The Holy See
back up
Search
riga

MESSE EN L'HONNEUR DE LA MÈRE DE DIEU DE KAZAN'

HOMÉLIE DU CARDINAL WALTER KASPER

Basilique vaticane
Jeudi 26 août 2004

 

 

Chers frères et soeurs!

Hier, le Saint-Père a remis la vénérée et antique Icône de la Madone de Kazan' à une délégation du Saint-Siège, afin que celle-ci l'apporte à Moscou et la remette, samedi prochain, à l'Eglise orthodoxe russe, à l'occasion de la célébration de la fête de l'Assomption de Marie, que les orthodoxes appellent fête de la Dormition de la Vierge. Aujourd'hui, l'illustre Icône est exposée en cette basilique pour la vénération publique. Au cours de cette Eucharistie célébrée en l'honneur de la Madone de Kazan', je voudrais réfléchir avec vous sur la signification de cet événement voulu expressément par le Saint-Père lui-même.

 

I.

L'Icône de la Madone de Kazan' est profondément enracinée dans l'histoire et la religiosité du peuple russe et de l'Eglise orthodoxe russe. Depuis le XVI siècle, de nombreuses générations d'hommes et de femmes ont prié devant cette image sacrée, lui confiant leurs besoins personnels dans les moments tragiques et obscurs que vécut le peuple russe. Ils ont souvent été exaucés; en effet, de nombreux miracles sont attribués à cette Icône. Ainsi, elle est devenue un symbole et un point de référence pour le peuple russe et l'Eglise orthodoxe russe, comparable, par exemple, à ce que représente la Madone de Tschenstochau pour la Pologne, ou  la  Vierge  de Guadalupe pour le Mexique et pour toute l'Amérique latine.

Au cours des quatre-vingts ans durant lesquels la nuit de l'athéisme a enveloppé la Russie, l'Icône de la Madone de Kazan' a disparu de sa terre. Après une longue odyssée, elle est réapparue aux Etats-Unis. Depuis l'exposition universelle à New York en 1964, à une époque où le rideau de fer divisait l'Occident et l'Orient européens, et où il n'était pas permis aux citoyens russes de sortir de leur pays, l'Icône a représenté en Occident la Russie et l'Eglise qui est en Russie. Au cours de l'Exposition universelle à New York, puis, par la suite, à Fatima, l'image sacrée a été vénérée par de nombreux catholiques. Ainsi, la Madone de Kazan' est devenue un pivot et un point de référence pour les orthodoxes et les catholiques. La Madone nous a en quelque sorte précédés sur la voie de notre engagement oecuménique, elle a anticipé notre chemin en rassemblant dans la prière les deux parties divisées de la chrétienté.

Cette oeuvre de réconciliation s'est poursuivie jusqu'en 1993, lorsque l'image sacrée a été confiée au Saint-Père. Depuis lors, Il a souvent prié devant l'Icône pour le renouveau dans la foi de la Russie et pour l'unité entre l'Eglise catholique et l'Eglise orthodoxe russe. Dès le début, le Saint-Père a eu l'intention de faire don de l'Icône à l'Eglise orthodoxe russe, dès que les conditions favorables et le moment opportun se seraient présentés.

Aujourd'hui, alors que la Providence divine a ouvert à nouveau la voie entre l'Orient et l'Occident, la Madone de Kazan' veut rentrer dans sa terre et retourner au sein de son peuple. Cet événement n'appartient pas au domaine séculier; il est l'expression de la profonde communion de foi entre Occident et Orient, qui existe en dépit de toutes les difficultés, des malentendus et des différences dans la foi. La Madone de Kazan', symbole de l'Eglise orthodoxe russe, grâce à son voyage à travers l'Occident, est devenue le symbole de la communion dans la foi partagée par la chrétienté orientale et occidentale.

Cette communion se manifeste dans la même vénération de la Madone et dans la foi commune en son Fils, notre Seigneur commun Jésus Christ, Fils éternel de Dieu, fait homme par l'intermédiaire de la Vierge Marie afin que réconciliation et paix soient rétablies dans le monde; dans la foi commune en Celui qui, la veille de sa mort, a prié "afin que tous soient un".

Marie a fait sienne la prière et le Testament du Fils, devenant ainsi notre mère commune et la mère de l'Eglise; elle est devenue également la mère et la patronne de l'unité de l'Eglise. Nous espérons ardemment que cette Icône vénérée, point de référence par le passé pour l'Eglise orthodoxe russe, soit à l'avenir également un centre de cohésion  et  d'unité pour les fidèles orthodoxes et catholiques qui demandent dans la prière leur pleine unité.

Je suis convaincu que la Madone de Kazan', grâce à sa puissante intercession, sera notre soutien et notre alliée dans l'engagement visant à surmonter les réserves, les difficultés, les malentendus et les différences de foi qui existent malheureusement encore entre nous; grâce à son intercession auprès du trône de Dieu, elle rassemblera parfaitement l'Eglise catholique et l'Eglise orthodoxe russe dans l'Eglise une et unique du Christ. La remise de l'Icône au Patriarche Alexis II constitue un important événement oecuménique.

 

II.

Chers frères et soeurs, je voudrais ajouter encore une réflexion. Jésus a prié la veille de sa mort, "pour que tous soient un afin que monde croie". Il s'ensuit que l'unité des disciples du Christ doit être le signe et l'instrument de l'unité et de la paix dans le monde. Si nous considérons le voyage en Occident de la Madone de Kazan', au-delà des frontières de la Russie, et son retour dans le pays où elle avait été tant vénérée, nous nous rendons compte que, après la division du monde en deux blocs opposés à l'époque de la guerre froide, après la chute du rideau de fer et du mur de Berlin, cette Icône est également le symbole de la nouvelle Europe et du processus d'unification du continent, auquel la Russie appartient sur le plan culturel et religieux. La Mère de Dieu de Kazan', par son voyage à travers le monde, est devenue Celle qui intercède et la protectrice de l'Europe notamment des racines et des valeurs chrétiennes du continent européen.

Après deux guerres terribles, deux dictatures totalitaires et athées, qui ont caractérisé le vingtième siècle qui vient de se conclure, et face au phénomène dominant du sécularisme, l'Europe a besoin d'un profond renouveau dans la foi. La Madone représente toutes les valeurs que présuppose un tel renouveau:  la dignité de la personne humaine, la sainteté de vie, la protection du mariage et de la famille, les valeurs du droit et de la justice en tant que piliers de la paix. La vie et l'unité de la communauté des peuples européens ne pourront connaître la stabilité que si elles sont fondées sur ces valeurs.

Je vous invite tous à accompagner par vos prières notre voyage à Moscou et la remise de l'Icône, afin que cette mission soit un événement spirituel et béni de Dieu ainsi qu'un pas vers la pleine communion avec l'Eglise orthodoxe russe et vers la réconciliation en Europe.

Que la Mère de Dieu de Kazan' soit pour nous un exemple de cette foi; qu'elle soit Celle qui intercède pour nous et nous soutient sur le chemin de la foi; qu'elle soit une Bénédiction pour la Russie et pour l'Europe tout entière; qu'elle puisse obtenir un avenir pacifique pour le continent européen, dans la justice et dans la liberté; qu'elle puisse être une aide pour l'unité de tous les chrétiens. Sainte Marie, Mère de Dieu et Mère de l'Eglise, prie pour nous. Amen.

 

top