l'occasion de l'Assemblée Générale que tient à Rome l'Association Internationale des Constructeurs de Matériel Aéronautique. Votre groupement et les buts qu'ils se propose Nous paraissent bien significatifs du mouvement qui pousse les nations à resserrer de toutes manières les liens qui les unissent. Cette tendance se marque spécialement sur le plan économique, par des accords conclus entre les industries similaires en vue de mieux organiser la production et d'utiliser de façon plus rationnelle les ressources propres de chacune.

Votre Association est jeune encore, puisqu'elle fut créée en 1950, mais si elle n'a pas encore atteint son plein développement, elle s'étend déjà à la majeure partie de l'Europe Occidentale. Elle possède une structure solide et surtout le grand avantage de pouvoir compter sur le dévouement et la compétence de collaborateurs éminents. Rien d'étonnant donc si elle est en voie d'atteindre un des objectifs visés en premier lieu et de réalisation délicate : celui d'une soufflerie européenne transsonique et supersonique, actuellement indispensable aux constructeurs pour les essais aérodynamiques, et qui entrera bientôt en service aux Pays-Bas. Vous avez aussi dirigé vos travaux vers l'unification des normes en usage dans la fabrication du matériel aéronautique : tâche considérable, qui suppose des enquêtes étendues et complexes, pour lesquelles vous avez jugé bon de créer un secrétariat permanent. On voit aisément combien l'adoption généralisée de normes internationales peut faciliter les échanges de matériel et entraîner d'importantes simplifications. À côté de ces deux points essentiels, il faudrait encore en mentionner beaucoup d'autres, sur lesquels vous avez déjà obtenu et vous proposez d'obtenir, par le moyen de la collaboration internationale, des améliorations notables, qu'il s'agisse d'expériences industrielles, de questions économiques ou d'études scientifiques et techniques.

Nous vous souhaitons de mener à bonne fin ces travaux. L'évolution de l'industrie aéronautique au cours de ce demi-siècle réalise de façon éclatante un des rêves les plus anciens et les plus chers de l'humanité : celui de voler, de se libérer de la pesanteur qui tient l'être matériel rivé à la terre, pour acquérir une liberté et une rapidité de mouvements incroyables, pour se transporter, comme en se jouant, par-dessus tous les obstacles, qui rendent si pénibles et si lents les déplacements au sol. Faut-il que ce désir soit ardent pour lancer sans cesse ingénieurs et pilotes dans de nouvelles expérimentations toujours plus audacieuses, vers de nouvelles performances de vitesse, d'altitude, ou de distance ! On dirait parfois qu'il n'existe en ce domaine aucune limite, qu'on ne puisse espérer franchir un jour. N'y a-t-il pas là un signe révélateur d'une aspiration bien plus profonde que celle de battre un record, de prouver l'excellence de tel ou tel matériel ? Dans cette conquête acharnée de l'espace, comme aussi dans l'effort patient d'organisation qui met à la disposition de tous les voies ouvertes par les pionniers, se manifeste en quelque sorte l'élan qui incite l'homme à se dépasser lui-même, à se grandir moralement, à trouver en son âme des ressources toujours neuves de générosité et d'héroïsme.

Sans doute l'usage qui sera fait de vos appareils ne dépend pas de vous, mais il n'est pas indifférent que, par delà les préoccupations purement techniques et économiques, vous entreteniez des pensées qui soient en harmonie avec la signification la plus noble de votre profession. C'est pourquoi, lorsqu'Elle bénit un avion, l'Église demande au Seigneur que cet appareil rende les relations humaines plus aisées et plus rapides, et contribue en même temps à propager au loin la louange et la gloire du nom divin (cfr. Rituale Rom., Appendix n. 26). Si vous partagez ce noble idéal, vous aurez moins de peine à porter sereinement les difficultés et les charges de votre activité, et vous en découvrirez chaque jour davantage la signification profonde, au service des hommes et à l'honneur de Dieu.

En gage des faveurs du Ciel que Nous implorons sur vous, sur vos familles, vos collaborateurs, Nous vous accordons de tout cœur Notre Bénédiction apostolique.


* Discours et messages-radio de S.S. Pie XII, XVII,
 Dix-septième année de Pontificat, 2 mars 1955 - 1er mars 1956, pp. 105-106
 Typographie Polyglotte Vaticane

 

top