The Holy See
back up
Search
riga

INTERVENTION DE L’OBSERVATEUR PERMANENT
DU SAINT SIÈGE PRÈS L’ORGANISATION
MONDIALE DU TOURISME À LA 36ème RÉUNION
DE LA COMMISSION RÉGIONALE POUR L’EUROPE
(FUNCHAL-MADEIRA, PORTUGAL, 24-26 MAI 2000)

Jeudi, 25 mai 2000

Je suis honoré de prendre part à cette importante rencontre organisée par l’Organisation Mondiale du Tourisme.

Les thèmes proposés (tourisme, voyages, transport aérien et les problématiques relatives) sont importantes et demandent une réflexion adéquate.

La typologie du tourisme s’est enrichie ces dernières années; ainsi nous avons un tourisme de congrès, sportif, thermal, alpin, culturel, religieux et le patrimoine touristique européen les englobe tous.

Il existe donc un tourisme polyvalent, aux nombreuses facettes selon les finalités poursuivies.

En ce siècle, le tourisme se présente comme une ressource fondamentale pour les économies des divers pays.

Déjà, la récente Conférence de Nice a reconfirmé les énormes potentialités économiques de ce secteur, sa capacité d’acheminer en Europe de considérables sommes de devises étrangères et de développer de nouvelles sources de bien-être.

C’est un secteur qui, grâce à sa dynamique socio-économique, peut créer des surprises dans le monde politique et financier très varié.

Ces résultats ont été relevés à travers l’évaluation du patrimoine artistique, culturel et du paysage en Europe, auquel s’ajoutent les traditions religieuses millénaires.

Souvent ont été rappelées, au sein de la Commission Régionale, nos racines communes, les affinités dont nous sommes fiers et qui sont toujours l’objet d’attraction touristique.

Dans ce contexte de grande portée sociale et politique, il faut souligner l’importance assumée par un service fondamental: le transport aérien.

On souhaite, justement dans ce domaine, une qualité croissante dans les services, c’est-à-dire améliorant la ponctualité, la disponibilité et une majeure commercialisation de sorte à rendre accessible ce genre de transport même pour les milieux moins favorisés. Il est souhaitable également qu’une commercialisation, qui se réalise dans un libre marché, soit en mesure d’éviter la prédominance des espaces aériens par les lobbies représentés par les grandes compagnies aériennes. Ce sont ces lobbies qui doivent tenir compte des valeurs morales comme garantie et respect pour les voyageurs.

Le respect qui s’étend, en termes prioritaires, de la maintenance technique des appareils aux garanties de vol prévues de façon à limiter de plus en plus les erreurs humaines pour ainsi dire.

Dans le contexte du transport aérien, s’insère la réalité de ces grands centres de regroupement que sont les aéroports.

Actuellement, le premier impact avec le lieu visité, se vérifie justement dans ces endroits de plus en plus équipés pour rendre moins désagréable l’attente des voyageurs.

Les stations aéroportuaires se qualifient, aujourd’hui, comme un point de rencontre des relations nationales et internationales; ceci explique l’intérêt de l’Eglise disposée à réaliser, même dans ce contexte, une assistance religieuse.

La conception même de l’aéroport s’est modifiée: d’un simple lieu de passage à un lieu de stationnement où l’aspect humain ne peut pas toujours être sacrifié aux divers intérêts non seulement commerciaux.

Pour ces motifs, même le secteur de la navigation aérienne doit réserver une attention adéquate au facteur religieux, répondant ainsi aux attentes de ceux qui sont en voie d’entreprendre de longs voyages.

Ainsi se confirme l’intérêt du voyageur à l’exercice de sa propre liberté religieuse.

Tout ceci converge à cette conception de la globalisation dont on parle désormais depuis longtemps dans les différentes rencontres internationales.

Le déplacement continu de masses de touristes et l’événement même du Jubilé en cours, soulignent de façon évidente le rôle central que les services religieux aéroportuaires peuvent offrir, en tant que vrai carrefour du pélerinage moderne, présent dans toutes les religions.

Les principaux aéroports du monde sont les grands canaux d’union et de rencontre de toutes les nations aux traditions et cultures les plus variées et c’est pour ce motif que le transport aérien réalise un des grands thèmes présents dans le village global et qu’il reflète le grand océan de la mobilité humaine, dans le respect réciproque des différences.

Merci pour votre aimable attention.

  

top