La Santa Sede Menu Ricerca
La Curia Romana  
 

 

 
 
 
 
 

LA FONDATION "POPULORUM PROGRESSIO"

 

Neuf ans ont passé depuis que le Saint-Père Jean-Paul II a érigé la Fondation "Populorum progressio" ayant son siège dans l'Etat de la Cité du Vatican. Cet organisme était conçu comme un geste d'amour solidaire de l'Eglise envers les plus abandonnés et ceux qui ont le plus besoin de protection, comme c'est le cas pour les populations indigènes, métisses et afro-américaines. Depuis lors, l'amour et la charité ont donné des fruits en abondance.

Ses objectifs

La Fondation vit le jour le 13 février 1992, année où se célébrait le Vème centenaire de la première évangélisation du continent américain et où se réunissait la IVème Assemblée générale de l'épiscopat latino-américain. Elle a pour but de promouvoir le développement intégral des communautés de campesinos les plus pauvres d'Amérique latine et de constituer un signe et un témoignage du désir chrétien de fraternité et de solidarité authentique.

Parmi ses orientations se trouve celle de collaborer avec tous ceux qui, conscients des situations de souffrances des peuples d'Amérique latine, désirent contribuer à leur développement intégral, en faisant leur possible pour que la Doctrine sociale de l'Eglise soit appliquée justement et opportunément.

 

Le Fonds "Populorum progressio"

Quelques années plus tôt, le Pape VI avait créé le fonds "Populorum progressio" à l'occasion de sa visite en Colombie, lors de l'ouverture de la IIème Conférence générale de l'épiscopat d'Amérique latine, et à la suite de la rencontre qu'il avait eue avec les campesinos. Il s'adressa à eux ainsi : "Nous connaissons vos conditions d’existence : pour beaucoup d’entre vous ce sont des conditions de misère, souvent inférieures aux besoins normaux de la vie humaine… nous écoutons le cri qui monte de vos souffrances… Nous nous demandons ce que nous pouvons faire pour vous… Nous continuerons à défendre votre cause… Nous continuerons à encourager les résolutions et les programmes des autorités responsables et des organisations internationales, comme aussi des nations favorisées, en faveur des populations en voie de développement… Et nous chercherons nous-même, dans la mesure de nos possibilités économiques, à donner l’exemple". Ce geste du Saint-Père donna des fruits : ce "Fonds" qui devait être investi dans des programmes de réforme agraire. La Fondation "Populorum progessio" l'engloba et le compléta, ne faisant avec lui qu'une seule et même entité.

 

Invitation

En créant la Fondation "Populorum progressio", le Pape Jean-Paul II, à l'image de son prédécesseur, invitait la communauté internationale, les institutions et les personnes de bonne volonté à redoubler leurs efforts et leur solidarité en faveur du développement intégral des campesinos et des indigènes d'Amérique latine qui se trouvaient encore dans des conditions de sous-développement. Il invitait aussi toutes les Conférences épiscopales, en particulier celles des pays développés et de l'Amérique latine elle-même, à réaliser dans ce but une collecte parmi leurs fidèles. Il faut signaler que la Conférence épiscopale italienne a accueilli cette invitation avec générosité : elle continue de le faire.

Mais la situation de besoin existe toujours, et avec elle, l'appel du Pape conserve toute sa force. Il a été prouvé que, chaque année, aux indigènes et aux campesinos dans le besoin, la Fondation distribue une somme proche de son capital : elle s'éloigne en cela de la moyenne générale qui voit diminuer les contributions. Cela n'est rendu possible que grâce à l'aide et à la générosité de tant de personnes et d’institutions.

 

Son organisation

Le siège de la Fondation "Populorum progressio" se trouve auprès du Conseil pontifical "Cor Unum" dont le Président, S.Em. le Cardinal Paul Josef Cordes, en est aussi le Président et son représentant légal.

La Fondation repose sur un Conseil d'administration qui, outre le contrôle qu'il exerce pour que les normes statutaires soient respectées, compte parmi ses compétences l'étude et l'approbation des projets présentés. Ce Conseil a été constitué à Saint-Domingue le 16 octobre 1992 et depuis lors a toujours rempli fidèlement ses fonctions. Il est formé de 7 membres dont 6 Évêques de divers pays d'Amérique latine et 1 représentant du Conseil Pontifical "Cor Unum". Il s'agit de : S.E. Mgr Fabio Betancur Tirado, Archevêque de Manizales (Colombie), Président du Conseil ; S.E. Mgr Edmundo Luis Flavio Abastoflor Montero, Archevêque de La Paz (Bolivie), Vice-Président du Conseil ; S.Em. le Card. Juan Sandoval Íñiguez, archevêque de Guadalajara (Mexique), S.E. Mgr Alberto Taveiro Corrêa, Archevêque de Belém do Pará (Brésil), S.E. Mgr Antonio Arregui Yarza, Archevêque de Guayaquil (Pérou), S.E. Mgr José Luís Astigarraga Lizarralde, Vicaire Apostolique de Yurimaguas (Pérou) et de Mgr Segundo Tejado Muñoz ("Cor Unum"). M. Juan Vicente Isaza Ocampo est le Secrétaire du Conseil d'aministration et est basé à Bogotá.

Chaque projet doit être accompagné d'une lettre de l'Ordinaire local qui garantit la nécessité effective à affronter, la réalisation effective du projet dans les temps indiqués et qui assure son approbation et le support du diocèse. Les Nonciatures apostoliques servent aussi d'intermédiaires. Ainsi, la structure de l'organisation de l'Eglise permet, sans frais ultérieurs, d'atteindre les lieux les plus éloignés, même au fond des forêts les plus cachées.

 

Projets approuvés

Depuis sa création jusqu'en 2008, ont été approuvés et financés par la Fondation 3.102 projets qui ont constitué un « mieux-vivre » existentiel et un encouragement profond pour des milliers d'indigènes et de campesinos nécessiteux. Jusqu'à cette date, la somme octroyée a atteint 26.460.219 dollars US. On peut aussi noter avec satisfaction l'augmentation annuelle du nombre des projets et du montant des dons. Le tableau suivant reporte la distribution des financements par année :

TOTAL DES PROJETS APPROUVÉS DEPUIS LA CRÉATION DE LA FONDATION AVEC LES MONTANTS ANNUELS REPORTÉS EN US$

ANNÉE

PROJETS

MONTANT EN US$
1993 124 1.066.584
1994 148 1.124.680
1995 149 1.250.770
1996 158 1.179.825
1997 181 1.442.250
1998 196 1.682.820
1999 215 1.705.890
2000 209 1.923.500
2001 216 1.773.700
2002 223 1.895.300
2003 221 1.843.200
2004 231 1.881.000
2005 212 1.876.200
2006 215 1.820.500
2007 204 1.885.700
2008 200 2.108.300
2009 193 2,128,500
2010 186 2,091,500
2011 189 2,102,500
2012 164 1.736.500
2013 171 1.995.000
TOTAL 4.005 36.514.219
 

La contribution moyenne pour chaque projet est proche de USD 10.000. On constate donc que, de préférence, sont soutenus les microprojets. La contribution s'effectue sous forme de donation ; il est certain que, dans la mesure du possible, est recommandée et promue la création de fonds rotatifs, gérés par les communautés respectives, ce qui assure à la somme octroyée une plus grande utilité sociale.

 

Répartition par pays

La répartition par pays ne s'est pas effectuée de façon homogène en raison de la diversité : d’une part de ses composantes - indigènes et besoins -, et d’autre part de la connaissance qu’on a de la Fondation et de l’intérêt qu’on lui porte.

RÉPARTITION PAR PAYS DES DIFFÉRENTS PROJETS APPROUVÉS DEPUIS LE DÉBUT DE LA FONDATION À 2013
 

PAYS NOMBRE DE PROJETS
ANTILLES 8
ARGENTINE 64
BOLIVIE 312
BRÉSIL 506
CHILI 183
COLOMBIE 625
COSTA RICA 113
CUBA 47
EQUATEUR 380
EL SALVADOR 161
GUATEMALA 149
HAÏTI 171
HONDURAS 33
MEXIQUE 202
NICARAGUA 172
PANAMA 74
PARAGUAY 99
PÉROU 469
RÉPUBLIQUE DOMINICAINE 136
URUGUAY 32
VENEZUELA 68
T  O  T  A  L 4.005

Types de projets

Les projets approuvés concernent les divers aspects du développement intégral d'une communauté : santé, logement, eau potable, instruction, infrastructures communautaires, production, nourriture, formation religieuse et civique.

Chacun d'eux s'inscrit dans un processus constitué par la communauté ou par le groupe même de vie, et il ne s'agit nullement d'improvisation. Ils doivent être planifiés, exécutés et évalués par l'ensemble de la communauté.

 

Répartition des projets apprrouvés entre 1992 et 2007

par domaines ou secteurs de développement

(en pourcentages)

SECTEURS COMPRENANT TOTAL
CONSTRUCTION :   11,27%
  Postes de santé  
  Écoles  
  Logements  
     
EDUCATION :   11,27%
  Formation  
  Communication  
  Dotations  
  Publications  
     
INFRASTRUCTURES COMMUNAUTAIRES:   36,27%
  Eau potable  
  Égouts  
  Pistes, ponts  
  Clôtures  
  Electrification  
  Services hygiéniques  
  Salles communautaires  
     
PRODUCTION :   38,73%
  Élevage et agriculture  
  Artisanat  
  Microentreprises  
  Magasins communautaires  
     
SANTÉ :   2,46%
  Formation  
  Dotation  
     

T O T A L

  100%

 

Une Fondation jeune, projetée vers l'avenir

La Fondation "Populorum progressio" est encore jeune. En quelques années, elle est née, a grandi et s'est développée. Elle a manifesté attention et prise d’initiatives, engagement et dévouement de la part de tous. Grâce à un grand nombre de personnes, elle se présente aujourd'hui comme une Fondation renforcée ayant d'excellentes perspectives pour l'avenir, disposant de réponses efficaces aux nécessités réelles, avec toutefois des coûts très réduits.

 

Coordonnées :

Secrétariat du Conseil d'Administration

Carrera 7 B Bis N.124-78

Bogotá, D.C.

Colombie

 

Tél. + 57 [1] 213.40.43

Fax + 57 [1] 620.42.97

 

courriel : fundapp@cable.net.co

 

 

top