The Holy See Search
back
riga

 © PFARRKIRCHEN STIFTUNG ST. LAMBERT SEEON
Chemin de Croix, Felix Anton Scheffler - 1757
Eglise de  Saint Martin - Ischl, Seeon (diocèse de Munich) - Allemagne

 

PREMIÈRE STATION
Jésus est condamné à mort


  

V/. Adoramus te, Christe, et benedicimus tibi.
R/.
 Quia per sanctam crucem tuam redemisti mundum.

De l'Évangile selon saint Matthieu. 27, 22-23.26

Lecteur: Pilate leur dit:

A. Que ferai-je donc de Jésus, celui qu'on appelle le Messie?

L. Ils répondirent tous:

A. Qu'on le crucifie!

L. Il poursuivit:

A.Quel mal a-t-il donc fait?

L. Ils criaient encore plus fort:

A. Qu'on le crucifie!

L. Il leur relâcha donc Barabbas; quant à Jésus, il le fit flageller et le leur livra pour qu'il soit crucifié.

 

MÉDITATION

Nous connaissons bien cette scène de condamnation:
ce sont les nouvelles de chaque jour!
Pourtant une question nous brûle le cœur:
pourquoi est-il possible de condamner Dieu?
Parce que Dieu, qui est Tout-puissant, se présente
sous les habits de la faiblesse?
Parce que Dieu se laisse agresser par l'orgueil et par l'insolence
et par l'arrogance humaine?
Parce que Dieu se tait?

Le silence de Dieu est notre tourment,
il est notre épreuve!
Mais il est aussi la purification
de notre précipitation,
il est la guérison de notre désir de vengeance.

Le silence de Dieu
est la terre où meurt notre orgueil
et où s'épanouit la vraie foi,
la foi humble,
la foi qui ne pose pas de questions à Dieu,
mais qui s'en remet à lui avec la confiance d'un enfant.

 

PRIÈRE

Seigneur,
comme il est facile de condamner!
Comme il est facile de jeter des pierres:
les pierres du jugement et de la calomnie,
les pierres de l'indifférence et de l'abandon!

Seigneur, Tu as choisi de te tenir
du côté des vaincus,
du côté des humiliés et des condamnés[1].

Aide-nous à ne jamais devenir les bourreaux
de nos frères sans défense;
aide-nous à prendre courageusement position
pour défendre les faibles,
aide-nous à refuser l'eau de Pilate
parce qu'elle ne lave pas les mains
mais parce qu'elle les souille de sang innocent.


[1] Mt 25, 31-46

 

Tous:

Pater noster, qui es in cælis:
sanctificetur nomen tuum;
adveniat regnum tuum;
fiat voluntas tua, sicut in cælo, et in terra.
Panem nostrum cotidianum da nobis hodie;
et dimitte nobis debita nostra,
sicut et nos dimittimus debitoribus nostris;
et ne nos inducas in tentationem;
sed libera nos a malo.

 

Stabat mater dolorosa
iuxta crucem lacrimosa,
dum pendebat Filius.
Debout, la Mère douloureuse
près de la Croix était en larmes
devant son Fils suspendu.

 

© Copyright 2006- Libreria Editrice Vaticana

  

top