The Holy See
back up
Search
riga

JOSEMARÍA ESCRIVÁ DE BALAGUER

Paroles des Papes sur le bienheureux Josémaria et l’Opus Dei 

 

Jean Paul II  

“Une manifestation évidente de cette Providence divine est la présence constante le long des siècles d’hommes et de femmes, fidèles au Christ, qui clairent par leur vie et leur message les diverses époques de l’histoire. parmi ces grandes figures, le bienheureux Josémaria Escriva occupe une place éminente, lequel, comme j’ai eu l’occasion de le souligner le jour solennel de sa béatification, a rappelé au monde contemporain l’appel universel à la sainteté et la valeur chrétienne que peut revêtir le travail professionnel, dans les circonstances ordinaires de chacun”. (Discours prononcé aux participants à un Congrès sur les enseignements du bienheureux Josémaria, 14-X-1993) 

“Avec une intuition surnaturelle, le bienheureux Josémaria a prêché inlassablement l’appel universel à la sainteté et à l’apostolat. Le Christ invite tout le monde à se sanctifier dans la vie concrète de chaque jour. C’est pourquoi le travail est aussi un moyen de sanctification personnelle et d’apostolat quand on l’accomplit avec Jésus-Christ, car, en s’incarnant, le fils de Dieu s’est uni en quelque sorte à toute la réalité de l’homme et à la création tout entière (cf. Dominum et vivificantem, 50). Dans une société dans laquelle le désir effréné de posséder des choses matérielles les convertit en une idole et une occasion d’éloignement de Dieu, le nouveau bienheureux nous rappelle que ces mêmes réalités, créatures de Dieu et du génie humain, si elles sont utilisées droitement pour la gloire du Créateur et au service des frères, peuvent être un chemin pour la rencontre des hommes avec le Christ”. (Cérémonie de Béatification de Josémaria Escriva, 17-V-1992)

 

Jean Paul I 

“Escriva de Balaguer a dit continuellement, en s'appuyant sur l'Evangile: le Christ n'attend pas seulement de nous un peu de bonté, mais beaucoup de bonté. Il veut cependant que nous en fassions preuve non pas à travers des actions extraordinaires mais à travers des actions ordinaires; c'est la façon de les réaliser qui ne doit pas être commune. Là, en pleine rue, au bureau, à l'usine, on devient saint, à condition d'accomplir son propre devoir avec compétence, par amour de Dieu et dans la joie, de sorte que le travail quotidien devienne non pas le “tragique quotidien” mais plutôt le “sourire quotidien”. (Article dans Il Gazzettino, Venice, 25 juillet 1978) 

 

Paul VI  

 “Dans ses paroles nous avons remarqué la vibration de l’esprit brûlant et généreux de toute l’Institution, née en ce temps actuel comme expression de la constante jeunesse de toute l’Église (...). Nous considérons avec une satisfaction toute paternelle tout ce que l'Opus Dei a réalisé et réalise pour le règne de Dieu; le désir de faire le bien qui le guide; l’amour fervent envers l'Église et sa tête visible, qui le caractérise, son zèle ardent pour les âmes, qui le pousse sur les chemins difficiles et ardus de l'apostolat par la présence et le témoignage dans tous les secteurs de la vie contemporaine”. (lettre manuscrite —chirographe - à Mgr Josémaria Escriva de Balaguer,1er octobre 1964).

 

  

 

top