The Holy See
back up
Search
riga

UNE RÉTROSPECTIVE: LE BIGARD MEMORIAL SEMINARY

Il y a 75 ans, il n’y avait pas un seul prêtre autochtone dans cette partie du sud du Nigeria. En 1922, les missionnaires Spiritains évangélisèrent cette vaste région et avec l’aide du Vicaire apostolique de l’époque, l’évêque Joseph Shanahan, C.S.Sp., ils ouvrirent ce séminaire. Le groupe pionnier, qui comprenait 6 étudiants, rencontra mille difficultés. D’Onitsha, il fut transféré à Igbaran, un endroit plus favorable, où il fut officiellement instauré comme Séminaire St Paul, le 29 juillet 1924.
Plus tard, la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples décida de construire un séminaire régional pour le Nigeria de l’Est et de l’Ouest. En 1948, la fondation fut établie dans le site définitif d’Enugu. Le 4 mars 1951, le séminaire St Paul était inauguré et rebaptisé sous le nom de Bigard Memorial Seminary en souvenir de Jeanne et Stéphanie Bigard, fondatrices de l’Œuvre Pontificale de St Pierre Apôtre. La CEP finança la construction du séminaire. À présent, il y a 16 édifices principaux sur le campus d’Enugu.

Le 12 mai 1970, la gestion du Bigard Memorial Seminary passa de la Congrégation des Pères Spiritains à une administration locale, composée de 7 professeurs qui avaient étudié au Bigard Memorial. Pour résoudre le problème de la surpopulation, un nouveau campus fut ouvert à Ikot Ekpene en 1970. Il commença comme philosophat et devint ensuite autonome et se transforma en un grand séminaire complet connu sous le nom de St Joseph. Un second est né en 1985. L’archidiocèse d’Owerri a ouvert le « Seat of Wisdom Major Seminary » pour résoudre le problème de la surpopulation à Enugu. En 1997, le nombre croissant d’inscriptions au campus principal a dû être effronté à nouveau et s’est traduit par l’ouverture d’un nouveau campus dans le diocèse d’Awka. Ce philosophat, Pope John Paul II Seminary, sert de séminaire « préparatoire » au Bigard Memorial Seminary. Enfin, la quatrième « filiale » est née l’an dernier dans l’archidiocèse d’Onitsha. Cette institution connue sous le nom de « Blessed Tansi Seminary » sert de maison de formation pour les théologiens.

Dans son histoire mouvementée de plus de 75 ans, le Bigard Memorial Seminary a donné plus de 3.936 prêtres. Parmi eux, on trouve trois cardinaux, six archevêques, 19 évêques qui servent l’Église non seulement au Nigeria mais également en Sierra Leone, au Cameroun et au Liberia. Parmi ses élèves se trouve le bienheureux Michael Tansi, qui a été béatifié par le Pape Jean Paul II lors de sa dernière visite au Nigeria. L’Œuvre pontificale de St Pierre Apôtre est fière d’être associée depuis plusieurs décennies à l’histoire de cette illustre institution.

L’histoire d’un succès : l’approvisionnement en eau au Bigard memorial

En Afrique, on peut affirmer à juste titre que « l’eau est la vie ». Au cours des dernières années, le Bigard Memorial Seminary a fait l’expérience de la population toujours plus importante au séminaire. Outre le problème des vieilles infrastructures qui doivent être régulièrement entretenues, le séminaire doit affronter un autre problème important : le manque d’eau.

Ces photos montrent la digue qui a été construite pour fournir l’eau au Bigard Memorial Seminary. L’eau qui est conservée ici est amenée par un système de pompage jusqu’au plan de filtration pour l’usage de 914 séminaristes. Le Secrétaire général de l’Œuvre pontificale de St Pierre Apôtre, Mgr José Galvez, est accompagné du Supérieur, M. l’abbé Valerian Okeke et du Directeur national du Nigeria, Mgr H. Adigwe, au cours de sa visite en novembre dernier (2000).

Plusieurs propositions ont été prises en considération allant même jusqu’à fournir un seau à chacun des 700 séminaristes pour l’approvisionnement en eau. Des sources furent indiquées et on trouva enfin une solution. À moins d’un km du séminaire se trouve une source et le travail difficile de la construction d’une digue a commencé. Grâce à ce barrage, on a installé une station de pompage proche de la source, pour conduire l’eau à la station suivante : le plan de filtration. Maintenant, ce système est utilisé comme source sûre d’eau potable pour tout le campus. L’Œuvre de St Pierre Apôtre est fière d’avoir participé à ce projet. De cette manière, le grave problème du manque d’eau a été rapidement résolu.

 

top