The Holy See
back up
Search
riga

COMMISSION  POUR LES RELATIONS RELIGIEUSES AVEC LE JUDAÏSME

LA CINQUIÈME RÉUNION DU COMITÉ  INTERNATIONAL DE LIAISON

Jérusalem, 1-3 mars 1976

I.

L'Osservatore romano du 26 février 1976 a annoncé la réunion de Jérusalem en ces termes:

« Du premier au trois mars prochain se déroulera à Jérusalem la cinquième rencontre du Comité international de liaison entre l'Eglise catholique et le Judaïsme. Constitué à Rome en décembre 1970, ce comité s'est déjà réuni quatre fois: à Paris, en décembre 1971; à Marseille, en décembre 1972; puis à Anvers, en décembre 1973; enfin à Rome, en janvier 1975.

Les réunions de travail se tiendront au Centre Martin Buber de l'Université hébraïque de Jérusalem sur le Mont Scopus, sur un territoire qui a été israélien dès l'origine. Leur thème sera le suivant:  “Bilan de dix années de relations entre l'Eglise catholique et le Judaïsme. Réflexion critique sur ce qui a été fait après la Déclaration Nostra Aetate, en vue d'en dégager des enseignements et des projets pour l'avenir”.

Ce thème a été précisé au cours des réunions préparatoires tenues à Rome en mars et à Genève en octobre 1975. Deux rapports serviront de base aux discussions: l'un du rabbin Henry Siegman, vice-président exécutif du " Synagogue Council of America ", et l'autre du P. Laurentius Klein, Abbé de la Dormition. Après les exposés des deux rapporteurs, les membres du Comité de liaison et les experts procéderont à une réflexion en commun visant à aboutir à des conclusions précises.

Comme d'habitude, il a été prévu aussi un échange d'informations sur les problèmes d'intérêt commun et aussi un échange de vues sur les événements et faits récents au libre choix des délégations.

Le programme de la réunion prévoit en outre une visite officielle et protocolaire à Yad-Vashem, mémorial aux victimes de la déportation, et une visite officielle de courtoisie au Grand-Rabbinat.

Les réunions de travail se dérouleront sans public et sans journalistes. On prévoit de les conclure par un communiqué de presse commun.

Avant que commence la réunion proprement dite, les deux délégations, ainsi qu'une délégation du  Conseil Œcuménique des Eglises qui terminera le jeudi 27 février sa réunion annuelle avec le Judaïsme, passeront deux journées au Kibbutz religieux Lavi, près de Nazareth, où leur seront présentés divers aspects de la vie religieuse israélienne. La délégation catholique passera à Nazareth la journée du dimanche 29 .

II

L'Osservatore Romano du 14 mars 1976 a rendu compte de la réunion de Jérusalem de la façon suivante :

Comme ce journal l'a annoncé le 26 février dernier, la réunion du Comité international de liaison entre Juifs et Catholiques s'est tenue à Jérusalem du 1er au 3 de ce mois. Il s'agissait de la cinquième rencontre de ce Comité judéo-catholique depuis sa création en 1970. Les réunions précédentes avaient eu lieu à Paris, Marseille, Anvers et Rome.

Des informations fournies à la presse à la fin de cette réunion, on peut dégager les données suivantes sur son déroulement:

Le thème principal de cette réunion a consisté en une évaluation commune des développements les plus importants des rapports entre Juifs et Catholiques après la publication de la Déclaration conciliaire Nostra Aetate qui, dans son n. 4, traite des rapports entre l'Eglise catholique et le Judaïsme. Pour introduire ce théme d'étude, au cours de la première séance, deux des participants, l'un juif et l'autre catholique, ont présenté leurs rapports respectifs.

Du côté juif, le rabbin Henry Siegman, vice-président exécutif du “ Synagogue Council of America”", a souligné que la publication par le Saint-Siège, en janvier 1975, des  “ Orientations et suggestions pour l'application de la Déclaration conciliaire Nostra Aetate n. 4 ", a constitué un décisif pas en avant. Le rabbin Siegman a ensuite relevé, entre autres choses, la façon différente dont chaque partie s'engage dans le dialogue: les Juifs partent d'une perspective plutôt historique; les Catholiques accentuent plus les points de vue proprement théologiques.

Le rapport initial catholique fut proposé par le P. Laurentius Klein, Abbé de l'Abbaye bénédictine de la Dormition sur le Mont Sion. Il mit en lumière les diverses difficultés que rencontrent  catholiques et Juifs dans leur effort de compréhension réciproque, y compris celles qui proviennent de la différence des points de vue culturels et philosophiques selon les quels est envisagée l'idée de religion. Le P. Klein ajouta que l'on remarque souvent une attention excessive de chaque partie à ses propres problèmes et un manque de sensibilité pour ceux de l'autre partie. En conclusion, il insista sur l'importance que pourrait avoir des échanges concernant les diverses expériences spirituelles vécues de part et d'autre.

Les membres et experts des deux délégations intervinrent au cours de la discussion qui suivit. A son terme, on s'accorda de façon expresse sur la nécessité de creuser plus à fond les thèmes traités, en commençant pas examiner les concepts de " mission " et de " témoignage " ainsi que leur impact sur le dialogue judéo-chrétien.

Cette partie du programme étant terminée, on passa comme prévu à l'échange d'informations sur des affaires d'intérêt commun . Nous soulignons ici ceux qui par leur caractère religieux rentrent directement dans les perspectives de la rencontre: les possibilités ouvertes pour promouvoir la liberté religieuse et les autres droits de l'homme à partir de la Conférence  d'Helsinki et de la Convention des Nations Unies sur les droits civils et politiques, qui entrera en vigueur le 23 de ce mois; l'intérêt d'organiser des rencontres au niveau local et au niveau national, mais aussi au niveau régional comme celle qui s'est déroulée à Bogotà le 8 et le 9 février dernier entre des représentants du Département œcuménique du Conseil épiscopal pour l'Amérique latine (CELAM) et du Congrès Juif latino-américain.

Liées à cette réunion, ont eu lieu diverses manifestations et rencontres: les délégués catholiques ont rendu visite aux deux Grands-Rabbins israéliens Shlomo Goren et Obadiah Joseph. Tous les membres ont participé à un échange de points de vue avec des représentants autorisés des communautés catholiques locales, au Centre œcuménique de Tantur, particulièrement sur la question de savoir comment promouvoir en Terre Sainte un dialogue interconfessionnel. Le Comité de liaison a passé le samedi 28 février dans un " kibbutz religieux " de Galilée et a mené une célébration à Yad Vashem, lieu consacré au souvenir des victimes de la persécution antisémité ».

 

III.

Participants à la réunion:

A. DÉLÉGATION CATHOLIQUE

Chef de délégation

Monseigneur Ramon Torrella Cascante, Evêque titulaire de Minervino Murge, Vice-Président du Secrétariat pour l'Unité des Chrétiens (Cité du Vatican).

Membres

Monseigneur Francis J. Mugavero, Evêque de Brooklyn, Directeur du Secrétariat pour les Relations Judéo-Catholiques de la Conférence des évêques catholiques des U.S.A. (New York).

R. P. Pierre M. de Contenson, O.P., membre du bureau du Secrétariat pour l'Unité des Chrétiens et Secrétaire de la Commission pour les Relations religieuses avec le Judaïsme (Cité du Vatican).

R. P. Bernard Dupuy, O.P., Secrétaire du Comité épiscopal français pour les relations avec le Judaïsme (Paris).

Membres suppléants

R. P. Jacques Marcel Dubois, O.P., Supérieur de la Maison Saint-Isaïe, Professeur à l'Université hébraïque de Jérusalem, Consulteur de la Commission du Vatican pour les relations religieuses avec le Judaïsme (Jérusalem).

Rév. Edward H. Flannery, Secrétaire du Secrétariat pour les relations Judéo-Catholiques de la Conférence des évêques catholiques des U.S.A. (Washington).

 

Experts

Révérendissime Père Laurentius Klein, O.S.B., Abbé de l'Abbaye bénédictine du Mont-Sion (Jérusalem).

R. P. Carlo Martini, S.J., Recteur de l'Institut Biblique Pontifical, Consulteur de la Commission du Vatican pour les relations religieuses avec le Judaïsme (Rome).

Monseigneur Georges G. Higgins, Secrétaire pour la recherche de la Conférence des évêques catholiques des U.S.A. (Washington).

R. P. Joseph Stiassny, Notre Dame de Sion (Jérusalem).

R. P. Michel De Goedt, O.Carm. (Jérusalem). Sœur Shirley Sedawie, Notre Dame de Sion (Jérusalem).

R. P. Laurenz Volken, M.S. (Jérusalem).

 

B. DÉLÉGATION JUIVE

 

Chef de délégation

Rabbin Joseph Lookstein, Président du « Synagogue Council of America », « Chairman » de

l'« Inter¬national Jewish Committee on Interreligious Consultations » (New York).

Membres

Rabbin Henry Siegman, Vice-Président exécutif du « Synagogue Council of America » (New York).

Dr. Gerhardt M. Riegner, Secrétaire Général du Congrès Juif Mondial (Genève).

Dr. Joseph Lichten, consulteur  de l'« Anti-Defamation League » de « B’nai Brith » (Rome).

Mr. Zachariah Schuster, consulteur de l'« American Jewish Committee » (Paris).

Professeur Shemaryahu Talmon, « Jewish Council in Israel for Interreligious Consultations »   (Jérusalem).

Dr. Fritz Becker, représentant  permanent à Rome du Congrès Juif  Mondial (Rome).

Dr. Bernard Resnikoff, « American Jewish Committee » (Jérusalem).

Dr. Ernst L. Ehrlich,  Directeur pour l'Europe de « B’nai B’rith » (Bâle).

Professeur André Chouraqui, « Chairman » de l'« Israel Interfaith Committee » (Jérusalem).

Rabin Balfour Brickner, « Synagogue Council of America » (New York).

Mr. Joseph Emmanuel, « Israel Interfaith Committee » (Jérusalem).

Mr. Theodore Freedman, « Anti-Defamation League » de « B’nai B’rith » (New York).

  Mr. Abraham Karlikow, « American Jewish Committee » (Paris).

  Dr. Nathan Lerner, Congrès Juif Mondial (Tel Aviv).

  Dr. Paul Warzshawski, Congrès Juif Mondial (Buenos Aires).

  Professeur R. J. Zvi Werblowsky, « Jewish Council in Israel for Interreligious Consultations »  (Jérusalem).

top