The Holy See
back up
Search
riga

INTERVENTION DE L'OBSERVATEUR PERMANENT 
DU SAINT-SIÈGE À LA QUATRIÈME RENCONTRE
DU COMITÉ D'APPUI À LA QUALITÉ,
ORGANISÉE PAR LA O.M.T.*

Jeudi, 13 avril 2000

 

Je suis honoré de prendre part à la quatrième rencontre du Comité d'appui à la qualité, organisée par l'O.M.T. Les thèmes proposés, concernant la «question qualité», intéressent le Saint-Siège et particulièrement en cette année jubilaire.

Cet intérêt s'adresse d'une façon directe au voyageur, c'est-à-dire à l'homme, qui est au centre de l'attention commune.

Aujourd'hui, les touristes et pèlerins sont plus sensibles à l'offre d'un voyage serein et à la qualité des services. La société s'est évoluée et le voyageur est une figure plus attentive au produit qu'il consomme.

Sous l'aspect historique, nous assistons à un volume de voyages sans précédents. La communauté internationale est en mouvement continu et l'activité touristique, dans laquelle est incorporée le tourisme religieux, est entrain de devenir un vrai phénomène de masse.

Tout ceci provoque de nouvelles problématiques pour l'ordre publique, la sécurité, l'assistance sanitaire et la réception.

Une plus grande collaboration se révèle nécessaire entre les autorités locales, les promoteurs des initiatives et les opérateurs touristiques.

Le voyageur du 2000 est de plus en plus exigent aussi bien du point de vue culturel que de celui des services logistiques. La meilleure réponse à ses attentes est sans aucun doute un professionnalisme encore plus compétent des opérateurs du secteur. Par conséquent, les responsables de la politique touristique, également, doivent se sentir liés au respect des valeurs humaines, parmi lesquelles celui de la liberté religieuse dont on parle dans le récent Code Ethique Global pour le Tourisme.

On regrette de devoir relever une situation pénible: dans certains pays intéressés au tourisme existent encore des mesures qui ne permettent pas aux touristes de pratiquer leur culte religieux. Est encore sujet à des poursuites judiciaires le rappel indiqué par quelque signe se rapportant à la religion.

Il semble difficile aujourd'hui pouvoir rapprocher de telles positions éversives avec une demande pour une présence touristique majeure.

Toujours dans le domaine des droits humains, on ne peut plus tolérer d'ultérieurs phénomènes de déviation, comme l'exploitation sexuelle des enfants, malgré le rappel des mesures prises à Stockholm et acceptées dorénavant dans divers pays.

A ce propos, le Code Ethique Global pour le Tourisme a voulu solliciter l'attention des Gouvernements pour la lutte contre cette plaie sociale. A présent, ce Code offre un motif de réflexion sur les valeurs essentiellement en relation à l'activité touristique et à ses aspects moraux.

Nous sommes ici pour confirmer le parcours qualitatif d'un tourisme posé au centre de l'attention internationale, fondement de toute politique touristique saine et ainsi capable de répondre aux exigences fondamentales de la personne.

Merci de votre aimable attention!


*Document de la Mission Permanente du Saint-Siège auprès de l'Organisation Mondiale du Tourisme, Rome.

top