The Holy See
back up
Search
riga

Commission mixte internationale pour le dialogue théologique
entre l’Église catholique et l’Église orthodoxe

Emmitsburg-Baltimore (USA), 9-19 juillet 2000 

 

 

La huitième session plénière de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l’Église catholique et l’Église orthodoxe s’est tenue au Mount Saint Mary’s College and Seminary, dans le Maryland, aux USA, du 9 au 19 juillet 2000. La Commission a été accueillie très généreusement par le Cardinal William H. Keeler, Archevêque de Baltimore, avec l’assistance du Président, du Recteur et d’autres collaborateurs du Mount Saint Mary’s College and Seminary.

La rencontre était coprésidée par le Cardinal Edward Idris Cassidy, Président du Conseil Pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, et l’Archevêque Stylianos d’Australie, du Patriarcat œcuménique. La délégation catholique était composée d’archevêques, d’évêques et d’experts venus des États-Unis, d’Italie, d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, de Bosnie-Herzégovine, de Grèce, d’Israël, du Liban, de Pologne et de Roumanie. La délégation orthodoxe était composée de métropolites, d’évêques et d’experts du Patriarcat œcuménique de Constantinople, des Patriarcats d’Alexandrie, d’Antioche, de Moscou, et de Roumanie ainsi que des Églises de Chypre, de Grèce, d’Albanie, de Pologne, de Finlande et d’Estonie.

Au cours de cette semaine, les membres de la Commission ont assisté à différentes célébrations liturgiques dont un service de prière à la Basilique du Sanctuaire de Sainte-Elisabeth Seton, une Doxologie à la Cathédrale orthodoxe grecque de l’Annonciation à Baltimore, une célébration solennelle de l’Eucharistie dans la Basilique catholique de l’Assomption à Baltimore ainsi qu’à une Divine Liturgie dans la Cathédrale orthodoxe grecque de Sainte-Sophie à Washington. À chaque fois, ils ont été reçus avec grande cordialité et générosité par le clergé local et les fidèles de ces différents endroits.

À cette session plénière, le thème discuté était «Implications ecclésiologiques et canoniques de l’uniatisme», en se fondant sur le texte préliminaire préparé à Ariccia (Rome) en 1998 par le Comité de coordination de la Commission, sujet qui a revêtu une importance particulière depuis les changements survenus en Europe centrale et orientale au cours de ces dix dernières années.

La Commission mixte internationale s’est penchée particulièrement sur cette question depuis sa sixième session plénière à Freising (Allemagne) en 1990 et sa septième session à Balamand (Liban) en 1993. La Commission mixte, lors de ces réunions, a produit des documents portant sur des aspects théologiques ainsi que sur des directives pratiques. Bien que les réactions aient été généralement positives, ces documents ont rencontré, parfois des deux côtés, une certaine réserve et même une nette opposition. C’est pourquoi on a jugé nécessaire que la Commission mixte poursuive sa réflexion pour parvenir à une compréhension commune de cette question extrêmement épineuse.

Les discussions de cette plénière ont été amples, intenses et approfondies. Elles ont porté sur de nombreuses questions théologiques et canoniques en relation avec l’existence et les activités des Églises orientales catholiques. Toutefois, puisque aucun accord n’a été atteint sur le concept théologique de base de l’uniatisme, il a été décidé de ne pas avoir de déclaration commune pour l’instant. C’est pourquoi les membres feront rapport à leurs Églises qui leur indiqueront comment surmonter cet obstacle pour que le dialogue puisse continuer sereinement.

La Commission a senti la nécessité d’entreprendre une étude ultérieure des questions théologiques, pastorales, historiques et canoniques relatives à ce sujet. Elle est bien consciente de la complexité des problèmes à résoudre en même temps que de l’importance de ce dialogue pour les Églises. Malgré toutes les difficultés, la Commission espère que par ce processus elle sera en mesure de poursuivre ultérieurement sa quête de la pleine communion entre l’Église catholique et l’Église orthodoxe, processus qui a déjà fait des progrès notables aux réunions plénières de Munich (1982), de Crête (1984), de Bari (1986 et 1987) et de Valamo, en Finlande (1988). Cette année, deux mille ans après la naissance de notre Seigneur Jésus Christ, notre Commission mixte célèbre le vingtième anniversaire du début de son activité à Patmos et à Rhodes en 1980. C’est une belle occasion pour remercier Dieu, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, pour ce qui a été réalisé ensemble au cours de ces deux décennies.

La Commission exprime sa gratitude au staff de l’Archidiocèse et du Collège et du Séminaire qui ont contribué à rendre si agréable cette première réunion sur le continent nord-américain. D’une manière spéciale, elle remercie les personnes et les groupes qui ont accompagné son travail par leurs prières constantes.

          

top