The Holy See
back up
Search
riga

 Pontifical Council for the Pastoral Care of Migrants and Itinerant People

People on the Move

N° 96 (Suppl.), December 2004

 

 

LE TOURISME AU MOYEN ORIENT 

(Spécialement en Egypte)

 

 

M. l'Abbé Louis NOSHY GARAS 

Directeur National de 

la Pastorale du Tourisme, Egypte

 

Avant de commencer ma parole, je voudrai vous saluer avec la salutation traditionnelle égyptienne arabe « Al salame aleykome » ça veut dire que la paix soit avec vous et cette salutation est toujours entre musulmans et chrétiens.

Aussi je dois dire que l'Egypte avec ses habitants de 70 millions dont 10% Chrétiens et 90% musulmans; les chrétiens se divisent en trois églises:

1- L'église copte orthodoxe, la majorité.

2- L'église protestante qui compte environ 100.000 personnes.

3- L'église catholique de 300.000 croyants avec 7 rites orientaux.

Ces 7 rites sont: les coptes catholiques; la majorités; les grecs melkites, les syriens, les chaldéens, les arméniens, les maronites et les latins; avec 10 congrégations masculins et 50 féminins, tous ces catholiques travaillent ensemble sous le règne de Sa Sainteté le Pape Jean Paul II.

L'Egypte, par sa civilisation de 5000 ans comprenant l'ère pharaonique, l'ère chrétienne et l'ère musulmane, attire les touristes de tout le monde. Ce rassemblement nous donne l'occasion de considérer l'Egypte comme destination principale au Moyen Orient.

En parlant de 1'Egypte, on doit se rappeler de la Sainte Famille, la première réfugiée et touriste qui a visité l'Egypte selon l'ordre de l'Ange Gabriel à Joseph. Pour cela les sociétés touristiques quoique se soit chrétiennes ou musulmanes n'oublient jamais de parler de la visite de la Famille Sainte qui est venu de Jérusalem en fuyant de la menace d'Hérode.

Il faut noter que le mouvement oriental de pèlerinage chrétien augmente de temps en temps. Nous sommes très heureux que les chrétiens de l'Egypte, surtout après les relations diplomatiques avec Israël peuvent visiter les lieux saints à Jérusalem.

Le pèlerinage est un véritable chemin de foi qui se déroule au travers des lieux saints dans lesquels Dieu s'est manifesté de manière spéciale rappelant les hommes à la paix et au salut. Au sud de l'Egypte on peut voir les temples pharaoniques qui ont été bâtis pour la gloire de Dieu et la vie éternelle après la mort.

A Sinaï sur les pas de Moïse, le chemin du peuple de Dieu vers la terre promise, la terre de L'Exode (avec navigation sur le Nil, le plus grand fleuve au monde, avant de passer vers Sinaï).

En Egypte c'est la rencontre avec l'histoire d'une civilisation extraordinaire pour la gloire de Dieu et le salut du monde.

L'expérience du désert, c'est le chemin de l'homme et de son épreuve dans l'attente d'une libération définitive (de l'expérience de l'Exode à l'expérience des Pères du Désert.)

L'école chrétienne d'Alexandrie (Egypte) la première école établie par St. Marc l'Evangéliste, la catéchèse sur la Sainte Ecriture de la pensée chrétienne.

La rencontre avec la spiritualité copte (les chrétiens de l’Egypte s'appellent copte) et la présence actuelle de l'Eglise comme facteur de dialogue dont la visite et le soutien aux Missions chrétiennes sont nécessaires.

En Egypte, comme dans tous les autres pays du Moyen Orient, on peut voir les grands mosquées à coté des églises où on peut avoir un dialogue sans dialogue entre chrétiens et musulmans pour la gloire de Dieu et le salut du monde et qui a pour but la paix qui devra régner entre le peuple quoique se soit la religion, la race ou la nationalité.

Enfin au sud du Sinaï, Sharm El Scheikh, où les touristes de la Jordanie et d'Israël peuvent entrer au rive Est du Sinaï (Dahab - Noueba'a - Taba) cela fait une rencontre internationale entre les touristes de 1'Egypte, de la Jordanie et d'Israël. Ces touristes visitent aussi le Couvent du Mont Sinaï où les prêtres expliquent à tout le monde la gloire de Dieu avec Moïse Durant l'épreuve de l'Exode.

Vraiment le tourisme c'est la Gloire à Dieu au plus Haut des Cieux et la paix au monde.

 

top