The Holy See
back up
Search
riga

SACRÉE CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI

LETTRE A MGR CLARK
SUR LE RAPPORT FINAL DE L’ARCIC

 27 mars 1982

Monseigneur l’Évêque,

Après douze années de travail commun, la Commission internationale anglicane-catholique romaine (ARCIC), composée d’évêques et de théologiens désignés par l’une et l’autre Communion, ont adressé à leurs autorités respectives un rapport final qui expose les résultats obtenus, grâce à leur recherche théologique et à leur incessante prière, sur les importantes questions de la doctrine eucharistique, le ministère et l’ordination, et l’autorité dans l’Église.

À la demande du Saint-Père, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a étudié le rapport final de l’ARCIC et estime qu’il s’agit là d’un important événement œcuménique qui constitue une étape significative vers la réconciliation entre la Communion anglicane et l’Église catholique.

Dans le même esprit de sincérité qui caractérise le travail de l’ARCIC et dans le désir de contribues à la clarté qui est si indispensable à un dialogue authentique, la Congrégation doit également exprimer son opinion qu’il n’est pas encore possible de dire qu’un accord véritablement « substantiel » a été atteint sur la totalité des questions étudiées par la Commission.

En effet, comme l’indique le rapport lui-même, il y a plusieurs points tenus comme dogmes par l’Église catholique qui ne peuvent être acceptés comme tels ou peuvent être seulement acceptés en partie par nos frères anglicans. En outre, certaines formulations du rapport de l’ARCIC peuvent encore donner lieu à des interprétations divergentes, tandis que d’autres ne semblent pas de nature à se concilier facilement avec la doctrine catholique. Enfin, tout en reconnaissant que la Commission mixte s’est légitimement limitée à des questions essentielles qui ont porté au cœur de graves divergences entre nos deux Communions dans le passé, il importe de noter que d’autres questions doivent être examinées également, ensemble et dans le même esprit, de manière à aboutir à un accord définitif capable de garantir une vraie réconciliation.

C’est pourquoi, au jugement de notre Congrégation, tout doit être fait pour que le dialogue si heureusement entrepris se poursuive, pour qu’on se livre à d’autres études, en particulier sur les points où les résultats obtenus jusqu’à présent l’exigent, et pour que l’étude soit étendue à d’autres questions indispensables à la restauration de l’unité ecclésiale voulue par Notre-Seigneur.

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi, en conséquence, enverra des observations détaillées sur le rapport final de l’ARCIC à toutes les Conférences épiscopales, comme sa contribution à la poursuite du dialogue.

Uni avec vous dans la prière pour que l’Esprit-Saint inspire et guide nos communs efforts, de manière « qu’ils parviennent à l’unité parfaite » (Jn 17, 21 et 23), je reste sincèrement vôtre dans le Christ.

Joseph Card. Ratzinger

    

top