The Holy See
back up
Search
riga

Une déclaration commune sur la famille

Comité international de Liaison Catholiques - Juifs
Israele

 

La conception juive et la conception chrétienne de la famille se fondent sur la description biblique de la double création de l'être humain — homme et femme —, à l'image de Dieu, et sur la double nature de l'Alliance de Dieu avec les patriarches et les matriarches — comme avec Abraham et Sarah ensemble. Nous affirmons la valeur sacrée du mariage stable et déclarons la famille intrinsèquement bonne. Nous insistons aussi sur la valeur de la famille dans la transmission des valeurs religieuses et morales, du passé au présent et à l'avenir.

Le peuple juif et l'Eglise catholique représentent deux antiques traditions qui ont soutenu la famille et ont été soutenues par celle-ci à travers les siècles. Nous pouvons aujourd'hui, ensemble, offrir une solide contribution à la discussion générale sur ces thèmes au cours de cette Année internationale de la Famille.

La famille est la ressource la plus précieuse de l'humanité. Aujourd'hui, elle est aux prises avec de multiples crises à travers le monde. Pour que les familles puissent remplir les obligations qui leur reviennent et relever les défis auxquels elles sont confrontées, elles doivent avoir le soutien de la société.

La famille est bien plus qu'une unité légale, sociale et économique. Pour les chrétiens comme pour les juifs, elle constitue une communauté stable d'amour et de solidarité, fondée sur l'Alliance de Dieu. Elle est particulièrement apte à enseigner et transmettre les valeurs culturelles, éthiques, sociales et spirituelles qui sont essentielles au développement et au bien-être de ses membres et de la société. Les droits et les obligations de la famille en ces domaines ne viennent pas de l'Etat mais existent antérieurement à l'Etat, et en dernier ressort elles ont leur source en Dieu, le Créateur. Famille et société ont entre elles des liens vivants, organiques. Idéalement, elles doivent fonctionner en se complétant l'une l'autre pour accroître le bien de l'humanité et de chaque personne.

Les parents qui ont donné la vie à leurs enfants ou les ont adoptés, ont l'obligation primordiale de les élever. Ils doivent être les principaux éducateurs de leurs enfants. Les familles ont un droit essentiel à exercer leurs responsabilités dans le domaine de la transmission de la vie et de la formation de leurs enfants, y compris le droit d'élever leurs enfants en accord avec les traditions et les valeurs de la communauté religieuse à laquelle appartient la famille, en disposant des moyens et des institutions nécessaires.

Une préparation adéquate au mariage et des programmes de formation des parents peuvent et devraient être développés par chacune de nos communautés religieuses au plan national et local. Tout ceci peut aider les parents à assumer leurs responsabilités l'un envers l'autre et envers leurs enfants, et aussi conduire les enfants à remplir leurs devoirs vis-à-vis de leurs parents. Il faut que nos communautés religieuses respectives inventent divers systèmes de soutien des familles, comme l'ont fait efficacement nos divers rites religieux au cours des siècles.

La famille devrait offrir un contexte où les différentes générations se rencontreront pour s'aider mutuellement à croître en sagesse humaine. Cela devrait permettre aux membres de la famille d'apprendre à accorder les droits des individus aux autres exigences de la vie sociale au sein de la société en général. La société pour sa part, et en particulier l'Etat et les Organisations internationales, ont l'obligation de protéger la famille par des mesures politiques, sociales, économiques et légales qui renforcent l'unité et la stabilité de la famille, pour qu'elle puisse ainsi remplir ses fonctions spécifiques.

La société est appelée à soutenir le droit de la famille et de ses membres, notamment celui des femmes et des enfants, des pauvres et des malades, des très jeunes et des personnes âgées, à jouir de la sécurité physique, sociale, politique et économique. Les droits, les devoirs et les chances des femmes, aussi bien à la maison que dans la société en général, doivent être respectés et développés. En soutenant la famille, nous atteignons en même temps d'autres personnes telles que les personnes non-mariées, les parents célibataires, les veufs et ceux qui sont sans enfants, dans nos société, dans nos églises et dans nos synagogues.

Etant donné qu'aujourd'hui les questions sociales ont une dimension mondiale, le rôle de la famille s'est étendu au point d'inclure une collaboration qui réponde au sens nouveau de la solidarité internationale.

Alors que nous — juifs et catholiques — avons d'importantes divergences de points de vue, nous partageons aussi un solide fond de valeurs sur lequel nous pouvons appuyer notre affirmation commune du rôle essentiel de la famille dans la société. A leur tour, ces valeurs ne seront pleinement réalisées qu'à travers des applications concrètes dans des cultures et des sociétés différenciées. Nous présentons cette déclaration à nos propres communautés et aux autres communautés religieuses, dans l'espoir qu'elle puisse leur être utile dans leurs efforts pour relever les défis qu'affronte aujourd'hui la famille.

 

top