The Holy See
back up
Search
riga

 LETTRE DE S.E. LE CARDINAL ANGELO SODANO 
À M. JACQUES DIOUF, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA F.A.O.,
 À L'OCCASION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE L'ALIMENTATION*

 15 octobre 1999

 

Monsieur le Directeur général,

A l'occasion de la Journée mondiale de l'Alimentation, Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II me charge de vous transmettre ses encouragements à l'intention de tous les membres de votre Organisation, pour leur action en faveur de ceux qui souffrent de la faim dans le monde.

Le thème retenu cette année, "Les jeunes contre la faim", manifeste votre intention d'appeler les jeunes à s'engager toujours plus résolument dans la lutte contre la faim, ainsi que pour une plus grande justice dans la répartition des bénéfices du développement et pour une plus grande solidarité entre les nations, perspective qui constitue l'un des objectifs primordiaux de la FAO. Une telle invitation est particulièrement opportune à l'approche du grand Jubilé de l'An 2000, car elle permet de concrétiser l'aspiration à la paix, commune à tous les peuples du monde. Elle est en quelque sorte un écho du message que le Concile Vatican II avait adressé aux jeunes, afin qu'ils reprennent "le flambeau des mains de [leurs] aînés" pour construire la société de demain.

L'Eglise encourage les protagonistes de la société à être toujours plus attentifs aux personnes et aux peuples, dans le respect de la dignité, de la liberté et des droits de chacun. Elle fait confiance à la jeunesse qui, porteuse d'idéal, pleine d'énergie et soucieuse de "dilater" son coeur aux dimensions du monde, saura poser des gestes prophétiques et créer des chaînes de solidarité et de fraternité, afin que demain aucun être humain ne souffre de la faim, ne demeure dans la misère ni ne soit exclu des réseaux économiques et relationnels. Aussi le Pape exhorte-t-il les jeunes à agir plus fermement en faveur des pauvres de la terre, des affamés, des nécessiteux et des laissés-pour-compte. C'est une affaire de justice et de charité, sans lesquelles le monde perdrait son sens de l'homme et ne pourrait construire la paix. En effet, la présence sur notre terre de millions de personnes souffrant encore de malnutrition est insupportable pour l'humanité. Elle représente aussi une menace véritable et permanente pour la paix.

Sa Sainteté invite donc les jeunes qui aspirent à vivre dans un monde de fraternité et de paix à agir en toutes circonstances par amour pour le prochain, afin de créer les conditions de la paix, paix dont les jeunes doivent faire leur amie préférée, vivant avec eux dans une invisible amitié (cf. S. Augustin, Sermons 357, 1).

Il importe d'attirer l'attention des hommes et des femmes de notre temps sur la nécessité de veiller à la bonne gestion et à la bonne utilisation de la création; il leur revient aussi d'éduquer les jeunes aux réalités de la planète, d'éveiller en eux le sens de la dignité du travail manuel, notamment agricole, de leur apprendre à consommer avec modération les ressources de notre terre, afin de la préserver pour les générations à venir.

En cette Journée mondiale de l'Alimentation, le Saint-Père invoque les Bénédictions du Dieu tout-puissant sur les représentants des Nations près la FAO, sur les personnes qui travaillent dans le cadre de cette Organisation et sur celles qui s'associent à leur action.
Heureux de vous transmettre ce message de la part de Sa Sainteté, je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur général, l'expression de ma haute considération.

Angelo Card. SODANO
Secrétaire d'Etat de Sa Sainteté


*Insegnamenti di Giovanni Paolo II, vol. XXII, 2 p.614-616.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n. 43 p.6.

top