Ordo Equestris Sancti Sepulchri Hierosolymitani

 

Réflexions d’un Grand-Maître en partance

 

Le Cardinal Tarcisio Bertone m’a informé en juin 2007 que j’allais être nommé Pro-Grand-Maître de l’Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Depuis cette époque j’ai toujours ressenti comme étant un grand privilège d’être devenu le très humble dirigeant d’une institution vraiment importante et historique de Laïques et de Dames dans le monde entier qui est soucieuse de son propre développement spirituel et du soutien de ses co-chrétiens en Terre Sainte, cette terre où notre Seigneur et Sauveur est né, a vécu, est décédé et est ressuscité.

J’étais membre de l’Ordre depuis le début des années 1990 après que le Cardinal Caprio et Russell Kendall m’aient invité à y adhérer. Le Cardinal Caprio a également eu l’amabilité de m’inviter à parler de la spiritualité de l’Ordre devant le Grand Magistère.

Bien que connaissant l’Ordre, je ne me suis pas vraiment profondément investi dans ses activités et encore beaucoup moins dans son administration. Je me souviens que j’ai sollicité mon appartenance, en tant que membre, à la Lieutenance USA Eastern dont faisait partie mon archidiocèse d’origine, à savoir Philadelphie, et dont le siège se trouve à New York. C’est ainsi que mes cotisations régulières, aussi modestes qu’elles étaient, purent être déduites de mes impôts sur le revenu. Etait donné que j’assumais la fonction de Président du Conseil Pontifical pour les Communication Sociales à Rome, je n’étais pas en mesure de participer aux réunions de cette Lieutenance.

Après avoir été nommé Grand-Maître, j’ai toutefois pris la décision de travailler chaque jour au bureau de l’Ordre et de rendre visite au plus grand nombre possible de Lieutenances lors des investitures et à d’autres occasions particulières.

C’est avec joie que j’ai constaté que le Gouverneur général de l’époque, Pier Luigi Parola, s‘efforçait à parvenir à une plus grande transparence et responsabilité dans les affaires financières de l’Ordre. Le fait qu’il devait en permanence se déplacer depuis son domicile à Milan s’est toutefois avéré comme étant très astreignant et particulièrement difficile pour son épouse. Après l’acceptation de sa démission, je me suis trouvé dans la très heureuse situation d’obtenir l’assentiment du Comte Agostino Borromeo, un professeur d’histoire de l’Eglise dans deux universités de Rome et Président du « Circolo di Roma » et également ancien Chancelier de l’Ordre, pour assumer la tâche de Gouverneur général. Adolfo Rinaldi a heureusement également accepté de poursuivre sa tâche à haute responsabilité de Vice-Gouverneur général de l’Ordre.

Aux Etats-Unis, le Cardinal Justin Rigali a accepté que Fr. Hans Brouwers, de l’archidiocèse de Philadelphie, devienne mon assistant personnel que j’ai nommé Vice-Chancelier et plus tard Chancelier de l’Ordre. Le Saint-Père l’a distingué en le nommant Aumônier de Sa Sainteté avec le titre de Monsignore.

J‘ai également été très reconnaissant que l’Archevêque Giuseppe De Andrea, un prêtre originaire d‘Ivrea qui avait été incorporé dans le diocèse de Greensburg, Pennsylvanie, avant d’être nommé Nonce au Kuwait, ait accepté sa nomination comme Assesseur de l’Ordre, à savoir le prélat qui agit au nom d’un Grand-Maître empêché ou absent.

Avec cette nouvelle équipe dirigeante, nous avons pu procéder au regroupement des collaborateurs en transférant l’administration des bureaux situés à Saint-Onuphre-du-Janicule de nouveau dans notre bureau central après nous être assurés que l‘intégrité de nos documents en tant que communauté centrale de l’Eglise Catholique et du Saint-Siège reste préservée. C’est ainsi que nous pûmes nous réunir chaque matin pour une prière commune et renforcer ainsi la cohésion des collaborateurs.

Peu de temps avant d’avoir soumis ma démission au Secrétaire d’Etat et au Saint-Père, le Gouverneur général Borromeo m’a informé que l’Ordre avait remporté trois « premières places » en 2010 :

1. le montant le plus élevé jamais reçu en matière de donations : 10,3 millions d’euros (13,7 millions de dollars);
2. le nombre de membres le plus élevé de l’histoire de l‘Ordre : 28.000;
3. le nombre le plus élevé de filiales de l’Ordre : 58 avec de nouvelles unités en Brésil, Russie, en Afrique du Sud et en Italie – avec de développements très prometteurs en Inde, en Nouvelle-Zélande et en Croatie.

Comme le savent nos membres, nous tenons absolument à obtenir un revenu locatif pour l’Hôtel Columbus qui permettrait de couvrir tous les frais administratifs. Les négociations s’approchent de cet objectif – et nous prions pour que ce souci permanent puisse être bientôt résolu.

Je remercie une nouvelle fois notre Dieu tout puissant pour la grande grâce d’avoir été nommé Grand-Maître de l’Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem par notre Saint-Père.

Je remercie toujours à nouveau tous les fonctionnaires et collaborateurs ainsi que tous nos membres pour leur excellente collaboration dans un esprit de foi et d’amour du prochain.

Je remercie une nouvelle foi notre Patriarche Fouad Twal et les prêtres, les membres de l’Ordre et les croyants du Patriarcat latin de Jérusalem pour leur magnifique exemple de foi dans les Saintes Ecritures, alors qu’ils sont confrontés à de grands problèmes.

Je vous demande à tous de prier pour la paix et la justice en Terre Sainte et je vous demande également de prier pour moi car j’entre à présent dans la dernière phase de ma vie. Soyez assurés que je prie également pour vous tous !

John Cardinal Foley

 

Gran Magistero dell'O.E.S.S.G.(c)
00120 - Città del Vaticano
Tel. 39 - 06 - 6877347
Fax 39 - 06 - 6877632