The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU CARDINAL TARCISIO BERTONE
AU NOUVEAU PRSIDENT
DE LA CONFRENCE PISCOPALE ITALI
ENNE

 

Votre Excellence,

A l'occasion du début du délicat service de Votre Excellence en tant que Président de la Conférence épiscopale italienne, je désire vous renouveler mes plus vives et affectueuses félicitations. Je suis proche de vous par l'amitié, et je demande par la prière au Seigneur, Prince des Pasteurs, de soutenir et d'illuminer votre charge, afin que Votre Excellence aide les confrères Evêques de l'Eglise qui est en Italie à croître dans la pleine communion entre eux et avec le Successeur de Pierre.

Je suis certain que vous apporterez votre contribution spécifique à cette Conférence épiscopale, en vous inscrivant dans la grande tradition de l'Episcopat italien et en enrichissant l'engagement généreux prodigué par vos prédécesseurs, et en particulier par le Cardinal Camillo Ruini, qui au cours d'années marquées par de nombreux et difficiles changements ecclésiaux et politiques, a été un guide faisant autorité. J'ai également apprécié les interviews que vous avez données. Je crois qu'elles expriment, entre autres, un signe de continuité dans la consolidation du témoignage chrétien et dans la promotion de la famille, et qu'elles encourageront les Pasteurs à affronter avec un authentique esprit collégial, non seulement ces thèmes, mais tous les grands défis qui attendent l'avenir de cette communauté ecclésiale.

Au cours des années passées à Vercelli, puis à Gênes, j'ai dû constater l'avancée préoccupante de la sécularisation et l'affaiblissement progressif du tissu ecclésial italien. Par conséquent, j'ai touché du doigt le besoin urgent d'exhorter toutes les instances ecclésiales, et avant tout les pasteurs, en vue de donner la priorité à l'évangélisation, à la catéchèse des jeunes et des adultes, à une discipline renouvelée et motivée du clergé et à un engagement commun en vue de la promotion spécifique des vocations au ministère sacerdotal. Il me semble que l'expérience pastorale diversifiée de Votre Excellence, ainsi que les paroles que vous adresserez aux Evêques, en particulier au cours de leurs rencontres les plus importantes, pourront constituer une aide précieuse, afin que leur ministère et leurs responsabilités personnelles et communes témoignent clairement de cette priorité de perspective et d'engagement et, avec l'aide de Dieu, que la vie de l'Eglise se développe toujours plus.

Dans cet esprit, votre service représentera un soutien important pour une pleine valorisation de la collégialité authentique, dans le respect des prérogatives et des responsabilités personnelles que chaque Evêque possède au sein de son Eglise et dans l'Eglise universelle.

En ce qui concerne les relations avec les Institutions politiques, je vous assure dès à présent, Excellence, de la collaboration cordiale et de l'orientation respectueuse du Saint-Siège, ainsi que de la mienne. Au cours des derniers mois, j'ai pu apprécier encore mieux le devoir que les Souverains Pontifes ont confié à cette Secrétairerie, de tisser et de promouvoir les relations avec les Etats et de s'occuper des affaires qui, répondant toujours à des objectifs pastoraux, doivent être traitées avec les gouvernements  civils.  Je  suis  donc conscient que ce rôle exige une sollicitude particulière pour ce noble pays, imprégné de foi chrétienne, et sur le territoire duquel, en raison d'un destin providentiel, réside la Chaire de Pierre.

Dans le domaine de la collaboration susmentionnée et de la tradition consolidée de l'Eglise qui est en Italie, je suis enfin certain que les prélats destineront avec générosité certains prêtres, mûrs et adaptés, au service du Saint-Siège, et en particulier à l'Académie pontificale ecclésiastique.

Avec ces sentiments et ces vœux, je confie votre nouvelle responsabilité à la Gardienne céleste, dans l'assurance que la Vierge ne manquera pas de vous assister, de vous protéger et de vous guider.

Je profite de la circonstance pour vous assurer de mes sentiments d'estime et d'affection dans le Seigneur.

Tarcisio Card. BERTONE

  

top