The Holy See
back up
Search
riga

LA CONGREGATION POUR L'EVANGELISATION DES PEUPLES

 

1. Grâce à la Bulle Inscrutabili Divinae, (22 juin 1622) promulguée par le Pape Grégoire XV, commença la période constitutionnelle de la Congrégation, avec le nom de Propaganda Fide, à laquelle firent suite plusieurs documents pontificaux fondamentaux :  Romanum decet (avec la même date), Cum inter multiplices (14 décembre 1622), Cum nuper (13 juin 1623), et enfin Immortalis Dei (1er août 1627).

Le rôle spécifique de la Congrégation est, depuis toujours, la propagation de la Foi dans le monde, avec la compétence particulière de coordonner toutes les forces missionnaires, donner des directives pour les missions, promouvoir la formation du clergé et de la hiérarchie locale, encourager la fondation de nouveaux Instituts missionnaires et enfin pourvoir à l’aide matérielle pour les activités missionnaires. Ainsi, la nouvelle Congrégation devint l’instrument ordinaire et exclusif du Saint Père et du Saint Siège, pour exercer leur juridiction sur toutes les missions et sur la coopération missionnaire.

2. Parmi les plus importants résultats qui ont marqué la vie de la Congrégation de Propaganda Fide, en ces 4 siècles environ d’histoire, il faut signaler:    

  • L’Instruction de 1659, définie aussi la Magna Charta de Propaganda. Elle s’adresse aux Vicaires Apostoliques en Chine et Indochine, et elle contient des directives pour tous les Missionnaires. Parmi ces directives, deux méritent une attention particulière: l’invitation à promouvoir le clergé local et l’engagement pour l’inculturation, avec l’interdiction d’abolir les coutumes et les traditions locales, sauf si elles contrastent avec la foi et la morale.  
  • Le Collège Pontifical Urbain, fondé par le Pape Urbain VIII (1623-1644) en 1627, pour accueillir les séminaristes des pays de mission. Jusqu’en 1926, son siège se trouvait à même le Palais de Propaganda, sur la Place d’Espagne. Il fut ensuite transféré sur le Janicule, dans un bâtiment construit par la Congrégation. Le Collège a formé des générations de prêtres autochtones et aussi la plus grande partie des Evêques des jeunes Eglises. Celles-ci pourvoient aujourd’hui à la formation du clergé autochtone dans les nombreux Petits et Grands Séminaires locaux. (Site web: www.collegiourbano.org) Actuellement à Rome, il y a avec les séminaristes choisis et envoyés par les Evêques au Collège Urbain, des prêtres qui complètent leur formation théologique et pastorale dans les le Collèges Pontificaux de Saint Pierre Apôtre et de Saint Paul Apôtre.    

·         Dans l’histoire pluriséculaire de Propaganda, la Congrégation a, dès le début, donné une place importante à la culture et à la recherche scientifique, principalement exprimée par l’Université Urbanienne. Le Pape Urbain VIII, par la Bulle Immortalis Dei Filius du1° août 1627 créa l’Université Pontificale de Propaganda Fide, avec ses Facultés de théologie et de Philosophie.  Dans cette Université, la Congrégation des Séminaires et des Universités des Etudes, par Décret du 1° septembre 1933, érigea l’Institut Pontifical Missionnaire Scientifique, avec le droit de conférer les grades académiques dans les disciplines missiologiques et juridiques. Avec le Motu Proprio Fidei Propagandae, du 1° octobre 1962, Jean XXIII embellit l’Université du titre d’Université Pontificale Urbanienne. Actuellement, en son siège sur le Janicule, il y a les Facultés de Théologie, de Philosophie, de Droit Canonique et de Missiologie auquel est annexé l’Institut de Catéchèse Missionnaire, dont les élèves résident en majorité au Collège Missionnaire Mater Ecclesiae de Castel Gandolfo. L'Université est fréquentée par environ 2.000 étudiants, avec un corps professoral d’environ 170 professeurs. On y trouve aussi la Bibliothèque Missionnaire, qui recouvrit un rôle fondamental durant l’exposition Missionnaire voulue par Pie XI pour l’Année Sainte de 1925. Aujourd’hui, la Bibliothèque contient 350.000 volumes environ et, depuis 1933, elle publie chaque année une Bibliographie Missionnaire bien appréciée, elle classe toutes les publications missionnaires qu’elle trouve dans le monde entier. 

  • Dès 1626, une Typographie dite Polyglotte fut établie pour la publication des livres dans les langues des populations des territoires de mission. Sous le Pontificat du Pape Pie X, la Typographie de Propaganda ne fit qu’une avec la Typographie Vaticane. Le rôle culturel et missionnaire de Propaganda s’exprime aussi à travers la collecte de tous les documents missionnaires, classés et conservés dans les Archives commencés dès la fondation de Propaganda et ouvert aujourd’hui aux étudiants du monde entier.   
  • L'érection de Circonscriptions ecclésiastiques : actuellement 1.095 Circonscriptions dépendent de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples.  
  • L'approbation de la fondation de centaines d’Instituts de Vie Consacrée à caractère spécifiquement missionnaire ou dans les territoires de droit missionnaire.
  • Les Oeuvres Pontificales Missionnaires dont nous parlerons un peu plus loin.  
  • Le C.I.A.M. (Centre International d’Animation Missionnaire):Depuis 1986, ce Centre a son siège dans le nouvel édifice, moderne, construit sur la colline du Janicule, à côté du Collège Urbain. C’est là que s’y déroulent des cours de spiritualité, d’aggiornamento, des retraites spirituelles, ouverts aux prêtres, religieux et religieuses et laïcs qui veulent approfondir leur vocation ou inspiration missionnaire.   

3. L’organisation actuelle de la Congrégation

Le Concile Vatican II remit en lumière la nature missionnaire de l’Eglise et la co-responsabilité du Collège des Evêques entre eux et des Evêques avec leurs Eglises particulières dans la dynamique de la mission ad gentes. Paul VI (1963-1978), par la Constitution Regimini Ecclesiae Universae (15 août 1967), réorganisa et adapta les devoirs de la Curie Romaine selon les directives données par le  Concile. La Congrégation de Propaganda prit alors le nom de Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples ou "de Propaganda Fide". Le Décret conciliaire sur l’activité missionnaire Ad Gentes redéfinit le rôle du Dicastère missionnaire avec des indications sur la composition de ses organes directeurs. En particulier, le Décret Conciliaire  Ad Gentes affirme: " Pour toutes les missions et pour toute l’activité missionnaire, il faut qu’il n’y ait qu’un seul dicastère compétent, celui de la « Propagation de la foi », par lequel doivent être dirigées et coordonnées par toute la terre l’œuvre missionnaire et la coopération missionnaire cependant le droit des Églises orientales, étant sauf  " (AG, 29). Et de même la nécessité que "ce dicastère soit autant un instrument d’administration qu’un organe de direction dynamique, qui use de méthodes scientifiques et de moyens adaptés aux conditions de notre temps, c’est-à-dire en tenant compte de la recherche actuelle en théologie, en méthodologie et en pastorale missionnaire." (AG, 29).

La Congrégation est actuellement constituée de 49 Membres - 35 Cardinaux, 5 Archevêques, 2 Evêques, 4 Directeurs Nationaux des Oeuvres Pontificales Missionnaires, 3 Supérieurs Généraux - et actuellement présidée par le Monseigneur Fernando Filoni, Italien, Archevêque titulaire de Volturno. Monseigneur Savio Hon Tai-Fai, S.D.B., Archevêque titulaire de Sila, di nationalité chinoise, est le Secrétaire. Monseigneur Protase Rugambwa est le Secrétaire Adjoint.  Le P. Tadeusz WOJDA, S.A.C., Polonais, est le Sous-Secrétaire. 

Il y a en plus, actuellement dans le Dicastère, une cinquantaine de personnes employées dans deux sections distinctes: le Secrétariat et l’Administration. La Congrégation est assistée par un Collège de Consulteurs, d’experts originaires de différentes nationalités pour les diverses disciplines ecclésiastiques.  

4. Les compétences du Dicastère Missionnaire

Avec la nouvelle Constitution Apostolique Pastor Bonus, du 28 juin 1988, "il revient à la Congrégation de diriger et de coordonner  dans le monde entier l’oeuvre d’évangélisation des populations et la coopération missionnaire, restant sauve la compétence de la Congrégation pour les Eglises Orientales" (art. 85).

De plus, le Dicastère est compétent exclusivement et directement sur ses territoires, restant sauve la compétence des autres Dicastères dans les différentes matières (cfr. artt. 88; 89).

Dans les territoires de sa juridiction, la Congrégation érige et divise les Circonscriptions missionnaires selon les possibilités.

Elle préside au gouvernement des missions et étudie toutes les questions et les rapports envoyés par les Ordinaires et les Conférences Episcopales. Les Sociétés de Vie Apostolique érigées en faveur des missions restent sous la juridiction de la Congrégation (art. 90, § 2).

La Congrégation gère son patrimoine et les autres biens destinés aux missions par l’intermédiaire de son bureau spécial (art. 92).

 

LES OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES

 

FINALITÉ: Nées dans les Eglises de vieille chrétienté pour soutenir l’oeuvre des missionnaires dans les pays non chrétiens, les OPM sont devenues une institution de l’Eglise universelle et de toutes les Eglises particulières. Il faut donner aux OPM, conformément au Concile, le rôle central dans la coopération missionnaire.

Les OPM forment une unique institution avec 4 branches distinctes. Ces branches poursuivent un seul objectif, primordial et principal : la promotion de l’esprit missionnaire et universel dans l’Eglise, Peuple de Dieu. Par l’information et la prise de conscience sur les Missions, elles arrivent à cet objectif ; par la récolte et la distribution des subsides aux missionnaires, à leurs œuvres et aux jeunes Eglises, dont on cherche à favoriser la communion avec les autres Eglises pour échanges de biens et d’aides.

Voici les 4 Oeuvres Pontificales:

- Propagation de la Foi.  Fondée à Lyon (France) en 1822 par la Vénérable Pauline Jaricot ; son rôle consiste en la promotion de la coopération missionnaire dans toutes les communautés chrétiennes. Dans ce but, grâce à la récolte d’aides, elle est attentive aux vocations missionnaires, l’éducation à l’esprit missionnaire, spécialement à travers des initiatives durant le mois missionnaire d’octobre. 

- Saint Pierre Apôtre. Fondée par les Dames Bigard à Caen (France) en 1889, cette oeuvre finance la formation du clergé autochtone dans les Eglises de mission, surtout grâce à des aides financières. Peu à peu, cette Œuvre s’est ouverte aussi aux candidats à la vie religieuse masculine et féminine. 

- Sainte Enfance ou Enfance missionnaire. L'Oeuvre fut fondée en 1843 par Mgr De Forbin Janson, Evêque de Nancy (France). Elle veille à éduquer les enfants à l’esprit missionnaire, les intéressant aux besoins de leurs semblables des Pays de mission, à travers l’offrande de prières et d’aides matérielles. 

- Union Missionnaire. Fondée en Italie par le P. Manna en 1916, elle s’engage dans l’animation missionnaire et animateurs du Peuple de Dieu: prêtres, religieux et religieuses, membres d’Instituts séculiers. Elle a la même fonction vis-à-vis des autres Oeuvres Pontificales, qu’elle cherche à promouvoir dans les Eglises locales. 

Chacune de ces 4 Œuvres Pontificales ont leur identité et spécificité, qu’il s’agisse de l’objectif qu’elle poursuive ou des moyens et initiatives qu’elles mettent en œuvre pour le réaliser, les adaptant et les renouvelant selon les diverses situations ecclésiales et socio-culturelles dans lesquelles elle doit œuvrer. En outre, il est important que chacune des Œuvres, tout en gardant son identité, souligne l’unité d’esprit et d’intention qui les anime toutes comme Oeuvres du Saint Père et des Evêques, chargés d’éduquer le Peuple de Dieu à un esprit missionnaire fécond.   

ORGANISATION: Les OPM sont organisées au niveau diocésain, nationale et international.   

- Au niveau international, la direction et la collaboration entre les Œuvres Pontificales sont assurées par le Comité Suprême présidé par le Cardinal Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, et par le Conseil Supérieur, avec à la tête le Président des Oeuvres Pontificales, qui est actuellement le Secrétaire Adjoint de la Congrégation, Mgr Protase Rugambwa que nous avons nommé plus haut. Chaque Œuvre a un Secrétaire Général. Le Comité Suprême veille sur l’activité et le développement de chaque Œuvre particulière. Le Conseil Supérieur se réunit en Assemblée annuelle et veille surtout à la répartition des subsides ordinaires et extraordinaires. 

- Au niveau national, les Œuvres Pontificales Missionnaires sont dirigées et animées par un Directeur National, nommé par la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples et par le Conseil National. Le Directeur  s’occupe des relations et de la collaboration avec les Organismes missionnaires de sa Conférence Episcopale. 

- Dans chaque Diocèse, l’Evêque doit nommer un Directeur des Oeuvres Pontificales, chargé d’animer les différentes activités pastorales (diocésaine, parroissiale, etc.) en vue de la mission universelle (cfr. CIC, can 791, §2).

____________________________________________

Adresse postale: Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples

Place d’Espagne, 48 - 00187 Rome

E-mail: segreteria@propagandafide.va

 

 

top