The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU CARDINAL WALTER KASPER
À SA SAINTETÉ BARTHOLOMAIOS I,
PATRIARCHE OECUMÉNIQUE DE CONSTANTINOPLE
À L'OCCASION DE LA CONFÉRENCE SUR LE THÈME
"LA RELIGION, LA PAIX ET L'IDÉAL OLYMPIQUE"


A Sa Sainteté Bartholomaios I
Archevêque de Constantinople
Patriarche oecuménique

Pour marquer l'édition 2004 des Jeux Olympiques qui auront bientôt lieu à Athènes, le Patriarcat oecuménique, en collaboration avec la Municipalité d'Amaroussion, a organisé cette importante Conférence à laquelle j'aurais tant souhaité assister.

Empêché cependant - et à mon grand regret - de participer à cette rencontre significative, je confie ce Message aux bons soins du Nonce Apostolique en Grèce, Monseigneur Paul Fouad Tabet, qui représente le Conseil pontifical à cette séance d'inauguration de la Conférence.

Je tiens tout d'abord à vous assurer de mon entier soutien à cette initiative visant à rappeler et á mettre en évidence les objectifs véritables des Jeux Olympiques qui, pour l'édition 2004, reviennent à leur illustre origine et au contexte auquel ils se sont inspirés.

La Conférence, à laquelle s'associe aussi Sa Béatitude l'Archevêque d'Athènes et de toute la Grèce Christodoulos, portera sur le thème "La religion, la paix et l'idéal olympique", abordé dans une perspective théologique, anthropologique et de communication.

Elle entend, entre autres, et comme l'a affirmé Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II ce dimanche, présenter l'idée des Jeux Olympiques telle une vision d'un monde où les peuples, en une compétition pacifique et loyale, poursuivent leurs intérêts légitimes; un monde finalement libéré de toute discrimination - qu'elle soit nationaliste, raciste, religieuse, sociale ou d'un autre genre encore - capable de faire croître l'espérance en une société harmonieuse et libre, juste et respectueuse des droits de l'homme.

En effet, la rencontre et la compétition loyale entre les athlètes de diverses nations, cultures et religions, peut être l'occasion de redécouvrir l'idéal commun; elle est une invitation à cultiver une connaissance véritable et réciproque, une amitié dépassant les différences, un défi et un engagement à surmonter les divisions entre les peuples, un témoignage de concorde et de fraternité, dans un monde aspirant à la paix.

La Conférence aura sans doute l'opportunité d'indiquer et d'approfondir le visage et l'âme du sport ainsi que les profondes valeurs humaines qu'il peut transmettre, première entre toutes celle du jeu qui est signe et expression de la liberté de la personne, de la dignité du corps, de ses forces et de sa beauté.

En ce sens, la Conférence aura aussi l'occasion de rappeler que le sport ne doit jamais distraire de leurs devoirs spirituels ceux qui le pratiquent et l'apprécient. Ce serait comme si l'on courait - selon les termes de Saint Paul - "pour une couronne périssable" en oubliant que l'on ne doit jamais perdre de vue "celle qui est impérissable" (cf. 1Co 9, 25) (cf. Discours du Pape Jean-Paul II du 28 octobre 2000).

Ainsi cette Conférence constituera sans nul doute un témoignage capable de souligner les valeurs éthiques sur lesquelles se base la pratique sportive elle-même. Bien au-delà des potentialités humaines que celui-ci exalte, le sport ne doit pas trahir ses nobles idéaux, avilir sa signification, viser à des fins individualistes ou à des intérêts politiques ou commerciaux.

En renouvelant mon plus sincère soutien à cette Conférence, je souhaite son plein succès et la réalisation des buts pour lesquels elle a été convoquée.

Dans ces sentiments, je vous accompagne de ma prière et vous assure, Sainteté, de ma charité respectueuse et fraternelle.

Cité du Vatican, le 9 août 2004

Cardinal WALTER KASPER
Président

top