The Holy See
back up
Search
riga

S. CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI

Déclaration sur le colloque de clarification avec le R. P. Edward Schillebeeckx, O.P., sur des points de doctrine christologique

  

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi reçoit ces 13 et 14 décembre le R. P. Edward Schillebeeckx, O.P., professeur à l’Université catholique de Nimègue, pour une série d’entretiens portant sur des points de doctrine christologique exprimés dans plusieurs de ses ouvrages. Du côté de la Congrégation participent à ces entretiens :

Mgr Alberto Bovone, Sous-Secrétaire et modérateur de la discussion ; S. Exc. Mgr Albert Descamps, recteur honoraire de l’Université de Louvain, Secrétaire de la Commission pontificale biblique et consulteur de la SCDF; le R. P. Albert Patfoort, O.P., professeur à l’Université pontificale de Saint-Thomas, consulteur de la SCDF ; le R. P. Jean Galot, S.I., professeur à l’Université pontificale grégorienne, expert de la SCDF.

Ces entretiens se situent dans le cadre du règlement de la Congrégation pour l’examen des doctrines (Agendi ratio in doctrinarum examine du 15 janvier 1971, article 13 à 15), qui prévoit qu’un auteur dont certaines positions font difficulté au plan doctrinal puisse, après avoir donné une réponse écrite, s’expliquer oralement dans un colloque avec plusieurs théologiens désignés par la Congrégation.

Au cours de ce colloque, la discussion porte sur les positions doctrinales telles qu’elles apparaissent au plan objectif, et ne se situe pas au plan du « for interne » ou des intentions subjectives de l’auteur. Les questions sont formulées dans un but de clarification, et hors de toute intention polémique ; les réponses de l’auteur sont notées dans les termes indiqués par lui. Enfin, l’ensemble des questions et des réponses revues par l’auteur est signé par lui et par les autres participants. Ce compte rendu constitue le seul document faisant foi du colloque. 

On doit, en outre, souligner que ce colloque vise exclusivement à parvenir à une clarification. Ceux qui y prennent part au nom de la SCDF ne constituent nullement un tribunal, et n’ont pas à prendre de décisions. Le but des entretiens est de fournir, grâce au compte rendu dont on vient de parler, de nouveaux éléments d’appréciation aux autorités supérieures, à savoir, en premier lieu, les cardinaux, membres de la Congrégation.

Le colloque a commencé aujourd’hui jeudi 13 décembre à 9 h 30. Il a été précédé par un entretien avec S. Exc. Mgr Jérôme Hamer, Secrétaire de la Congrégation.

Le 13 décembre 1979.

  

top