The Holy See
back up
Search
riga

DÉCLARATION D'INTERPRÉTATION DU SAINT-SIÈGE 
À LA FIN DE LA 2
7ème SESSION SPÉCIALE 
DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'O.N.U. 
CONSACRÉE À L'ENFANCE



Le Saint-Siège exprime son appréciation à l'Assemblée générale et au Comité de préparation pour le travail accompli au cours des deux dernières années, qui a conduit à l'heureuse conclusion de cette 27 Session spéciale de l'Assemblée générale consacrée à l'Enfance. La délégation exprime également ses remerciements aux Ambassadeurs Durrant, Chowdhury et Schumacher pour leurs efforts inlassables dans la conduite et l'orientation des débats, ainsi qu'au personnel de l'UNICEF, qui a joué le rôle de Secrétariat ad hoc tout au long de la préparation.

La délégation salue le consensus de l'Assemblée dans l'adoption du document "A World Fit for Children" et, en conformité avec sa nature et sa mission particulière, tout en saluant son adoption, le Saint-Siège désire préciser son interprétation du document.

Rien de ce que le Saint-Siège a accompli durant ces travaux ne doit être interprété comme l'adhésion à des concepts qu'il ne peut accepter pour des raisons morales.

Cela ne devrait en aucun cas être interprété comme un changement dans sa position bien connue en ce qui concerne les thèmes sur lesquels le Saint-Siège a exprimé des réserves au cours de Conférences et de Sommets des Nations unies précédents. Ces réserves et ces déclarations d'interprétation demeurent valables. Cela inclut les thèmes concernant les droits fondamentaux et la dignité de l'homme, la protection, l'accès aux services sociaux de base, l'éducation, la santé, la sexualité, la famille et les droits, les devoirs et les responsabilités des parents, et en particulier le droit à la vie dès sa conception.

Le Saint-Siège est convaincu que c'est dans le cadre de la famille que les intérêts de l'enfants sont le mieux protégés. Le Saint-Siège interprète les références à la "famille" ou aux "familles" comme comportant le devoir de renforcer la famille, l'unité fondamentale de la société; et dans le cadre du mariage entendu comme partenariat égal entre un homme et une femme, c'est-à-dire un conjoint et une conjointe.

Le Saint-Siège demande à ce que cette déclaration soit incluse dans le Rapport de la Session spéciale ainsi que dans le procès-verbal de cette rencontre.

New York, le 10 mai 2002

 

top