The Holy See
back up
Search
riga

Car chez toi
est la fontaine de la vie

(Ps 36 [35], 10)
 


Texte biblique proposé pour
la « Prière pour l’unité 2002 »
(Ps 36 [35], 6-10)

Seigneur, ta loyauté est dans les cieux,
ta fidélité va jusqu’aux nues.
Ta justice est pareille aux montagnes divines,
et tes jugements au grand Abîme.
Seigneur, tu sauves hommes et bêtes.
Dieu, qu’elle est précieuse ta fidélité !
Les hommes se réfugient à l’ombre de tes ailes.
Ils se gavent des mets plantureux de ta maison
Et tu les abreuves au fleuve de tes délices.
Car chez toi est la fontaine de la vie,
à ta lumière nous voyons la lumière.

 
(Traduction œcuménique de la Bible, TOB )

 


A tous ceux qui organisent
la «Prière pour l’unité des chrétiens»

 

Adapter les textes

Ces textes sont proposés étant bien entendu que, chaque fois que cela sera possible, on essayera de les adapter aux réalités des différents lieux et pays. Ce faisant, on devra tenir compte des pratiques liturgiques et dévotionnelles locales ainsi que du contexte socio-culturel. Une telle adaptation devrait normalement comporter une collaboration œcuménique.

Dans plusieurs pays, des structures œcuméniques sont déjà en place et elles permettent ce genre de collaboration. Nous espérons que la nécessité d'adapter la « Prière » à la réalité locale puisse encourager la création de ces mêmes structures là où elles n'existent pas encore.

 

Utiliser les textes de la "Prière pour l'unité des chrétiens"

Pour les Églises et les Communautés chrétiennes qui célèbrent ensemble la « Prière » au cours d'une seule cérémonie, ce livret propose un modèle de Célébration œcuménique de la Parole de Dieu.

Les Églises et communautés chrétiennes peuvent également se servir pour leurs célébrations des prières ou des autres textes de la Célébration œcuménique de la Parole de Dieu, des textes proposés pour les Huit Jours, et du choix de prières en appendice de cette brochure.

Les églises et communautés chrétiennes qui célèbrent la « Prière pour l'unité des chrétiens » chaque jour de la semaine, peuvent trouver des suggestions dans les textes proposés pour les Huit Jours.

Si l'on désire entreprendre des études bibliques sur le thème 2002, on peut également se baser sur les textes et les réflexions bibliques proposés pour les Huit Jours. Les commentaires de chaque jour peuvent se conclure par une prière d'intercession.

Pour les personnes qui souhaitent prier en privé, les textes contenus dans cette brochure peuvent alimenter leurs prières et leur rappeler aussi qu'elles sont en communion avec tous ceux qui prient à travers le monde pour une plus grande unité visible de l'Église du Christ.

 

Rechercher l'unité durant toute l'année

Traditionnellement, la «Prière pour l'unité des chrétiens» continue d'être largement célébrée dans l'hémisphère nord du 18 au 25 janvier. Cependant, dans différents pays un nombre croissant de chrétiens utilisent la brochure en privé durant le mois de janvier et se retrouvent pour d'importantes célébrations aux alentours de la Pentecôte, à une époque où normalement le climat est plus favorable. Dans l'hémisphère sud, où le mois de janvier est une période de vacances d'été, on préfère adopter également une date aux environs de la Pentecôte, sinon un ou deux mois plus tard.

Toutefois, la recherche de l'unité des chrétiens ne se limite pas à une semaine par an. Nous vous encourageons donc à trouver d'autres occasions, au cours de l'année, pour exprimer le degré de communion que les Églises ont déjà atteint et pour prier ensemble en vue de parvenir à la pleine unité voulue par le Christ.

 


 

Préparation

Les textes de la « Prière pour l'unité des chrétiens 2002 » ont été mis au point par un groupe international nommé par la  Commission «Foi et Constitution » du Conseil œcuménique des Églises et le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens.

Ce groupe, composé de quatorze personnes, s'est réuni au centre œcuménique d’Ottmaring (Augsburg, Allemagne), village œcuménique où vivent des membres des Fraternités de vie commune, nées au sein de l'Église évangélique luthérienne, et des membres du mouvement des Focolari, né dans l'Église catholique.

Les membres de la commission étaient les hôtes du Conseil des Conférences Episcopales Européennes (CCEE) à qui avait été confiée l'organisation concrète de la rencontre. Les participants tiennent à exprimer toute leur gratitude au Centre d’Ottmaring et au CCEE pour leur chaleureux accueil et leur précieuse collaboration.

La « Prière pour l’unité des chrétiens 2002 » a été réalisée à partir d’un projet présenté par un groupe œcuménique composé de représentants du CCEE, qui regroupe trente-quatre Conférences épiscopales catholiques du continent européen, et de la Conférence des Églises Européennes (KEK) constituée de cent vingt-six Églises membres issues du monde protestant, orthodoxe, anglican et vieux catholique. La coordination du travail de ce groupe œcuménique était confiée aux Secrétaires généraux de ces deux organismes.

 


Introduction au thème 
pour 2002

Car chez toi est la fontaine de la vie 
(Ps 36[35], 10)

 

L'espoir que ce nouveau millénaire puisse bientôt amener la réconciliation entre les croyants en Christ est grand, en dépit des nombreux obstacles historiques, théologiques, culturels et psychologiques. Apparemment nous n'avons toujours pas trouvé le moyen d'abattre les barrières qui nous séparent encore et qui s'opposent à une annonce unifiée de l'Évangile au monde.

Les Églises européennes ont offert un signe d'espoir à tout le mouvement œcuménique avec la Charte œcuménique rédigée à la suite de deux assemblées continentales (Bâle 1989 et Graz 1997). Le but de ces rencontres était d'amener les Églises à réfléchir ensemble sur leurs responsabilités envers l'Évangile et envers l'histoire. La Charte, qui traduit l'engagement des Églises dans une réflexion, un témoignage et une action en commun dans une Europe unie mais très diverse, est comme une charte de navigation qu'elles devraient adopter pour accélérer le voyage vers le port de l'unité visible. Nous pouvons de nouveau nous demander : quel est le secret de la réconciliation et quelle est la clé qui permet de faire bon usage d'instruments tels qu'une Charte ?

Le thème de la Prière pour l'unité chrétienne 2002, « Car chez toi est la fontaine de la vie » (Ps 36 [35], 10), suggère que pour pénétrer ce secret il nous faut découvrir le chemin qui mène à la fontaine de la vie. Le symbole de la fontaine nous rappelle qu'il est nécessaire de retourner à l'origine, au principe, aux racines, à l'essentiel. Pour marcher ensemble, les chrétiens doivent se fonder sur la Parole de Dieu, sur la révélation du visage de Dieu en Jésus Christ, sur la force rénovatrice de l'Esprit de Dieu et sur la connaissance de l'amour de Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit. Sans la lumière de la source de toute lumière, les problèmes que nous rencontrons sur notre chemin restent enveloppés de ténèbres et deviennent des pierres d'achoppement. La fontaine est une image de l'eau qui jaillit en abondance. Nous connaissons la richesse symbolique et théologique de l'eau dans la Bible, depuis la Genèse jusqu'à l'Apocalypse. L'eau donne la vie et purifie. La foi, la prière et l'action commune peuvent faire jaillir de l'eau même des rochers arides de l'amertume et laver le péché de la division au sein de la chrétienté.

Cette année, le groupe local nous a offert l'occasion de réfléchir de manière positive sur la source de vie que nous avons en commun. Nous puisons tous la vie à l'unique source créatrice : le Dieu Trinité qui vivifie. Tout au long de l'histoire du salut, Dieu a montré la permanence de son amour en créant l'humanité, en la soutenant, en la rénovant et en la sauvant. Fontaine de vie et source de lumière, Dieu a révélé la profondeur de cet amour en Jésus Christ, venu pour amener tous les hommes à lui par son offre généreuse de plénitude de vie, la vie même de Dieu. L'amour de Jésus ne connaissait pas de limites, car il a englobé la création pécheresse tout entière dans sa mort sur la croix. De l'arbre de vie, il a réconcilié les pécheurs avec Dieu. Dans la résurrection de Jésus, Dieu a confirmé son offre de vie abondante à tous ceux qui acceptent Jésus comme Seigneur et qui sont baptisés dans le Christ et ont revêtu le Christ. En Christ nous sommes «un» et héritiers selon la promesse de Dieu (cf. Ga 3, 27-29). C'est par le même baptême que nous sommes unis au Christ dans la foi, et unis également les uns aux autres dans la communion du Corps du Christ (cf. 1 Co 12, 13). C'est cette unité fondamentale que partagent tous les chrétiens et c'est pour elle que Jésus a prié la veille de sa mort. Le scandale de la division des chrétiens nous exhorte à reconnaître ce que nous avons en commun dans le même baptême et à en rendre témoignage visiblement devant le monde.

Les textes pour les huit jours fournissent une réflexion sur notre source de vie commune. Nous faisons partie de la création (Premier jour) ; la vie nous est donnée par la Trinité et nous sommes créés à l'image et ressemblance de Dieu. L'amour fidèle de Dieu est offert gratuitement à tous ceux qui l'acceptent en Jésus, Sauveur et Rédempteur de l'humanité. Lorsque Jésus reçoit le baptême, Dieu fait savoir que tous ont accès à la fontaine de vie en Jésus, le rocher spirituel d'où jaillit l'eau qui donne la vie (Deuxième jour). Toutefois, sur notre route nous devons affronter de nombreux défis personnels et communautaires. C'est vrai également pour les Églises sur leur chemin œcuménique. Malgré la tentation de renoncer devant ces angoisses et ces doutes, Dieu nous donne l'assurance qu'il nous soutiendra avec l'eau de la fontaine de vie (Troisième jour). Le péché est entré dans notre monde parce que les hommes ont librement fait ce choix. La même eau qui jaillissait de la source de vie doit à présent restaurer la vie là où régnait la mort. Dans la constance de son amour, Dieu a rénové la création en son Fils Jésus qui est venu pour montrer le chemin du Royaume de Dieu. Jésus nous a appris que nul ne peut entrer sans être né de l'eau et de l'Esprit. Nous, chrétiens, avons fini par comprendre que par notre baptême nous sommes devenus une nouvelle création et membres les uns des autres dans l'unique Corps du Christ (Quatrième jour). La rencontre avec Dieu, fontaine de vie, dans le baptême, fait naître une nouvelle vision de la personne et de la communauté humaines et de nouvelles façons d'agir et de rendre témoignage dans le monde (Cinquième jour). En tant que disciples du Christ, nous sommes invités à accomplir sa mission qui est d'apporter la compassion et la vie dans le monde (Sixième jour). Les fruits de la nouvelle vie, constamment baignés par la Parole de Dieu, resplendissent sans cesse dans la vie des chrétiens ainsi que sur le chemin œcuménique des Églises (Septième jour). Dieu, fontaine de vie, est également source d'espérance. L'offre d'une nouvelle vie qui nous est faite en Christ est un don. En acceptant ce don, nous entrons en communion avec ceux qui ont accepté le Christ comme Seigneur et, par notre baptême commun, nous nous engageons à rechercher l'unité visible du Corps du Christ (Huitième jour).


 

Célébration œcuménique de prière

Introduction

Le schéma de prière proposé est volontairement simple: ouverture, demande de l'Esprit Saint, acte de repentance, proclamation de la Parole de Dieu, confession de foi, intercessions, échange de la paix et bénédiction.

C'est à chacune des communautés de créer sa célébration en adaptant le déroulement proposé et le contenu à la lumière de sa propre tradition et culture.

Elle est à préparer, sur le plan local, avec le plus grand concours possible de collaborations œcuméniques. Il y va de sa signification même :

Des chrétiens de diverses Églises célèbrent leur Seigneur en qui est la fontaine de la vie. Ensemble, devenus un seul Corps par leur commun baptême, dont ils font ici mémoire, ils vont aux sources de leur foi. Ils prient ensemble dans le Christ pour leur pleine communion. Ils décident de s'engager toujours davantage à la signifier dans le monde. Par leur célébration œcuménique, ils sont unis à tous les chrétiens de la terre pour adresser à Dieu dans l'Esprit la louange des baptisés.

"Nous célébrons la reconnaissance mutuelle croissante de nos baptêmes comme un unique baptême dans le Christ"

(Livret du culte de la 5e Assemblée Mondiale de « Foi et Constitution » à Saint-Jacques de Compostelle)

 

L'ouverture 

La salutation liturgique est suivie d'une présentation des communautés présentes et de leurs responsables. Un temps d'accueil mutuel est recommandé. Avec le chant, l'union des voix fait l'unité des cœurs. Une brève introduction donne le sens de la célébration. 

 

La demande de l'Esprit Saint 

L'Esprit Saint ouvre les cœurs à la repentance sincère, suscite la louange, prépare à une écoute fructueuse de la Parole de Dieu. Dans l'Esprit Saint, la prière de tous devient celle du Christ. Il prie avec nous le Père. Il prie en nous car nous sommes ses membres. Il prie pour nous et notre unité qui est don de Dieu. 

 

La prière de repentance 

La reconnaissance des fautes et la demande de pardon peuvent être accompagnées d'un moment de silence, car les blessures de la mémoire ont des racines anciennes et exigent pour leur guérison d'aller à la profondeur de notre être. De ce silence jaillit la glorification de la Sainte Trinité. 

 

La proclamation de la Parole 

Le Psaume 36 [35], 6-10, texte de la prière pour l'année 2002, donne le contexte du thème retenu : « Car chez toi est la fontaine de la vie ». L'entretien de Jésus avec Nicodème (Jn 3, 1-21) illustre concrètement la signification du mystère de notre renaissance personnelle à la vie nouvelle et Paul en Rm 6, 3-11 permet de développer les dimensions pascale et ecclésiale de notre vie en Christ inaugurée au baptême. 

 

La confession de foi 

C'est le temps fort de la célébration que pourra mettre en valeur un déplacement vers l'eau déposée devant ou au milieu de l'assemblée en mémoire de notre profession de foi baptismale. Un déplacement vers le baptistère sera parfois possible suivi de l'échange de la paix. 

 

Les intercessions 

Les intentions vont de l'universel au particulier. Si la charte œcuménique européenne est évoquée, c'est à titre exemplaire et ce doit être une invitation pour chaque groupe à exprimer en plus des intentions concernant des projets œcuméniques régionaux ou locaux. 

 

Le signe de la paix 

Il est traditionnellement un des gestes symboliques de la célébration du baptême des adultes. 

La paix échangée entre baptisés est le sceau de leur prière commune. Elle exprime leur communion dans la foi et la vie nouvelle des enfants de Dieu rassemblés dans l'unité. Signe d'une communion dans la paix du Christ toujours à parfaire, il peut être accompagné d'une formule d'engagement à un renouveau de la confiance mutuelle ou à s'investir davantage tout au long de l'année pour l'unité des chrétiens.

(Aspersion, signation avec l'eau, simple évocation) Sans oublier les autres symboles mis en valeur comme la Bible, plusieurs usages de l'eau sont possibles, en fonction des situations locales et de l'adaptation souhaitée pour l'assemblée, au moment souhaité dans la célébration.

- À la prière de repentance, elle rappelle le bain de la régénérescence baptismale en Christ et le pardon des péchés. 

- À la profession de foi trinitaire, elle exprime la pleine unité de foi vers laquelle nous tendons au titre même d'un seul baptême. Elle y souligne qu'à la fontaine baptismale, nous sommes devenus participants de la communion trinitaire et du mystère de l'Église en même temps que membres d'une communauté chrétienne. 

- À l'issue de la célébration, le verre d'eau partagé nous renvoie à nos comportements évangéliques au sein du monde, à la soif de l'humanité aspirant à une source de vie désaltérante.

Le choix de ces usages appelle toujours dans les groupes réflexion et présentation. Ils ne seront pas toujours appropriés. Mis en œuvre, ils feront surgir ici et là des questions. Si l'un de ces choix se heurte à des difficultés, cela peut amener par la suite des échanges fructueux entre membres des diverses Églises.

Les gestes de cette célébration peuvent aider à faire prendre conscience de quelle nature est la famille des chrétiens que nous formons. Les hymnes et les chants de louange, le renouvellement des cœurs par la repentance, inondés de la joie de l'Esprit Saint, contribuent au climat de fête.

Ce sont tous ces éléments du culte, avec le caractère solennel de la proclamation de la Parole de Dieu et des temps de silence bien placés et peu nombreux, qui donnent le sens du mystère.

 


 

Déroulement de la célébration œcuménique

 

Ouverture de la célébration 

Entrée solennelle (avec signe symbolique du don de la vie de Dieu : la Bible en tête de procession puis, si on le juge opportun, la croix, «arbre de vie», l'eau, une icône) accompagnée de l'orgue ou d'un chant d'entrée. Salutation liturgique 

Ouverture : 

- accueil de l'assemblée, 
- présentation brève de la célébration en relation avec le thème de la prière de 2002, 
- chant:  hymne

 

Prière de demande de l'Esprit 

Saint Seigneur, 
renouvelle en nous le don de ton Esprit, 
afin de nous purifier dans les eaux du repentir.
 Et nous pourrons d'un seul cœur et d'une seule âme 
glorifier ton nom et proclamer ta miséricorde. 
Ouvre notre esprit au sens des Écritures, 
qu'elles deviennent pour nous Parole vivante et illuminent nos cœurs.

Que ton Esprit dépose en nous ton amour et qu'il nous inspire 
la prière de ce jour pour nos frères et sœurs, 
pour l'unité parfaite de ton Église, En Jésus Christ 
qui règne avec toi et le Saint-Esprit pour les siècles des siècles. 
Amen.

 

Cette prière peut être déployée davantage soit sous la forme d'un chant approprié, soit avec une prière litanique ponctuée d'invocations de l'assemblée.

Certaines prières au Saint-Esprit connues seront les bienvenues (ex: «Ô Roi céleste» ; «Viens Saint-Esprit remplir le cœur de tes fidèles» ; Veni sancte spiritus; diverses prières épiclétiques appropriées ;...)

On peut choisir cette prière dans les recueils de chants et de prières des grands rassemblements œcuméniques (Bâle, Graz, Saint-Jacques de Compostelle).

 

Prière de repentance

Confession des péchés (silence et prière) 

Dieu éternel et tout-puissant, Tu ne repousses rien de ce que Tu as créé et Tu oublies les fautes de ceux qui se repentent. Crée et éveille en nous un cœur nouveau et contrit, de telle sorte que nous regrettions nos péchés, reconnaissions notre méchanceté et recevions de Toi, Dieu de toutes miséricordes, un pardon complet et toute paix, par Jésus Christ, notre Seigneur. Amen.

(ou au choix)

L: Lecteur A: Assemblée

L: Demandons le pardon de Dieu et de nos prochains pour les divisions qui ont fait obstacle au témoignage chrétien. Seigneur, nous avons péché contre toi et contre nos prochains. A: Seigneur, aie pitié.

L: Ô Christ, nos divisions sont contraires à ta volonté et nous ont empêchés de témoigner ensemble. A: Christ, aie pitié.

L: Seigneur, nous ne t'avons pas suffisamment aimé à travers nos frères et sœurs, créés à ton image mais différents de nous. A: Seigneur, aie pitié.

L: Dieu, toi qui nous a créés, empêche-nous d'errer loin les uns des autres. Comble l'attente de nos cœurs et nos légitimes requêtes ; réunis-nous bientôt dans une sainte Église par ton fils Jésus Christ qui vit et règne en communion avec toi et avec l'Esprit Saint de toute éternité et pour toute éternité.

(du Livret de culte de Graz)

Silence éventuel 


 

Glorification et louange à la Sainte Trinité 

(en ces termes ou en d'autres semblables)

Et d'un seul cœur dans la foi de notre unique baptême, glorifions le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Nous te glorifions, Père créateur du ciel et de la terre, 
« car chez toi est la fontaine de la vie». 

Par la toute puissance de ton amour, nous avons en toi la vie, 
le mouvement et l'être. La création est remplie de ta gloire 
et resplendit de ta beauté. Dans ta tendresse toute maternelle, 
tu prends soin de chacune de tes créatures.

Gloire te soit rendue, Père, Pour Jésus, ton Fils, 
ton unique et bien-aimé, Christ et Seigneur, 
en qui s'accomplissent toutes tes promesses de vie, 
de paix et de bonheur envers nous. 

En lui et par lui, l'ancien monde s'en est allé et tu fais l'univers nouveau. 

Avec lui nous te louons et nous te glorifions. 

Gloire te soit rendue dans l'Esprit Saint, 
Souffle de vie que tu répands sur toute chair. 

Esprit de Pentecôte, force et audace des Apôtres, 
source jaillissante toujours actuelle pour la vie de nos Églises, 
Esprit Saint aux dons variés, tu en multiplies les fruits au cœur de chacun et chacune, 
au cœur de nos communautés : 
Il est paix et communion, sagesse et joie pour tous les croyants. 

En lui nous te magnifions et nous te glorifions.

(Autres exemples de doxologie possibles issus de la tradition de nos Églises : le «Gloire à Dieu au plus haut des cieux», «À toi la gloire»,...)

 

Proclamation de la Parole de Dieu 

Première lecture : Rm 6, 3-11 
Psaume : Ps 36 [35], 6-10 
Alléluia Évangile : Jn 3, 1-17 
Alléluia Prédication

 

Confession de foi 

Plusieurs textes de confession de foi sont utilisables : symbole de Nicée-Constantinople, symbole des Apôtres, la forme interrogative de la Profession de foi utilisée au cours du baptême est recommandée en raison du thème général.

 

Intercessions 

Dieu tout puissant, Tu es la source de la vie. Nous marchons en ta présence avec le désir de former une communauté humaine réconciliée entre jeunes et vieux, entre hommes et femmes, entre les cultures. Nous aspirons à surmonter les désunions entre les chrétiens. Nous nous confions nous-mêmes à toi, nous te confions notre monde et nous te prions :

L: Quand nous voyons triompher la violence et la haine, avilir des hommes et des femmes, briser l'avenir des enfants et des jeunes partout dans le monde, nous osons prier pour que vienne ton règne de justice et de paix. « Garde ton amour à ceux qui te connaissent et ta justice aux cœurs droits » (Ps 36 [35], 11) ; soutiens l'espérance des « hommes et des femmes abattus sans pouvoir se relever » (Ps 36 [35], 13). 

A : Chez toi est la fontaine de la vie.

L: Quand les Églises et les chrétiens en Europe s'engagent sur le chemin d'une coopération plus profonde par une charte œcuménique, l'espérance de l'unité s'affermit. Éveille en tous et toutes l'esprit de discernement, de concorde, et de confiance nécessaire pour parvenir à la pleine communion. 

A : Chez toi est la fontaine de la vie.

L: Quand la plupart des Églises, au cours du siècle dernier, t'ont reconnu à la source du mouvement œcuménique, leur vie en a été transformée. Ravive ce désir ardent de l'unité au cœur de tous les chrétiens du monde. 

A : Chez toi est la fontaine de la vie.

L: Quand nous perdons courage devant la détresse et les problèmes rencontrés dans nos efforts en vue de l'unité de tous les chrétiens, aide-nous afin que nous nous tournions vers ton amour. Quand nous sommes enveloppés de l'obscurité du doute face aux oppositions des Églises, donne-nous l'espérance d'atteindre un jour l'unité. 

A : Chez toi est la fontaine de la vie.

L: Quand nous sommes devant les barrières que nous avons érigées par méfiance entre nous, envoie-nous la force de les dominer à nouveau et de reconnaître les bonnes intentions de ceux que nous rencontrons. 

A : Chez toi est la fontaine de la vie.

L: Quand nous sommes découragés devant notre propre anxiété face aux autres, envoie Ta lumière pour la dépasser et pouvoir aussi apaiser les angoisses des autres. 

A : Chez toi est la fontaine de la vie.

(Prières appelées par le contexte local) (Prières spontanées)

 

 

Échange d'un signe de paix 

Invitation au "Notre Père...» Signe de paix.

(Le thème de la prière de cette année et de la célébration invite à valoriser le geste de paix en le présentant dans sa relation au baptême).

 

Bénédiction et envoi (orgue ou chant)

 


 

Thèmes et lectures pour chaque jour

 

 

Premier jour                                               Dieu Trinité, fontaine de vie 

Car chez toi est la fontaine de la vie (Ps 36 [35], 10) 
Gn 2, 4b-10  
Ps 36 [35], 6-10 
Mt 6, 25-33 
Col 1, 15-20

 


 

Deuxième jour                   Jésus nous conduit à la fontaine de vie 

 

À l'instant où il remontait de l'eau, il vit les cieux se déchirer (Mc 1, 10) 
Ex 14, 30 - 15, 13
Ps 36 [35], 6-10 
Mc 1, 9-11 1  
1 Co 10, 1-5

 


 

Troisième jour                  L'amour fidèle de Dieu «Donnez-nous de l'eau à boire» 

(Ex 17, 2) 
Ex 17, 1-7  
Ps 36 [35], 6-10 
Mc 10, 17-31  
Ac 17, 22-31

 


 

Quatrième jour                 Baptisés dans la vie nouvelle

 «Nul, s'il ne naît d'eau et d'Esprit, ne peut entrer dans le Royaume de Dieu» (Jn 3, 5) 
Gn 7, 15-23 
Ps 36 [35], 6-10 
Jn 3, 1-7
2 Co 5,16-19


 

Cinquième jour        Source d'unité Nous avons franchi la porte pour gagner une rivière 

(Ac 16, 13) 
Ez 36, 24-28 
Ps 36 [35], 6-10 
Jn 17, 20-23 
Ac 16, 11-15

 


 

Sixième jour                            Dieu, source de compassion 

«Je n'ai personne pour me plonger dans la piscine» 
(Jn 5, 7) 
Ps 36 [35], 6-10
Es 42, 1-9 
Jn 5, 1-9 
Ac 5, 12-16


 

SEPTIÈME JOUR                Les fruits de la nouvelle vie 

Il est comme un arbre planté près des ruisseaux : il donne du fruit en sa saison (Ps 1, 3) 
Ps 1, 1-6 
Ps 36 [35], 6-10 
Mt 13, 3-9 
Ep 3, 14-21


 

Huitième jour        Dieu, source de l'espérance 

«À celui qui a soif, je donnerai de la source d'eau vive» (Ap 21, 6) 
Ps 36 [35], 6-10 
Ez 47, 6-12
Jn 4, 7-14 
Ap 21, 1-7

 


 

Textes bibliques, réflexions et prières pour les huit jours

 

Premier jour      Dieu Trinité, fontaine de vie

Car chez toi est la fontaine de la vie (Ps 36 [35], 10)

Gn 2, 4b-10 Le Seigneur Dieu modela l'homme … Il insuffla dans ses narines l'haleine de vie Ps 36 [35], 6-10 Car chez toi est la fontaine de vie Mt 6, 25-33 «Ne vous inquiétez pas pour votre vie» Col 1, 15-20 Car il a plu à Dieu de faire habiter en lui toute la plénitude

 

Commentaire 

Le Psalmiste chante les louanges d'un Dieu dont l'amour englobe toute la création – les êtres humains comme les animaux – parce que Dieu voit en eux son activité créatrice. L'étendue et la profondeur de cet amour dépassent notre imagination, car c'est un amour qui nous introduit dans le mystère même de Dieu «en qui est la fontaine de la vie».

Le souffle de vie insufflé dans les êtres humains est un des moyens dont se sert la Bible pour nous montrer comment Dieu met en nous son image et sa ressemblance. Parce qu'ils portent en eux l'image de Dieu, les êtres humains ont une dignité exceptionnelle. C'est la raison pour laquelle il nous accorde son fidèle soutien. L'homme et la femme occupent une place unique dans l'univers que Dieu a créé, puisqu'il l'a confié à leurs soins.

Les chrétiens reconnaissent le Dieu Trinité comme la fontaine de toute vie et de toute signification et comme l'objet de toutes les aspirations humaines. Toutes choses ayant été créées en Jésus Christ, premier-né de la création, nous avons accès à la fontaine de la vie à travers Jésus, en qui «il a plu à Dieu de faire habiter […] toute la plénitude». En Jésus, nous vivons, nous agissons, nous avons notre être. Autrement dit, l'amour de Dieu qui demeure en Jésus réconcilie toute chose avec lui qui est la source de toute vie.

Jésus nous apprend à ne pas nous inquiéter pour notre vie, car Dieu, source de tous les bienfaits, pourvoira à tout ce qui nous est nécessaire. Ensemble en tant qu'enfants de Dieu, gérants de la création, nous nous adressons à la même source de vie et, en nous rapprochant de cette unique source de vie et de lumière, nous nous rapprochons les uns des autres.

 

Prière 

Ô Dieu, fontaine de vie et source de toute lumière, remplis le cœur de tes enfants d'émerveillement pour les dons de ta création. Soutiens-nous de ton amour constant et fais que tous tes enfants, réconciliés avec toi par Jésus Christ, boivent à la rivière de tes délices. À toi, Trinité vivifiante, toute louange, toute gloire et tout honneur pour les siècles des siècles. Amen.


 

Deuxième jour        Jésus nous conduit à la fontaine de vie

À l'instant où il remontait de l'eau, il vit les cieux se déchirer (Mc 1, 10)

Ex 14, 30 - 15, 13 [Le Seigneur] a été pour moi le salut Ps 36 [35], 6-10 Car chez toi est la fontaine de la vie Mc 1, 9-11 À l'instant où il remontait de l'eau, il vit les cieux se déchirer 1 Co 10, 1-5 Ce rocher, c'était le Christ

 

Commentaire 

L'événement du baptême de Jésus vient manifester à nos cœurs ce que nous proclamons dans notre foi commune : Dieu - Père, Fils et Esprit - «en qui est la fontaine de vie» vient nous faire accéder à cette fontaine par Jésus. Et tout est changé : Jésus vient de Nazareth, mais son Père le désigne depuis le ciel comme son «Fils bien aimé» Jésus entre dans le Jourdain, mais c'est lui qui nous désaltère. Jésus est plongé par Jean-Baptiste, mais c'est l'Esprit qui descend sur lui. Jésus remonte de l'eau et les cieux s'ouvrent pour toute l'humanité. Désormais la communion est rendue possible entre Dieu et l'homme par le Christ, vrai Dieu et vrai homme. La fontaine de vie vient répandre ses bienfaits sur la terre. Et elle coulera jusque dans la mort victorieusement, comme le suggèrera saint Jean dans son Évangile de la passion.

Ainsi ensemble, unis par la même foi, nous pouvons nous réjouir avec le peuple des sauvés, le peuple de «ceux qui sont guidés vers la sainte demeure» et nous réunir dans la proclamation de cette bonne nouvelle.

Ensemble nous pouvons compter sur ce rocher qu'est le Christ, car c'est de ce rocher que jaillira la source de vie.

 

Prière 

Seigneur notre Dieu Toi qui es la source de toute vie, Laisse-nous te dire notre joie et notre louange. Sois loué pour Jésus ton Fils venu sur notre terre pour que, devant le ciel ouvert, cette terre puisse orienter ses projets et ses espoirs vers Toi. Sois loué pour le salut que Ton Fils offre ainsi à tous les humains. Sois loué pour l'Esprit par lequel Tu renouvelles tout l'univers. Sois loué quand nos Églises, nos communautés, nos assemblées puisent en Toi la force de franchir les obstacles de mort et de division. Sois loué quand notre monde peut déchiffrer dans ton peuple rassemblé des raisons d'espérer encore par le Christ notre Seigneur. Amen.


 

Troisième jour       L'amour fidèle de Dieu

«Donnez-nous de l'eau à boire» (Ex 17, 2)

Ex 17, 1-7 «Donnez-nous de l'eau à boire» Ps 36 [35], 6-10 Car chez toi est la fontaine de la vie Mc 10, 17-31 «Que dois-je faire pour recevoir la vie éternelle» Ac 17, 22-31 Dieu n'est pas loin de chacun de nous

 

Commentaire 

Le peuple d'Israël a entrepris, plein d'espoir, son voyage vers la terre promise. Mais il a bientôt dû affronter l'épreuve du désert – un temps de crise, de doute et d'interrogation. Il a perdu confiance et murmuré contre Moïse : «Pourquoi donc nous as-tu fait monter d'Égypte ? Pour nous laisser mourir de soif ?» criait-il. Le peuple a querellé Moïse et mis le Seigneur à l'épreuve, commençant même à regretter son récent esclavage.

Malgré son entêtement et son ingratitude, Dieu lui a constamment gardé son amour. Lorsque le peuple lui a demandé de l'eau, il en a fait jaillir en abondance du rocher. Il a montré une fois de plus qu'il était la fontaine de la vie.

Le chemin de notre vie traverse des étendues désertiques où l'angoisse et les interrogations peuvent prendre le dessus. «Comment dois-je vivre ma vie ?» «Dieu est-il avec nous dans nos difficultés ?» «Dieu s'occupe-t-il de nous dans le besoin ?» «Qu'exige de nous le fait d'être disciples du Christ dans le monde d'aujourd'hui ?» La tentation de renoncer et de revenir en arrière peut être très réelle.

Nos demandes sont parfois très impertinentes, mais Dieu reste fidèle. «Il n'est pas loin de chacun de nous». Même dans une aride obscurité où il est difficile d'être persévérant, il veille sur nous et nous invite à persévérer, à être fidèles, à poursuivre le chemin avec lui.

Notre chemin œcuménique mène nos Églises également à travers le désert. Les questions et les doutes surgissent. «Que devons-nous faire ? » Progressons-nous ?» La tentation de revenir en arrière et de retourner à l'isolement et à la captivité est toujours présente. Mais notre Dieu est avec nous dans la constance de son amour; il nous demande de laisser tout péché et toute séparation derrière nous et de boire ensemble à la fontaine de vie.

 

Prière 

Dieu, notre Père, insuffle un nouveau courage à ton peuple en marche. Tu fais naître la vie dans le désert et jaillir l'eau de la roche. Prends nos doutes et nos interrogations et rends-les féconds. Que nous-mêmes et nos Églises puissions nous aider mutuellement alors que nous te cherchons et avons soif de toi.

Sois avec nous et manifeste-nous ta présence affectueuse lorsque le chemin est pénible et que nous chancelons. Conduis-nous à l'unité que tu as voulue pour ton peuple, par Jésus Christ ton Fils et notre Seigneur.


 

Quatrième jour      Baptisés dans la vie nouvelle

«Nul, s'il ne naît d'eau et d'Esprit, ne peut entrer dans le Royaume de Dieu» (Jn 3, 5)

Gn 7, 15-23 Il ne resta que Noé et ceux qui étaient avec lui dans l'arche Ps 36 [35], 6-10 Car chez toi est la fontaine de la vie Jn 3, 1-7 «Nul, s'il ne naît d'eau et d'Esprit, ne peut entrer dans le Royaume de Dieu» 2 Co 5,16-19 Le monde ancien est passé, voici qu'une réalité nouvelle est là

 

Commentaire 

Nicodème est l'image de tous ceux qui ont la sensation d'un manque, qui ont soif du Royaume de Dieu. Cherchant une réponse, il s'adresse à Jésus qu'il va trouver de nuit. Il reconnaît en Jésus celui qui vient de la part de Dieu et il se met à le suivre dans la foi.

Le Christ offre à Nicodème, et aux autres qui cherchent comme lui, le don précieux d'une nouvelle vie. Par l'eau et par l'Esprit Saint ils sont libérés de l'empire de leurs péchés. Ils deviennent frères et sœurs de tous les baptisés. Par leur vie, par l'aide qu'ils apportent aux malades, aux opprimés et aux délaissés, ils témoignent de la richesse inestimable que donne la connaissance du Christ.

Le chemin œcuménique parcouru au cours des récentes décennies a permis aux chrétiens de devenir beaucoup plus conscients de la signification du sacrement du baptême. Par notre baptême commun, nous sommes déjà membres du même Corps du Christ et, de ce fait, «nous ne connaissons plus personne à la manière humaine». Dieu nous a tous réconciliés avec lui et nous a confié le ministère de la réconciliation.

Par leur persistance, nos divisions coupables nous ont empêchés de saisir la pleine signification et les implications de notre baptême commun. Puissions-nous puiser plus abondamment à la fontaine de la vie et apporter effectivement la réconciliation de Dieu les uns aux autres et au monde.

 

Prière 

Père, tu nous a réconciliés avec toi en Christ ton Fils. Avec lui nous avons été plongés dans les eaux du baptême et relevés par l'Esprit Saint pour partager sa vie. En lui nous sommes devenus des créatures nouvelles. Aide tous ceux qui portent son nom à se repentir de leurs péchés, à se tendre la main et à s'unir dans la plénitude de la vie. Nous te le demandons au nom de Jésus Christ notre Seigneur.

 


 

Cinquième jour     Source d'unité

Nous avons franchi la porte pour gagner une rivière (Ac 16, 13)

Ez 36, 24-28 Vous serez mon peuple et je serai votre Dieu Ps 36 [35], 6-10 Car chez toi est la fontaine de la vie Jn 17, 20-23 «Que tous soient un » Ac 16, 11-15 Nous avons franchi la porte pour gagner une rivière

 

Commentaire 

Aujourd'hui, nous rencontrons une femme appelée Lydie qui se trouve réunie avec d'autres femmes dans un lieu de prière. Pour la trouver, il nous faut franchir la porte et aller parmi des personnes qui nous sont inconnues. Là, près de la rivière, nous faisons une véritable rencontre. Le Seigneur fait s'ouvrir le cœur de Lydie pour qu'elle puisse écouter la Parole de Dieu. Elle-même et toute sa maisonnée se font baptiser et bientôt sa maison devient un lieu et un abri pour la communauté chrétienne.

Aujourd'hui aussi, nous méditons et réfléchissons sur le simple acte quotidien de l'écoute. Cet acte est essentiel toutes les fois que des chrétiens et des communautés chrétiennes se rencontrent. Alors que nous nous réunissons, nous qui provenons de différentes communautés, traditions et cultures, il nous faut écouter attentivement le témoignage des autres. Nous sommes appelés à nous écouter les uns les autres afin de comprendre et de manifester l'unité de l'Église. Cet appel ne repose pas sur notre capacité à traverser les frontières. Ce n'est pas là quelque chose que nous réalisons nous-mêmes mais qui trouve son fondement dans le baptême qui fait de nous les enfants de Dieu.

Souvent, nous ne sommes pas parvenus à vivre comme un seul peuple baptisé dans le Christ. Nous n'avons pas écouté le témoignage des autres avec patience et enthousiasme. C'est pourquoi nous prions constamment pour que Dieu nous fasse découvrir de nouveaux lieux et moyens de rencontre.

Ces rencontres ont souvent lieu au milieu d'étrangers, sans confiance réciproque, en dehors de notre vie quotidienne. Il nous faut alors pour persévérer dans l'appel du courage et de la patience lorsque des personnes de communautés chrétiennes différentes entreprennent de vivre sous le sacrement du mariage, avec les joies et les peines que cela comporte ; lorsqu'une communauté chrétienne désire accueillir une autre communauté et partager avec elle son lieu de culte ; lorsque des chrétiens vivent au côté d'une majorité non chrétienne et qu'ils tentent de faire partager la joie de leur foi en Christ.

Dans ces rencontres, sources de joies et de peines, nous sommes soutenus par la conviction que nous formons le peuple de Dieu et que nous sommes appelés à partager les dons de Dieu avec la création tout entière.

Ces rencontres ne nous appellent pas seulement à écouter mais aussi à agir. Nous avons besoin de chercher et construire de nouveaux lieux de prière pour que les chrétiens puissent vivre des rassemblements œcuméniques et œuvrer pour la réconciliation. Nous devons aussi chercher et construire des lieux où les hommes et les femmes puissent trouver refuge. Ce n'est qu'ainsi que nous nous trouverons nous-mêmes, en tant que peuple de Dieu.

 

Prière 

Dieu Saint, source d'unité, lorsque nous nous rassemblons nous te remercions pour les eaux du baptême par lesquelles tu nous as fait entrer en communion. Fais que nos Églises et nos communautés grandissent et s'épanouissent dans une seule foi et un seul baptême. Encourage-nous à témoigner du Christ dans nos rencontres quotidiennes et à montrer plus profondément l'unité de ton Église. Fais que nous restions fidèles à cette vocation durant toute notre vie. Amen.


 

Sixième jour Dieu,   source de compassion

«Je n'ai personne pour me plonger dans la piscine» (Jn 5, 7)

Ps 36 [35], 6-10 Car chez toi est la fontaine de la vie Es 42, 1-9 Je t'ai destiné à être l'alliance de la multitude, à être la lumière des nations Jn 5, 1-9 «Je n'ai personne pour me plonger dans la piscine» Ac 5, 12-16 Beaucoup de signes et de prodiges s'accomplissaient dans le peuple par la main des apôtres

 

Commentaire 

Aujourd'hui notre rencontre est celle d'un paralytique auprès de la piscine de Bethzatha. Depuis 38 ans, il est couché sur sa natte. Comme beaucoup de personnes dans ce troisième millénaire, il ne connaît peut-être pas très bien son mal et il sait qu'il ne pourra guérir par ses propres moyens. Mais aucun des siens n'est là pour l'aider. Peut-être refuse-t-il de demander l'aide d'étrangers. Jésus vient – et ne montre pas qu'il sait ce que veut l'homme. Jésus pose une question, puis il agit et apporte la guérison – en étranger, car l'homme ne sait pas qui est Jésus.

Dans les Actes, les disciples de Jésus poursuivent cette œuvre de guérison et d'assistance. Ésaïe parle du serviteur qui apporte la justice – avec douceur, sans violence. Il parle également de l'appel que Dieu nous adresse à être une lumière, à rétablir la vue et la liberté.

En tant que chrétiens, individuellement ou comme confessions, nous nous tenons peut-être loin de la plénitude de vie à laquelle Dieu nous a destinés. Peut-être ignorons-nous ce qui nous fait défaut. Notre chemin vers une réelle plénitude exige que nous demandions l'aide de Dieu et l'aide d'autres personnes et d'autres confessions – qui pourraient nous être étrangères pour le moment.

Quand nous apportons la justice, la santé et l'épanouissement aux autres, suivons-nous l'exemple de Jésus en demandant à ceux que nous voulons aider ce qu'ils désirent ? en agissant avec douceur et avec discrétion ? en traitant les autres avec égalité, sans tenir compte de leur race, de leur position, de leurs croyances ni de leur sexe ? et faisons-nous appel à l'Esprit du Christ pour nous aider dans ce travail ?

 

Prière 

Dieu de compassion, accorde-nous l'humilité de rechercher ce dont nous avons besoin pour nous conduire à la plénitude de la vie ; pour reconnaître dans l'étranger ton Esprit en action. Renouvelle-nous ton appel à apporter une aide compatissante dans le monde que tu as créé. Nous prions particulièrement pour les minorités confessionnelles au-dedans et au-dehors des structures œcuméniques; pour les minorités raciales et culturelles en Europe ; pour ceux qui n'ont personne "pour les plonger dans la piscine". Donne-nous la force de suivre l'exemple de Jésus, au nom de qui nous te prions. Amen.


 

 

Septième jour       Les fruits de la nouvelle vie

Il est comme un arbre planté près des ruisseaux : il donne du fruit en sa saison (Ps 1, 3)

Ps 1, 1-6 Il est comme un arbre planté près des ruisseaux: il donne du fruit en sa saison Ps 36 [35], 6-10 Car chez toi est la fontaine de la vie Mt 13, 3-9 «D'autres sont tombés dans la bonne terre et ont donné du fruit» Ep 3, 14-21 Enracinés et fondés dans l'amour

 

Commentaire 

L'image de l'arbre planté près d'un cours d'eau nous montre l'origine de la nouvelle vie et son épanouissement. Une vie ardente ne peut exister sans sources de vie. Les arbres ayant besoin d'eau et de racines, le Psaume évoque la Torah, la Parole de Dieu comme fontaine principale pour la vie du peuple de Dieu.

La Parole de Dieu est comme de l'eau fraîche, comme une fontaine continue qui inspire les Églises et la vie des chrétiens. Ce n'est pas une parole morte, c'est une parole forte et vivante et qui porte des fruits. Elle donne confiance, stabilité et orientation, persévérance et liberté.

Dans la mesure où elle transforme notre vie et nos actions, elle est semblable à une semence qui surgit de terre, à un arbre qui fleurit et donne des fruits.

La Bible est un don que nous devons partager avec d'autres. En tant que chrétiens de traditions et de cultures différentes, nous sommes appelés à nous unir et à apprendre toujours plus à écouter ce que la Bible nous dit aujourd'hui. Nous ferons alors des découvertes surprenantes et nous y trouverons une inspiration mutuelle. Lorsque la communauté des croyants écoute la même Parole, les résultats ne manquent pas. La Parole nous unit et nous exhorte à agir ensemble dans le même Esprit. Plus nous serons profondément enracinés en Christ et plus nous agirons avec conviction et dans un but précis, par exemple pour les droits des démunis, pour la protection et la dignité de la vie, pour la sauvegarde de la création, pour la solidarité avec les pauvres et pour la réconciliation dans la non-violence.

De cette façon grandissent parmi nous les fruits de la nouvelle vie. Ainsi, dans ce monde déchiré, nous devenons un signe prometteur que Dieu restaure sa création.

 

Prière 

Dieu, source de vie, nous te remercions de ta parole vivifiante. Fais qu'elle ait place parmi nous et donne de bons fruits. Fais qu'en partageant la Bible, nous découvrions que ta Parole est un lien d'unité et une source d'action commune. Soutiens ceux qui travaillent à la traduction et à la diffusion de la Bible. Nous prions afin que nos paroles et nos actions rendent visibles tes paroles et tes actions. Donne-nous la force de vivre toujours plus selon ta volonté. Amen.

 


 

Huitième jour       Dieu, source de l'espérance

«À celui qui a soif, je donnerai de la source d'eau vive» (Ap 21, 6)

Ps 36 [35], 6-10Car chez toi est la fontaine de la vie Ez 47, 6-12« Leur feuillage ne se flétrira pas et leurs fruits ne s'épuiseront pas » Jn 4, 7-14Une source jaillissante en vie éternelle Ap 21, 1-7La source d'eau vive

 

Commentaire

Ces paroles sont certaines et véridiques » : la vie nouvelle en Christ est librement proposée à tous à travers la grâce de Dieu. L'eau vive, que nous avons célébrée pendant cette Semaine de Prière pour l'Unité des Chrétiens, est un don de Dieu librement proposé à tous. Le salut n'est pas quelque chose que nous pouvons nous procurer ou que nous puissions « mériter » ; et personne, aucune Église, n'a un monopole d'accès à la source de vie, Jésus Christ notre Seigneur. Pour ceci, nous faisons louange à Dieu.

Mais c'est un don que chacun de nous doit accepter et faire sien. Chacun de nous doit décider comment il veut répondre à la proposition de Dieu d'une nouvelle vie en Christ. Mais ceci ne veut pas dire que la vie chrétienne soit une affaire solitaire. En nous approchant du Christ, nous nous approchons les uns des autres. Nous entrons dans la fraternité de ceux qui, au cours des siècles, partout dans le monde, ont reconnu le Christ comme le Seigneur de leurs propres vies, de l'Église et de la création tout entière. Nous sommes reliés à ceux qui appartiennent au Christ, quelles que soient les incompréhensions ou différences qui puissent diviser nos diverses confessions. Pour ceci, nous faisons louange à Dieu.

Christ nous propose « une source jaillissant en vie éternelle ». Notre espoir se fonde sur la promesse de la vie nouvelle : le renouvellement de nos propres vies, de toutes les Églises, et le renouvellement de toute la création.

Nous savons que nous nous appartenons les uns aux autres par notre baptême commun. Nous avons soif d'unité dans la vie de nos Églises : par le partage de la confession de foi, du témoignage, du service pour parvenir un jour à l'unique table de Notre Seigneur. Nous savons que nous devons travailler ensemble vers cette unité. Et nous attendons, avec ardeur et espérance, les surprises que l'Esprit Saint garde certainement en réserve pour nous.

 

Prière 

Dieu, source d'espérance, Nous te louons Nous te rendons grâce pour ton salut donné en Christ. Nous te rendons grâce pour tous nos frères et nos sœurs par l'unique baptême en Christ, pour tous ceux, qui font appel à toi, source et dispensateur de vie. Nous te rendons grâce pour l'espérance d'une vie nouvelle en Christ pour nous-mêmes, pour nos Églises, pour toute la création. Nous te rendons grâces pour nous avoir faits «un». Nous aspirons à vivre comme un. Pardonne nos divisions et donne-nous de l'énergie dans notre effort pour les surmonter. Dans la joie de la résurrection pour la vie éternelle, nous te prions. Amen.

 


 

Appendice

Prières – Hymnes

 

Ces prières sont proposées par le groupe œcuménique ayant préparé le premier projet de la « Prière 2002 » et sont publiées sous sa responsabilité. Elles proviennent du livret des célébrations pour l'assemblée œcuménique de Graz (23-29 juin 1997) et ont été traduites de l'allemand (W. Nausner, H. Beigelböck [Ed. ], Words and Songs of Reconciliation and Praise, Graz 1997). Nous les publions avec l'aimable autorisation du Conseil des Conférences Episcopales Européennes et de la Conférence des Églises Européennes et précisons qu'elles peuvent être également reproduites dans les textes diffusés après adaptation au niveau local.

L : Enflamme nos cœurs d'amour pour toi, ô Christ notre Dieu, afin qu'à sa flamme nous t'aimions de tout notre cœur, de toute notre pensée, de toute notre âme, et de toute notre force, et nos prochains comme nous-mêmes, afin qu'en gardant tes commandements nous te glorifions, toi de qui procède tout don excellent.

L : Ne te souviens pas des choses anciennes. Ne regarde pas aux choses du passé. Voici, je fais toutes choses nouvelles: Voici que cela arrive - ne le perçois-tu pas? 

A : Dieu, nous attendons. Fais en nous chose nouvelle.

L : J'ouvrirai un chemin dans le désert, dans le désert je ferai couler des courants d'eau. Tout vallon sera relevé et toute montagne et toute colline seront rabaissées. 

A : Dieu, nous attendons. Fais en nous chose nouvelle.

L : Dans le désert dégagez un chemin pour le Seigneur; nivelez dans la steppe une chaussée pour notre Dieu. Voici mon serviteur, mon élu; j'ai mis mon Esprit sur Lui – lui ne s'étiolera pas, lui ne ploiera pas, jusqu'à ce qu'il ait imposé sur la terre le jugement, et les îles seront dans l'attente de ses lois. 

A : Dieu, nous attendons. Fais en nous chose nouvelle.

L : Chantez au Seigneur un chant nouveau, chantez au Seigneur, terre entière. Louez le Seigneur, tous les peuples.

L : Demandons le pardon de Dieu et de nos prochains pour les divisions qui ont fait obstacle au témoignage chrétien. Seigneur, nous avons péché contre toi et contre nos prochains. 

A : Seigneur, aie pitié.

L : Ô Christ, nos divisions sont contraires à ta volonté et nous ont empêchés de témoigner ensemble. 

A : Christ, aie pitié.

L : Seigneur, nous ne t'avons pas suffisamment aimé à travers nos frères et sœurs, créés à ton image mais différents de nous. 

A : Seigneur, aie pitié.

L : Dieu, toi qui nous a créés, empêche-nous d'errer loin les uns des autres. Comble l'attente de nos cœurs et nos légitimes requêtes; réunis-nous bientôt dans une sainte Eglise par ton fils Jésus Christ qui vit et règne en communion avec toi et avec l'Esprit Saint de toute éternité et pour toute éternité.

L : Je te loue, Christ. Tu es auprès de nous chaque jour sur cette terre. Sûr devient le sol sur lequel je me tiens. Tu es la lumière du monde, et je reçois de ta lumière. Ainsi s'éclaire ma nuit.

Tu es la voix qui appelle mon nom, comme le son originel de la tempête des commencements.

Tu es la source de la vie. Je la puise en toi jusqu'à ce que je devienne moi-même source d'où jaillit la vie éternelle.

La beauté m'environne, tu es au-dessus de moi, et au-dessous de moi, Dieu de beauté. Je suis tout entier en toi. Comme enfant tu m'as appelé. Depuis ce moment je t'entends. Et dans ma vieillesse je vais ton chemin le cœur en paix.

J'essaie mon chant. Je le chante dans le vent et je le fais retentir pour toi.

L : Dieu Trois-en Un, nous nous présentons devant toi avec le profond désir d'une vraie communauté entre jeunes et vieux, hommes et femmes et riches et pauvres, entre toutes les nations. Nous désirons surmonter les divisions entre chrétiens. Aide-nous à surmonter les nombreuses barrières que nous érigeons. Aide nous à dissiper les suspicions 

A : afin que nous voyions les bonnes intentions de ceux que nous rencontrons. 

L : Aide-nous à mettre de côté nos propres incertitudes 

A : afin que nous puissions prendre en compte la dignité des autres.

L : Aide-nous à rejeter nos peurs 

A : afin que nous puissions apaiser les peurs des autres.

L : Aide-nous à surmonter notre propre orgueil 

A : afin que nous puissions aimer nos prochains comme nous-mêmes.

L : Accorde-nous le don de la vraie communion dans la réconciliation avec les autres. 

A : Amen.

L : Dieu de bonté, je pense devant toi à tous les hommes pour qui la nuit vient. Je te demande la force pour tous ceux qui sont en ce moment en chemin ou qui font leur travail. Je te demande d'être proche des malades, des déprimés, des délaissés, des prisonniers.

Tu veilles avec ceux qui veillent. Tu es le sommeil de ceux qui dorment, et ceux qui meurent vivent en toi.

Reste avec nous, Dieu, car la nuit s'approche et le jour décline. Reste avec nous et avec tous les hommes. Reste avec nous au soir du jour, au soir de la vie, au soir du monde.

Reste avec nous par ta grâce et ta bonté, par ta Parole et ton Sacrement, par ta consolation et ta bénédiction.

Reste avec nous lorsque vient sur nous la nuit du deuil et de la peur, la nuit du doute et de l'incertitude, la nuit de la mort. Reste avec nous et avec tous tes enfants pour le temps et pour l'éternité.

Dieu, que nous ne rendions pas vaine ta fidélité. Aide-nous a accepter le message du pardon et à vivre chaque jour nourris de ton amour et de ta miséricorde infinis.

Dans la croix du Christ tu t'es réconcilié avec nous; que nous vivions réconciliés les uns avec les autres, afin que ton Eglise soit un exemple de la vraie paix.

Donne-nous la force de nous aider les uns les autres à construire la vie nouvelle que tu nous a donnée en Jésus Christ.

Mais avant tout fais connaître ton amour à ceux qui souffrent, qui sont abandonnés et persécutés. Par ton aide, sois proche d'eux, sois pour eux lumière et espérance.

Dieu de la réconciliation, Dieu de paix, entends notre prière, par Jésus Christ. Amen.

Jésus Christ, Fils de Dieu, qui nous fait connaître le père céleste, fais de nous tes disciples.

Enseigne-nous a faire toute chose sous ton regard. Fais de nous tes enfants. Donne-nous la force de faire ta volonté et de garder tes commandements.

Que tout ce qui est bon et beau dans le monde te rappelle en nous. Fais-nous voir dans les pécheurs le reflet de nos propres pêchés.

Apprends-nous à voir des frères et des sœurs en ceux qui ne pensent pas comme nous, qui ont d'autres croyances religieuses ou pas de croyance du tout.

Rappelle-nous la brièveté de la vie, afin que la pensée de la mort devienne pour nous une incitation à la diligence et au service. Rends-nous capables de pardon, d'amour et de don.

Enseigne-nous une vie de prière. Accorde-nous dès maintenant d'être des relais de ton royaume.

Apprends-nous à haïr le péché, mais non le pécheur. Donne-nous la force d'être tes témoins. Ne nous laisse pas devenir vains, mesquins et stériles.

Sois pour nous l'Alpha et l'Oméga dans cette vie et pour l'éternité. Fais de nous tes disciples. Amen.


 

 

L'œcuménisme en Europe

 

Cet exposé de la situation œcuménique en Europe a été préparé par le groupe œcuménique local. Il est présenté ici sous sa propre responsabilité.

Durant des siècles, la culture européenne a été marquée par le christianisme. Mais, inversement, les diverses cultures nationales ont aussi influencé les Églises. La division des Églises, à la fin du Ier millénaire, entre chrétienté occidentale et chrétienté byzantine de l'Est de l'Europe, ainsi que la séparation, au XVIe siècle, entre Église catholique romaine et Églises protestantes ont eu des origines tant théologiques qu'éthiques et culturelles. Il en est résulté une situation ecclésiale marquée par de profondes différences dans les diverses régions du continent: des Églises qui, en un pays, sont absolument majoritaires, constituent en un autre une étroite minorité.

Depuis le XVIe siècle, ce sont aussi leurs divisions que les Églises européennes ont exportées vers d'autres continents, à travers la Mission. Le mouvement œcuménique moderne fait que toutes les Églises d'Europe se sentent la responsabilité de permettre un renouveau de cette histoire et de progresser vers plus de communion.

Au lieu d'une simple coexistence ou d'un face à face des Églises, où les différences dans le domaine de la foi jetaient le soupçon sur les aspects communs, on souligne aujourd'hui la communion donnée dans le Christ par le Dieu Trinitaire, et c'est à cette lumière que sont éclairées et jugées les anciennes différences théologiques.


 

Expériences œcuméniques 

La Communion entre Églises de l'Est et Églises de l'Ouest a été approfondie par de nombreuses rencontres et dialogues, tant entre l'Église catholique romaine et les Églises orthodoxes qu'entre les Églises réformées et les Églises orthodoxes orientales.

Du point de vue œcuménique, la Déclaration sur les différences christologiques entre Églises orthodoxes et Églises préchalcédoniennes (1993) est extrêmement significative.

Les Églises orthodoxes et les Églises évangéliques issues de la Réforme ont fondé, en 1959, la Conférence des Églises européennes (KEK), pour favoriser le témoignage commun et le service commun des Églises dans la société européenne. C'est en Europe précisément qu'onze ans auparavant avait été fondé le Conseil œcuménique des Églises.

Les relations catholiques-évangéliques se sont fondamentalement modifiées depuis quelques années. Lors du jubilé de la Confession d'Augsbourg - la confession de foi luthérienne la plus significative de 1530 -, un document commun a été élaboré: «Tous sous un unique Christ». Presque partout en Europe, des échanges réguliers se manifestent par des célébrations œcuméniques et une collaboration à de multiples niveaux. Les pays d'Europe centrale, où la diversité confessionnelle est considérable, exercent en cela un rôle de pionniers. La «Déclaration commune sur la Justification», signée par la Fédération luthérienne mondiale et l'Église catholique romaine, en 1999, mérite qu'on lui accorde une grande attention.

Le protestantisme, fractionné entre diverses Églises, cherche et trouve de plus en plus son unité au sein du mouvement œcuménique. Dans la Concorde de Leuenberg, signée en 1973, les Églises luthériennes, réformées, et unies d'Europe se reconnaissent mutuellement et se déclarent en «communion de chaire et d'autel». Les Églises méthodistes se sont rattachées ultérieurement à la Communion ecclésiale de Leuenberg. Les Églises anglicanes ont conclu des accords de reconnaissance réciproque avec l'Église évangélique d'Allemagne (Meissen, 1988), avec les Églises luthériennes scandinaves et baltes (Porvoo, 1994), et avec les Églises évangéliques de France (Reuilly, 1999).


 

Structures œcuméniques 

Ces approches œcuméniques, significatives du point de vue de l'histoire des Églises, doivent à présent être reçues et vécues dans tout le peuple de Dieu. Pour cela, il faut que les institutions ecclésiales européennes travaillent davantage ensemble au plan œcuménique (diaconie et travail social, services de la paix, services des femmes, des hommes et des jeunes, etc.).

Les relations étroites, qui existent depuis le mouvement missionnaire avec des Églises extérieures à l'Europe, sont source de réflexion pour les Églises européennes. Les partenariats d'Église à Église, et aussi de paroisse à paroisse, stimulent l'œcuménisme.

En presque tous les pays d'Europe, existent des conseils nationaux d'Églises, avec une participation croissante de l'Église catholique romaine. Au plan de l'œcuménisme local, et surtout en de nombreux foyers mixtes confessionnels, se vit souvent une expérience spirituelle qui encourage le mouvement œcuménique.

Mais des freins œcuméniques évidents existent aussi. Beaucoup de chrétiens et d'Églises vivent fréquemment en se satisfaisant de peu pour eux-mêmes.

«L'œcuménisme est bon et beau. Mais c'est tellement plus beau quand nous sommes seuls». Ce témoignage, recueilli après une célébration œcuménique, montre qu'une ouverture et une spiritualité œcuméniques sont encore plus nécessaires qu'auparavant.


 

Les Églises face à un nouvel engagement 

L'Europe doit faire face à de grandes tâches qui nécessitent d'avancer avec plus d'ardeur vers la réconciliation entre Églises.

Depuis 1989, le tournant politique qu'a connu l'Europe a ouvert une nouvelle étape de relations entre Églises de l'Est et Églises de l'Ouest. Car, le fait que les Églises aient connu en même temps des histoires différentes, a amené entre elles tout un poids de méconnaissance, d'incompréhension et de méfiances réciproques.

Les Églises d'Europe ont conscience d'avoir une nouvelle responsabilité face aux grands problèmes de notre temps tels que: la vie commune dans la diversité des cultures, des peuples et des religions, en particulier dans la rencontre avec l'Islam; la question du sens de la vie; la rencontre des nouveaux groupes ou mouvements religieux qui surgissent en dehors des Églises; l'échange de dons entre religions du monde; les questions relevant des droits de l'homme, depuis les possibilités du génie génétique comme le clônage jusqu'aux questions nouvelles ayant trait à la constitution de la famille et à l'environnement, etc.

La constitution de l'Union européenne exige la présence vigilante des Églises, surtout pour tout ce qui touche à l'éthique et à la culture. Les Églises veillent à ce que l'unité de l'Europe se fasse toujours dans la perspective d'un échange équitable avec les autres continents du globe.

Ce n'est qu'ensemble que les Églises d'Europe pourront faire face à ces grands défis.


Collaboration entre la KEK et le CCEE 

La Conférence des Églises européennes (KEK) rassemble 126 Églises anglicanes, protestantes, orthodoxes et vieilles catholiques. Le Conseil des Conférences épiscopales d'Europe (CCEE) rassemble les 34 conférences épiscopales du continent. La KEK et le CCEE représentent, chacun pour leur part, à peu près la moitié des chrétiens d'Europe.

La collaboration entre les deux instances constitue une véritable réalité œcuménique en Europe. Elle a débuté en 1971 et a conduit à de nombreuses rencontres communes comme celles de Chantilly, Riva del Garda/Trente, Erfurt, Saint-Jacques-de-Compostelle, Assise, et à des sommets tels que deux rassemblements œcuméniques européens (ROE).

Le ROE du 1989, à Bâle (Suisse) réunissait, pour la première fois en notre continent, tous les chrétiens sur le thème: Paix et justice pour toute la création.

En 1997, se sont rencontrés, dans la ville autrichienne de Graz, plus de 10.000 délégués de toutes les Églises d'Europe et d'environ 200 Églises et conférences épiscopales, sur le thème: Réconciliation, don de Dieu et source de vie nouvelle.

Le comité commun «Islam en Europe» noue un réseau de rencontres avec l'Islam: réciprocité, mariages mixtes, relations entre religion et nation, prière dans les religions et entre religions.

La commission «Église et société» de la KEK et de la Commission des Épiscopats (catholiques) de la Communauté européenne (COMECE) tiennent l'une et l'autre leurs séances à Bruxelles et accompagnent les travaux des institutions politiques européennes.

Dans la semaine de Pâques 2001, cent responsables et délégués des Églises et mouvements œcuméniques et cent jeunes se sont rencontrés, en France, à Strasbourg, pour un échange entre générations et pour définir des orientations pour le début du troisième millénaire.

Les Églises d'Europe sont engagées depuis plusieurs années dans un projet exigeant et riche de perspective: la CHARTE ŒCUMÉNIQUE pour l'Europe. Celle-ci entend permettre aux Églises de préciser les buts qu'elles veulent atteindre et de déterminer des règles pour faire route ensemble.


 

Perspectives d'avenir 

Le ROE de Graz a décrit les défis qui s'offrent aux Églises pour avancer vers l'unité visible:

la nécessité d'une spiritualité et d'une culture œcuméniques, qui conduisent sans cesse les fidèles au cœur de la Bonne Nouvelle; l'élargissement de cette culture œcuménique à tout le peuple des croyants; l'ouverture d'un nouvel espace œcuménique, qui puisse accueillir les familles confessionnelles dans leur originalité, mais aussi de nouvelles Églises de l'Est et de l'Ouest de l'Europe, du Nord et du Sud de la terre. Cet espace devra être affranchi des obstacles liés à l'histoire, à la culture, à la psychologie et au droit, pour permettre un véritable dialogue théologique; l'approfondissement du dialogue, afin qu'il n'y ait aucune contradiction entre le concept de dialogue et le concept de vérité; le développement d'un œcuménisme qui se traduise par la vie, les gestes d'amour, les rencontres et l'humilité du service, afin que chacun puisse avoir part aux dons de tous.


 

Quelques dates importantes dans l'histoire de la «Prière pour l'unité» et de la «Semaine de prière»

 

1740 environ Écosse En Écosse, naissance d'un mouvement pentecôtiste avec des liens en Amérique du Nord, dont le message pour le renouveau de la foi appelle à prier pour toutes les Églises et avec elles.

1820 James Haldane Stewart Le Révérend James Haldane Stewart publie : « Conseils pour l'union générale des chrétiens, en vue d'une effusion de l'Esprit » (Hints for the outpouring of the Spirit).

1840 Ignatius Spencer Le Révérend Ignatius Spencer, un converti au catholicisme romain, suggère une « Union de prière pour l'unité ».

1867 Lambeth La première assemblée des évêques anglicans à Lambeth insiste sur la prière pour l'unité, dans l'introduction à ses résolutions.

1894 Léon XIII Le Pape Léon XIII encourage la pratique de l'Octave de la Prière pour l'unité dans le contexte de la Pentecôte.

1908 Paul Wattson Célébration de « L'Octave pour l'unité de l'Église » à l'initiative du Révérend Père Paul Wattson.

1926 Foi et Constitution Le Mouvement « Foi et Constitution » commence la publication de « Suggestions pour une Octave de prière pour l'unité des chrétiens ».

1935 Paul Couturier En France, l'abbé Paul Couturier se fait l'avocat de la « Semaine universelle de prière pour l'unité des chrétiens sur la base d'une prière conçue pour l'unité que veut le Christ, par les moyens qu'Il veut ».

1958 « Unité chrétienne » Le Centre « Unité chrétienne » de Lyon (France) commence à préparer le thème pour la Semaine de prière en collaboration avec la Commission « Foi et Constitution » du Conseil Œcuménique des Églises.

1964 Le deuxième Concile du Vatican Le Décret sur l'oecuménisme du deuxième Concile du Vatican souligne que la prière est l'âme du mouvement œcuménique, et encourage la pratique de la Semaine de Prière.

1966 Foi et Constitution et le Secrétariat pour l'unité La Commission « Foi et Constitution » et le Secrétariat pour l'unité des chrétiens (maintenant Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens) de l'Église catholique décident de préparer ensemble le texte pour la Semaine de Prière de chaque année.

1968 Pour la première fois, la « Prière pour l'unité » est célébrée sur la base des textes élaborés en collaboration entre « Foi et Constitution » et le Secrétariat pour l'unité des chrétiens.

1994 Texte préparé en collaboration avec l'YMCA et l'YWCA. Semaine de prière pour l'unité des chrétiens


 

Thèmes 1968 - 2002

 

C'est en 1968 que débuta officiellement la collaboration entre la Commission Foi et Constitution du COE et le Conseil Pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens pour la préparation de ces textes.

1968 «Pour la louange de sa gloire» (Ep 1,14)

1969 «Appelés à la liberté» (Ga 5,13) (Réunion préparatoire à Rome, Italie)

1970 «Nous sommes les coopérateurs de Dieu» (1 Co 3,9) (Réunion préparatoire au Monastère de Niederaltaich, République Fédérale d'Allemagne)

1971 «... et la communion du Saint-Esprit» (2 Co 13,13) (Réunion préparatoire à Bari, Italie)

1972 «Je vous donne un commandement nouveau» (Jn 13,34) (Réunion préparatoire à Genève, Suisse)

1973 «Seigneur, apprends-nous à prier» (Lc 11,1) (Réunion préparatoire à l'Abbaye de Montserrat, Espagne)

1974 «Que tous confessent : Jésus Christ est Seigneur» (Ph 2,1-13) (Réunion préparatoire à Genève, Suisse) (En avril 1974, une lettre fut adressée aux Églises-membres ainsi qu'à d'autres parties intéressées à la création de groupes locaux pouvant participer à la préparation du livret de la Semaine de Prière. Un groupe australien fut le premier à s'engager concrètement en préparant en 1975 le projet initial de livret pour la Semaine de Prière).

1975 «La volonté du Père : tout réunir sous un seul Chef, le Christ» (Ep 1,3-10) (Projet de texte élaboré par un groupe australien. Réunion préparatoire à Genève)

1976 «Appelés à devenir ce que nous sommes» (1 Jn 3,2) (Projet de texte élaboré par la Conférence des Églises des Caraïbes. Réunion préparatoire à Rome, Italie.)

1977 «L'espérance ne déçoit pas» (Rm 5,1-5) (Projet de texte élaboré au Liban, en pleine guerre civile. Réunion préparatoire à Genève.)

1978 «Vous n'êtes plus des étrangers» (Ep 2,13-22) (Projet de texte élaboré par un groupe œcuménique de Manchester, Angleterre.)

1979 «Soyez au service les uns des autres pour la gloire de Dieu» (1 P 4,7.11) (Projet de texte élaboré en Argentine. Réunion préparatoire à Genève.)

1980 «Que ton Règne vienne ! » (Mt 6,10) (Projet de texte élaboré par un groupe œcuménique de Berlin, République Démocratique d'Allemagne. Réunion préparatoire à Milan, Italie.)

«Un seul Esprit - des dons divers - Un seul corps» (1 Co 12,3b-13) (Projet de texte élaboré par les Pères de Graymoor, USA. Réunion préparatoire à Genève.)

1982 «Que tous trouvent leur demeure en toi, Seigneur» (Ps 84) (Projet de texte élaboré au Kenya. Réunion préparatoire à Milan, Italie.)

1983 «Jésus Christ - Vie du monde» (1 Jn 1,1-4) (Projet de texte élaboré par un groupe œcuménique d'Irlande. Réunion préparatoire à Céligny [Bossey], Suisse.)

1984 «Appelés à l'unité par la Croix de notre Seigneur» (1 Co 2,2 et Col 1,20) (Réunion préparatoire à Venise, Italie.)

1985 «De la mort à la Vie avec le Christ» (Ep 2,4.7) (Projet de texte élaboré en Jamaïque. Réunion préparatoire à Grandchamp, Suisse.)

1986 «Vous serez mes témoins» (Ac 1,6.8) (Textes proposés en Yougoslavie [Slovénie]. Réunion préparatoire en Yougoslavie.)

1987 «Unis dans le Christ, une nouvelle création» (2 Co 5,17-6,4a) (Projet de texte élaboré en Angleterre. Réunion préparatoire à Taizé, France.)

1988 «L'Amour de Dieu bannit la crainte» (1 Jn 4,18) (Projet de texte élaboré en Italie. Réunion préparatoire à Pinerolo, Italie.)

1989 «Bâtir la communauté : un seul corps en Christ» (Rm 12,5-6a) (Projet de texte élaboré au Canada. Réunion préparatoire à Whaley Bridge, Angleterre.)

1990 «Que tous soient un... afin que le monde croie» (Jn 17) (Projet de texte élaboré en Espagne. Réunion préparatoire à Madrid, Espagne.) 1991 «Nations, louez toutes le Seigneur» (Ps 17 et Rm 15,5-13) (Projet de texte élaboré en Allemagne. Réunion préparatoire à Rotenburg an der Fulda, République Fédérale d'Allemagne.)

1992 «Je suis avec vous... allez donc» (Mt 28,16-20) (Projet de texte élaboré en Belgique. Réunion préparatoire à Bruges, Belgique.)

1993 «Porter le fruit de l'Esprit pour l'unité des chrétiens» (Ga 5,22-23) (Projet de texte élaboré au Zaïre. Réunion préparatoire près de Zurich, Suisse.)

1994 «La maison de Dieu : appelés à n'avoir ‘qu'un cœur et qu'une âme'» (Ac 4,32) (Projet de texte élaboré en Irlande. Réunion préparatoire à Dublin, Irlande.)

1995 « Koinônia : communion en Dieu et entre nous » (Jn 15,1-7) (Réunion préparatoire à Bristol, Angleterre.)

1996 «Voici, je me tiens à la porte et je frappe» (Ap 3,14-22) (Projet de texte élaboré au Portugal. Réunion préparatoire à Lisbonne, Portugal.)

1997 «Au nom du Christ... laissez-vous réconcilier avec Dieu» (2 Co 5,20) (Projet de texte élaboré en Scandinavie. Réunion préparatoire à Stockholm, Suède.)

1998 «L'Esprit aussi vient en aide à notre faiblesse» (Rm 8, 14-27) (Projet de texte élaboré en France. Réunion préparatoire à Paris, France.)

1999 «Ils seront ses peuples et lui sera le Dieu qui est avec eux» (Ap 21, 3) (Projet de texte élaboré en Malaisie. Réunion préparatoire au Monastère de Bose, Italie.)

2000 « Béni soit Dieu... qui nous a bénis en Christ» (Ep 1, 3-14) (Projet de texte élaboré par le Conseil des Églises du Moyen-Orient. Réunion préparatoire au Sanctuaire de La Verna, Italie.)

2001 «Je suis le chemin et la vérité et la vie» (Jean 14, 1-6) (Projet de texte élaboré en Roumanie. Réunion préparatoire à la Casa de Odihna, Roumanie.)

2002 « Car chez toi est la fontaine de la vie » (Ps 36 [35], 10) (Projet de texte élaboré par le Conseil des Conférences Épiscopales Européennes (CCEE) et la Conférence des Églises Européennes (CEC). Réunion préparatoire au Centre œcuménique d'Ottmaring (Augsburg, République Fédérale d'Allemagne).

 

 

 

top